Comment creer un Tunnel de Vente avec Systeme io (Page de vente et Tunnel Gratuits)

Comment créer un Tunnel de vente avec Systeme io (Page de vente et Tunnel Gratuits)

More...

Créez votre business en ligne en partant de zéro :

Comment créer un Tunnel de vente avec Systeme io : Page de vente et Tunnel Gratuits

Dans cette vidéo, je vais vous montrer comment créer un tunnel de vente gratuit en cinq étapes.


La première chose qu’on va faire, je passe très vite sur l’inscription parce que je l’ai déjà expliquée dans le précédent article. D'abord, vous allez cliquer ici et retrouver le lien de partenariat gratuit de Systeme.io. Vous cliquez dessus, vous allez vous retrouver sur la même page que moi, vous entrez votre adresse email, vous essayez gratuitement. Vous allez recevoir un mail, vous allez pouvoir cliquer sur le lien du mail que vous avez reçu et vous allez vous retrouver exactement sur cette page, le tableau de bord général de Systeme.io.

Pour créer un tunnel de vente, que vous l’ayez marqué ici à l'horizontale ou ici dans le menu vertical, de toute façon, il faudra cliquer sur Créer un tunnel de vente.

1. Comment créer un tunnel de vente gratuit avec Systeme io

A partir de ce moment-là, vous allez pouvoir cliquer sur Créer pour réellement construire votre premier tunnel de vente.

La première chose, c’est lui donner un nom. Ensuite, choisir votre tunnel de vente. Je vous ai déjà expliqué celui-ci dans la précédente vidéo. On va, maintenant, s’occuper de celui-ci pour vendre vos produits. Vérifiez que vous êtes bien en euro. Vous cliquez et vous faites créer.

Pour être tout à fait complet, on va rajouter d’autres petites choses dans ce tunnel de vente. Vous voyez qu’ici vous avez moyen d’ajouter des pages, c’est ce qu’on va faire. On va ajouter une page qu’on va appeler Page de vente Tutu pour “page de vente de mon tutunnel de vente“ et vous allez pouvoir choisir le type de page que vous souhaitez. 


Alors tunnel d'opt-in, on l’a déjà fait dans le précédent article. Là, nous, ce qu’on va prendre, c’est tout simplement une page de vente. Enregistrer. Voilà notre page de vente.

Ça nous permet de voir déjà qu’on peut les déplacer. On va la mettre juste avant. Évidemment, c’est la page de présentation du produit juste avant le bon de commande et on va rajouter encore une page. Mais cette fois-ci, on va l’appeler, Upsell de mon Tutu, et choisir évidemment une page, ce qu’on appelle une page d’upsell. Enregistrer.

Alors, évidemment, ce type de page, vous pouvez la rajouter aussi sur le précédent tunnel qu’on a mis en place ensemble dans le précédent article, pour une page de capture, la rajouter tout simplement sur n’importe lequel de vos tunnels. Vous pouvez ajouter une suite de pages de vente ou éventuellement ajouter une page de capture avant. 


Bref, vous pouvez jouer dans tous les sens. Mais revenons-en à notre page vente. Pour vous simplifier un peu le schéma, il y a différents types de pages…

2. Comment créer une page de vente en ligne avec Systeme io

Simplifions à l’extrême ces différents types de page de vente... 


  • Tout d’abord ce qu’on appelle en anglais les sales letters. Ce sont des pages où il y a beaucoup de mots, des images, mais il n’y a pas de vidéo.
  • Puis, vous avez aussi les pages de vente qui, elles, ont déjà des vidéos avec des vidéos de vente à l’intérieur. Donc, voilà déjà deux grands types.

Ensuite, vous pouvez penser à la longueur qui sont aussi deux autres types. 

  • Il y a des pages qui sont très longues, des pages de vente qui peuvent aller jusqu’à 2 000, 5 000, voire 10 000 mots. Dans quelques cas extrêmes, c’est vrai.
  • Mais vous avez aussi des pages de vente qui peuvent être très courtes. Il n’y a pas vraiment de règles. En gros, malgré tout, plus votre produit est cher, plus il faudra argumenter. Donc, peut-être qu’il faudra des pages un peu plus longues en termes de développement d’arguments pour convaincre un client. Mais en tous les cas, ce qui est sûr, c’est que vous avez déjà de grandes lignes qui vous sont tracées.

Nous, on va choisir parmi tous ces modèles qui vous sont présentés. Vous voyez qu’il y en a quand même un paquet et il y a de quoi faire dans tous ces modèles de page de vente proposés. Si vous voulez une sales letter, éventuellement, il y a celle-ci qui peut vous servir de base de modèles. Vous voyez que ce sont des mots, des mots, des mots, des mots, des mots, des mots, quelques témoignages, quelques images, peut-être éventuellement. Ou alors, ce qu’on va faire, c’est qu’on va plutôt partir de celles-ci avec celles qui ont en proposition, une vidéo également à l’intérieur. Vous allez voir qu’elle est déjà pratiquement structurée.

Le nom, vous vérifiez si c’est bien celui que vous voulez. Ici, ça va être important quand même, c’est votre chemin d’accès. Donc, il va falloir mettre en gros le produit que vous êtes en train de vendre. C’est ce qui paraît être le plus clair pour la personne qui va lire cette URL.
Nous, puisqu’on a pris cet exemple dans les précédentes vidéos, on va garder ce même exemple. Cette page de vente s’appellera stephanelacoste.systeme. io/chaussures-homme. Voilà qui est tout à fait clair.


Donc, première chose, on enregistre. Évidemment, on n’oublie pas de le faire, sinon c’est un peu ennuyeux. J’y reviendrai sur ces quelques boutons un petit peu plus tard, mais nous, on va rentrer directement dans cet éditeur en cliquant sur ce bouton.

Sur une page de vente en gros, qu’est-ce qu’il y a ? Il y a différents éléments qui vont vous aider à faire des ventes. Les trois principaux qu’on peut citer


  1. C’est d’abord avoir un scarcity. C’est-à-dire une offre promotionnelle qui va s’arrêter au bout d’un certain temps. Donc, vous voyez souvent ce petit bandeau rouge, par exemple, avec un décompte de temps qui fait qu’après, la promo disparaît. C’est un des points clés importants. 
  2. Les témoignages, c’est important également. Ce qu’on appelle la preuve sociale. Si vous en avez, ce serait bien de pouvoir en mettre.
  3. Puis, très important aussi sur une page de vente, c’est la garantie.

Je ne suis pas en train de vous faire un cours de marketing. On est plus là pour essayer d’appréhender, d’apprendre comment construire une page de vente sur Systeme.io, mais je vous donne quand même ces trois points qui sont juste essentiels.

Qu’est-ce qu’on voit ?
On voit un titre. On voit un sous-titre. Ça, c’est de l’argumentation. Une vidéo de vente qu’il va falloir créer et mettre à cet endroit-là. Vous allez le loger, par exemple, sur YouTube en version non répertoriée et en mettre ici le lien. Le « acheter maintenant », je clique sur le bouton. Alors pour utiliser l’éditeur, là encore, je l’ai fait dans une précédente vidéo. Ça doit être l’épisode 2, pas celle d’avant, mais celle juste d’avant. Donc là, vous saurez exactement comment vous servir de cet éditeur de la manière la plus simple possible.


Ce que vous voyez déjà sur ce bouton en particulier quand on clique, c’est que ça vous propose tout un tas de possibilités. Là, en l’occurrence, ça redirige d’entrée de jeu vers la page d’après, qui n’est autre que le bon de commande.


Si vous voulez changer ce qu’il y a marqué à l’intérieur du bouton, c’est ici. N’oubliez pas que ça doit être des verbes d’action qui poussent à l’action. Et toujours vérifier, évidemment, si ce que vous avez fait, le petit bouton, s’il est plutôt bien calibré pour les téléphones. Sinon, vous pouvez jouer ici, effectivement, avec ces points-là qui vous vont permettre de reprendre un peu les différentes positions, les différentes tailles de votre bouton, la couleur aussi, propre au téléphone.

À chaque fois que vous êtes ici, vous faites certaines éditions. Évidemment, ça ne va agir que sur la version téléphone, et ici uniquement ces éditions-là sur les versions PC. Donc voilà pour ce bouton acheter qui est important aussi.

Ensuite, à l’intérieur même de ces différents éléments qui sont proposés, alors ça, vous pouvez le retirer si vous n’avez pas toutes ces possibilités de paiement. Mais enfin bref, ici, vous avez votre « à propos du produit ». Vous pouvez très bien mettre à cet endroit-là, par exemple, pour qui est ce produit ? Pour qui il n’est pas ? Mais ce que vous pouvez faire aussi à cet endroit-là, c’est tout simplement ici mettre une image. Ça pourrait très bien être, par exemple, votre garantie, mettre le logo de votre garantie. Si vous n’en avez pas, vous allez tout simplement sur pixabay.com, vous tapez le mot clé, garantie, et vous allez les trouver ici.

C’est vrai que la plupart sont en anglais.
C’est un peu gênant pour certains d’entre vous, mais vous pouvez très bien prendre quelque chose de vide comme ça, l’importer, puisque ce sont, vérifiez d’abord, des gratuits. Mais en l’occurrence sur Pixabay, je n’en ai jamais vu qui n’était pas gratuit et n’est pas utilisable aussi de manière commerciale. Donc, vous faites télécharger.

 

Ensuite, vous importez ça dans Canva gratuit, par exemple, qui est un logiciel d'édition d'images gratuit sur le cloud. Vous faites créer un design, vous importez votre fichier ici et vous allez pouvoir rajouter une typo. Mais vous voyez qu’ici aussi, si vous tapez le mot garantie dans Canva, vous avez plein de possibilités d’utiliser, par exemple, des petites choses garanties que vous pourriez mettre et rajouter de la typo par-dessus en mettant 100 % garantie. Voilà comment vous allez faire votre badge de garantie que vous allez pouvoir après importer ici en cliquant sur ce bouton. Et ici, vous allez bien sûr écrire en quelques mots votre garantie du produit. Retirer ce bouton « acheter » puisque ça n’a plus rien à voir avec une garantie.

Mais bref, vous aurez donc en fait un bloc ici, ce qu’il appelle une rangée, une rangée que vous pourrez déplacer où vous voulez. En général, une garantie, ça se met plutôt près du bouton achat ou de la pricing table en anglais qu’on verra tout à l’heure. Donc, vous allez voir que ça, c’est très déplaçable. Il vous suffit d’appuyer ici et là on l’a descendu d’un cran. Encore une fois, toute la rangée ici, on l’a descendue d’un cran. Ce n’est pas très compliqué.

À propos du designer, vous voyez si vous en avez l’utilité ou pas. En tous les cas, on retrouve notre produit qu’on vient de faire, qui pourrait être une garantie. Ça, c’est important, ce sont des témoignages, donc il vous les faut. Ça fait partie des trois choses dont je disais qu’il faut absolument que vous ayez sur une page de vente. Là, vous pouvez rentrer vos témoignages.


Bien sûr, ici, vous pouvez vous présenter et faire votre propre biographie. Si vous faites, par exemple, des formations en ligne, évidemment, c’est intéressant de présenter le formateur en question.


Ici, si vous avez tous vos tarifs, qui vont être donc modifiables à souhait ici et on verra où est-ce qu’on peut les modifier concrètement pour que ça puisse changer réellement et que vous puissiez toucher cet argent parce que ce n’est qu’une présentation uniquement.

Avec ici aussi, effectivement, des listes à puces de bénéfices que vous pourriez proposer avec, par exemple, vidéo disponible à vie, des choses comme ça. Une FAQ importante, les frequently asked questions, c’est-à-dire les questions fréquemment posées. Vous allez pouvoir prendre les devants et répondre à certaines objections qui pourraient être posées par la plupart des gens qui viendraient acheter votre produit. Prendre les devants et donc répondre à ces questions ici même pour montrer un peu que la personne n’a pas à s’inquiéter sur tel ou tel sujet, par exemple parce que vous allez faire telle ou telle chose.

Puis en dessous, toujours en dessous, est-ce que vous allez l’utiliser ou pas ? C’est à vous de voir si vous faites un essai gratuit. Puis, en dessous, ce serait bien d’y mettre, par exemple, votre garantie, comme je vous le disais donc plutôt dans ces alentours. Alors, peut-être juste après, peut-être la FAQ avant les prix et la garantie après les prix.

Vous avez aussi des blocs tout faits qui sont à votre disposition. C’est quoi des blocs ? C’est tout simplement, par exemple, des petites choses comme ça que vous pouvez prendre. Vous glissez-déposez. Si vous avez besoin de ce type de présentation, ces quatre colonnes avec des images, vous prenez, vous faites un glisser-déposer et c’est parti. Beaucoup de blocs, un peu dans tous les sens, vous allez pouvoir vous amuser avec ça, faire de bonnes présentations.

Ce pop-up est important aussi. Ça, c’est un pop-up de sortie d’écran. C’est-à-dire qu’en général avant de fermer la page, la souris sort de l’écran. Et à partir de ce moment-là, un petit peu comme une alerte, cette fenêtre pop-up va apparaître et vous allez pouvoir reproposer la vente que vous avez à faire.

Bien évidemment, je ne vous en ai pas parlé, mais je l’ai fait systématiquement dans les précédentes vidéos. C’est que vous avez tous les paramètres ici globaux de l’ensemble de la page. Si vous voulez, par exemple, changer la police sur toute la page en une seule fois, c’est ici. Si vous voulez changer la couleur du fond de votre page, c’est ici. Et ici, bien sûr, vous avez tout ce qui est pixel Facebook dans le header et c’est à cet endroit-là que ça se trouve. Voilà pour ces quelques paramètres.

On va revenir à notre point de départ, notre page de vente. Si vraiment vous êtes perdu dans ces structures, suivez simplement la structure qui est proposée sur cette page. Juste avant d’enregistrer, je ne vous ai pas montré d’ailleurs l’élément qui nous permet d’avoir ce qu’on appelle un scarcity, donc un décompte. Vous l’avez ici, c’est le countdown. Vous n’allez pas le mettre ici, à cet endroit-là. Mais c’est juste pour vous montrer qu’effectivement, là, vous avez un décompte sur lequel vous pouvez interférer sur la date. Vous amusez à le grossir, jouer avec les couleurs, lui donner une belle… Donc c’est ici que vous allez pouvoir trouver ce décompte dont je vous parlais, ce scarcity qui sera d’ailleurs en général plutôt dans ces parages-là, aux alentours de ce bouton « acheter maintenant » pour créer l’urgence ce qu’on appelle. Alors, vous faites enregistrer.

Ensuite, vous sortez de la page avec cette petite icône. Deuxième étape, on va pouvoir s’intéresser à ce bon de commande et vous voyez que, là encore, vous avez plein de templates, de modèles, de gabarits qui vous sont proposés.

Comment créer une Page de Vente Efficace

Comment vendre facilement de A à Z
sans être un expert :

3. Comment créer un bon de commande

On va s’en choisir un bon de commande tout simple. On va prendre celui-ci qui, en plus, est plutôt cohérent au niveau des couleurs. Puisqu’on l’a vu, c’était dans le même bleu que celui qu’on avait choisi juste avant.


Bien sûr, il faut d’abord régler les paramètres, lui donner un nom, évidemment, régler le pourcentage d’affiliation. Si vous allez proposer ce produit à d’autres personnes qui pourraient le vendre à votre place, ce serait vos affiliés. Donc, vous pourriez très bien mettre un pourcentage. Ça peut être un 50 %, un 40 %. C’est à vous de voir. Faites en sorte que le délai de paiement pour vos affiliés soit de 30 ou plus. Je l’ai déjà expliqué lors du précédent article. Ce qu’on va faire, c’est qu’on va d’abord s’attaquer ici à nos ressources.

Première chose, vous pourrez très bien, par exemple, ajouter un tag. Un tag prospect chaussures homme que vous pourriez appeler, par exemple, comme ça évidemment. Si vous n’en avez pas de créé, je vous rappelle, vous allez ici dans Contact, vous allez dans gérer les tags et vous créez un tag tout simplement ici. Mais vous allez pouvoir aussi, tant qu’à faire, faire en sorte que ça déclenche l’achat d’une formation en particulier.


Alors moi, je n’en ai pas créé. Mais vous allez pouvoir retrouver ici, par exemple, si c’est une formation pour les chaussures homme... ce qui ne veut rien dire ! Vous allez retrouver ici cette formation chaussures homme. Vous pourrez donc la choisir. Ce qui veut dire que la personne, une fois qu’elle aura rempli son bon de commande, sera dirigée vers cette formation que vous aurez choisie ici.

Quant au tarif de l’offre que vous allez proposer, alors ça peut être un paiement unique, par exemple 100 €. Ça peut être un abonnement. Ça peut être, par exemple, tous les mois, vous allez demander à la personne de vous verser 10 € pour avoir accès à toutes vos formations. Ça peut être un paiement en plusieurs fois. Ça peut être, par exemple, deux fois 50 €, pour vous donner vraiment des chiffres très vagues pour que tout le monde comprenne. On va faire un paiement unique, par exemple. On va faire enregistrer.

Cela dit, comme je n’en ai pas fait, je suis obligé de créer ce tarif en question. Donc ici, on pourrait très bien l’appeler chaussures homme puisque c’est votre produit. Ici, on pourrait appeler ça Chaussures homme paiement en une fois, une petite description si vous voulez, et vous choisissez l’offre. Nous, on a dit qu’on partait sur un paiement unique. Deux, vous choisissez l’offre. On avait dit 100 €. Alors ce n’est pas un très bon chiffre marketing, 100 €. Il faut la descendre au minimum à 99. Allez, on va faire 99. Ou alors vous pouvez rejoindre quelques-uns de vos tarifs existants déjà. En tous les cas, nous, on va faire enregistrer. Voilà notre tarif qui est enregistré. On sait exactement quel tarif va être proposé en une fois 99 €.

On peut même créer des bons de réduction si vous voulez et que vous pouvez créer en valeur absolue. C’est-à-dire sur les 100 € faire -50 €, par exemple. Ou alors, en pourcentage, dire -50 %. Ce sera à vous de voir, selon ce qui vous paraît être le plus pratique pour vous.


Puis, vous pouvez même ajouter d’ailleurs un order bump, comme vous le voyez. Un order bump, qu’est-ce que c’est ? Je vous montre ça sur une de mes pages de vente. Vous voyez qu’ici, vous avez sur le bon de commande, en dessous de la commande qui est effectuée. Donc ici, vous avez quoi ? Vous avez tout simplement ce petit widget, ce petit encart, ce bump qui vous permet de rajouter un petit produit, pas trop cher que vous allez pouvoir expliquer en quelques mots avec un titre. Et ça va évidemment, si la personne est intéressée, il faut mettre un produit qui soit complémentaire, qui soit proche de votre produit et qui vienne le compléter.

Le fait de rajouter ça, tout de suite, ça rajoute au total effectivement, le fait que vous avez rajouté ce produit supplémentaire. Donc ici, vous choisissez tout simplement le tarif que vous allez mettre pour cette formation en ligne sur Systeme io en plus que vous allez proposer. Ce n’est pas très compliqué. C’est toujours le même principe que ce soit un order bump ces ressources et tarif, que ce soit tout simplement votre formation que vous vendiez, par exemple ces ressources et tarif aussi, avec en plus un bon de réduction pour votre formation, par exemple. Ce n’est pas super compliqué.

Donc, à partir de là, n’oubliez pas d’enregistrer évidemment, de rentrer ensuite… (Moi, il m’a dit que, je n’ai rien fait, je suis en démo). Ensuite, bien sûr, on clique sur cette petite baguette magique qui nous permet de rentrer dans le bon de commande. Ici, votre client va pouvoir rentrer ses informations. 


Bien sûr, comme chacune de ces pages, à chaque fois que vous arrivez sur une de ces pages ici, vous aurez toujours des éléments qui sont contextuels, propres à cette page en particulier. Vous voyez que là, vous avez tout un tas d’éléments qui vont être proposés, comme des modes de paiement que vous ne retrouverez pas forcément ailleurs sur d’autres pages. Une page de capture, par exemple, n’aura pas ces éléments de paiement. Soyez toujours attentif sur ce que vous avez ici même à proposer.

Là, personnellement, je n’ai que PayPal parce que je n’ai déclenché que PayPal sur mon compte Systeme.io. Là, je vous renvoie à la toute première vidéo qu’on a faite ensemble où j’ai tout configuré pour que tout soit impeccable pour que vous puissiez partir bille en tête sur votre Systeme.io. Raison pour laquelle je n’ai que le mode de paiement, mais vous pouvez rajouter les cartes de crédit. Ici, il me dit que je n’ai pas fait les tarifs puisqu’on a vu tout à l’heure, je suis passé très vite là-dessus.

Vous pouvez encore mettre un pop-up, apparemment. Une fois que vous avez réglé toutes ces petites choses-là qui ne sont pas très compliquées à faire, ce sont les champs que vous allez demander à votre client, vous faites enregistrer, évidemment, et vous faites sortir. Vous voyez que je n’ai pas mon order bump puisque je ne l’ai pas enregistré. Il aurait fallu que je l’ajoute. On sort de ce bon de commande. Ici, on va retirer cette page de remerciements pour pouvoir tomber juste après le bon de commande sur une page d’upsell.


Qu’est-ce que c’est ? Comment est-ce que ça se configure ? On voit ça tout de suite.

4. Créer un upselling

Upsell de mon Tutu. Alors la page de remerciement des gens, on va la décaler un peu parce qu’on remercie le client qu’après qu’il ait terminé totalement son cycle d’achat. Page de remerciement, on la met ici et on va s’occuper de notre upsell Tutu

Vous voyez qu’on a plein, encore une fois, de gabarit, de page d’upsell. On va en choisir un. En général, les pages d’upsell, ce sont finalement des pages de vente aussi, mais souvent raccourcies quand même. On a un peu moins besoin de convaincre.

Un upsell qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement ce qu’on appelle une vente additionnelle en français. Là encore, c’est un produit qui va être complémentaire de ce que vous aurez à proposer, un produit qui va faire en sorte que ça ait envie de déclencher l’achat. Mais surtout que ça vient s’ajouter à la commande qui était faite. Il faut que ce soit le plus pertinent possible.

Alors voilà le type en général que j’utilise, le type de gabarits, de modèles que j’utilise dans mes propres formations. Bien sûr, toujours, on commence par le nom, évidemment, chaussures homme sport. On pourrait être plus spécifique encore que la précédente vente qu’on aurait faite sur les chaussures homme. Ici encore, vos liens d’affiliation. Et après, c’est toujours la même chose. Je ne vous refais pas le même schéma parce que là, si c’était une formation, la formation. Si c’était un produit physique, ce serait un produit physique. Bref, vous rajoutez la ressource concernée par cette page d’upsell.

Ici, vous allez pouvoir rajouter, si vous n’avez pas créé de tarifs, vous le faites ici le tarif de cette upsell. Vous voyez que tout ça, c’est extrêmement simple. Vous n’oubliez pas d’enregistrer le travail que vous venez de faire. Moi, je ne l’ai pas fait. Donc, il n’est pas content. Il me met du rouge partout. Ensuite, vous entrez effectivement dans votre page d’upsell où vous allez pouvoir proposer ici votre titre promesse, ce que vous avez à proposer comme produit.

Et ici, faire une vidéo d’upsell. Vous n’êtes pas obligé de faire des vidéos, mais c’est vrai que c’est toujours mieux. Une vidéo, ça communique un peu mieux, ça met les gens en contact un peu plus facilement. Vous voyez qu’ici en général, sur une page d’upsell, vous avez toujours ces deux choses-là qui sont importantes. Le bouton de l’offre en elle-même qui va faire que la personne va acheter, ajouter une vente à son panier moyen. Et ici, il y a toujours un moyen de refuser. Il faut que ce le soit.

Alors en général, c’est toujours un petit peu plus petit. On ne va pas aider les gens à refuser votre vente. En tout cas, c’est ce qu’on fait dans le marketing... Ici vous avez un bouton qui lui aussi permet effectivement de refuser cette offre au cas où. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Vous faites la prévisualisation


Vous vérifiez toujours que ça fonctionne bien en version smartphone parce qu’il y a toujours beaucoup d’achats par smartphone et de plus en plus. Plus le temps passe, plus il y a d’achats, évidemment, par smartphone. Vous faites enregistrer. Vous sortez de votre page. Et puisque vous avez proposé un upsell, c’est-à-dire une vente additionnelle, et souvent un upsell est un petit peu plus cher que le produit, proposez par exemple un pack de formation si vous n’en avez qu’une seule à proposer dans votre premier achat, dans votre page de vente Tutu.


Vous mettez par exemple un petit pack de deux formations ou trois, en tout cas à un prix extrêmement réduit, un prix qui ne pourrait être proposé qu’une seule fois. Parce que là, c’est une vente exceptionnelle que vous allez faire à cet endroit.

Évidemment juste derrière, ce que vous pourriez faire, c’est proposer l’inverse. C’est-à-dire que puisque la personne n’a pas choisi, n’a pas voulu et n’a pas voulu investir dans plus, vous allez proposer un petit produit complémentaire moins cher, ce qu’on appelle une downsell.


Il vous suffit d’ajouter une page et vous allez pouvoir l’appeler downsell chaussures homme, par exemple. Choisir évidemment une page parce que vous voyez qu’elles sont prévues déjà de downsell. Et là, je ne vous refais pas le même schéma parce qu’une page de downsell, c’est la même chose qu’une page d’upsell. Vous voyez que vous avez des gabarits qui sont pratiquement les mêmes. La seule chose qui fait vraiment la différence, c’est que vous, vous savez que sur ces pages de downsell, il faut que vous proposiez des produits un peu moins chers, toujours complémentaires, mais moins chers.

5. Créer une page de remerciement

Il ne reste évidemment que la page de remerciement à configurer et c'est encore plus facile qu'une page de capture sur Systeme io. Alors déjà, la page de remerciement doit se trouver tout en fin de cycle. Après que la personne ait acheté plus ou moins un ou des produits, on le remercie d’avoir acheté.


Vous voyez que vous avez là encore tout un tas de gabarits qui vous sont proposés. On pourrait très bien prendre celui-ci par exemple. On va le sélectionner, merci pour votre commande. On règle les paramètres. Là encore, on pourrait même l’appeler, par exemple, félicitation. On enregistre.


Éventuellement, on lui met des tags à chacune de ces pages. Vous pouvez mettre des tags en particulier. Par exemple, ici, ce serait quelqu’un qui aurait acheté tel ou tel produit. Vous ajoutez une règle, tout simplement. Vous allez sur la page visitée. On en a déjà parlé. Si vous voulez créer un tag, vous allez dans ContactGérer les tags.

Revenons sur nos paramètres. Rentrons dans l’éditeur de notre page de remerciement pour voir un petit peu ce qui nous est proposé. Merci pour votre commande, j’ai appelé cette page Félicitation. Vous auriez très bien pu mettre en titre Félicitation pour votre commande, par exemple.


Le récapitulatif qui se met en place automatiquement avec le calcul du texte. Puis derrière, sur votre page de remerciement, comme sur toutes les pages de remerciement, que ce soit pour un remerciement d’une capture d’adresse email ou d’une vente, vous pouvez chercher à avoir un engagement supplémentaire que vous allez remplir ici. Enregistrer.


Prévisualisation, toujours évidemment. Les paramètres aussi, j’ai oublié de vous en parler, mais à chaque fois, dans chacune de vos pages, vous devez d’abord mettre en place les paramètres avant de rentrer dans votre page. Avant d’enregistrer, vous devez aussi voir si ça fonctionne bien en petit téléphone ou en grand PC. Enregistrer.

Il ne vous manque plus qu’une chose importante, c’est tout simplement d’ajouter une règle. Sur la page visitée, vous allez pouvoir envoyer un email. Je vous ai déjà montré envoyer un email automatiquement à la personne qui se sera inscrite. Dans cet email, qu’est-ce que vous allez mettre ?
 

  • Peut-être un remerciement.
  • Peut-être mettre des adresses particulières pour télécharger telle ou telle chose.
  • Peut-être un service que vous pourrez rendre.
  • Mettre votre support, l’adresse de votre support.

Bref, il y a plein de choses à mettre dans cet email de remerciement, en plus de ce que vous aurez mis sur cette page de remerciement.

Et si vous voulez aller plus loin et créer votre propre business en ligne en partant de zéro, il vous suffit de cliquer pour rejoindre cette formation offerte.

    Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>
Success message!
Warning message!
Error message!