Comment Enregistrer une Formation en Ligne (5 façons en 5 mn)

Comment Enregistrer une Formation en Ligne (5 façons en 5 mn)

More...

Comment créer votre formation rentable en partant de 0 :

Comment Enregistrer une Formation en Ligne (5 façons en 5 mn) 

Sans se montrer, en se montrant, en face caméra, en filmant son bureau, en extérieur...
Je vous propose les cinq façons les plus classiques d’enregistrer une formation en ligne. En bonus de vidéo tuto, je vous montrerai comment j’enregistre mes propres formations en ligne.

1. Comment faire une video sans se montrer avec Google Slides et Loom

Le problème quand on se lance dans les formations en ligne, c’est qu’on n’a pas forcément envie de se montrer. Particulièrement quand on est débutant. L’inconvénient, c’est que si on ne se montre pas, on a du mal à se différencier. Ça tient beaucoup sur ce qu’on est, sur ce qu’on fait. En revanche, l’avantage, c’est que quand on ne se montre pas, ça peut faciliter un petit peu les choses du point de vue de la création de l'image.

Si pour toi c’est un frein de faire des formations en ligne parce qu’on doit absolument se montrer, balaye ça d’un revers de la main parce qu’il y a moyen effectivement d’en faire sans apparaître à l’écran. Évidemment, l’un de ces moyens, c’est d’utiliser
Google Slides, enregistrer des slides. Des diapos pour faire clair. Concevez des présentations efficaces grâce à Google Slides. Et ça, c’est totalement gratuit. C’est un outil Google. Dès que vous avez une adresse Gmail, vous avez accès à ce Google Slides qui va remplacer votre propre image.

Avec ça, c’est très simple. Tu crées autant de diapos que tu vas faire défiler devant les yeux de ton apprenant. Ça peut être des visuels, ça peut être de l’écrit. Bref, mettre de l’info sur lequel d’ailleurs tu vas toi-même t’appuyer, lire aussi ce qu’il y a là et développer un petit peu ce que tu auras marqué sur ces slides.

Ensuite, il faut monter. Je vous montrerai un petit peu plus tard dans cette vidéo quelles sont les différentes solutions qui se présentent à vous pour faire du montage. C’est qui est sûr, c’est qu’une des plus simple façon, c’est d’utiliser un truc qui est gratuit, c’est une extension Chrome gratuite qui s’appelle
Loom. Montrez-le, dites-le, envoyez-le. 


En fait, vous avez une petite fenêtre de réglages qui vous permet juste avant d’enregistrer de choisir ce que vous voulez enregistrer. Alors, vous pouvez enregistrer votre écran, plus votre visage, plus le son ou ne pas mettre votre visage, si vous préférez. Mais ce qui est intéressant aussi, c’est que vous pouvez rajouter des petites annotations, comme ce cercle rouge par exemple. Bref, vous créez une vidéo à la volée.

Le prix ? C’est gratuit. En tous les cas, jusqu’à 50 vidéos de cinq minutes. Et cinq minutes, c’est très bien justement pour faire des petites leçons courtes, ça correspond précisément à des formations. Alors évidemment, pour la version gratuite, c’est en fait un lien. Vous allez sortir un lien que vous allez pouvoir distribuer à vos apprenants. Ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus pratique. Donc pour avoir le droit de télécharger le résultat, votre vidéo et tous ces autres avantages, vous êtes obligé de passer à cette version entreprise où vous êtes plus à 7 € et quelques par mois. Mais encore une fois il existe d’autres solutions et on va en parler.

2. Créer une formation en ligne et être visible

Pour certains, se montrer, ça peut être carrément un atout. On n’est pas tous égaux devant le charisme, devant la prestance, face à la caméra. Évidemment, si vous avez ce charisme, ce n’est peut-être pas non plus la peine de trop en rajouter. L’idée, peut-être, ce serait que vous cherchiez plutôt au contraire à alterner, c’est-à-dire des moments où on va vous voir et des moments où on va ne pas vous voir.

Si vous êtes bon à la caméra, qu’est-ce que vous pourrez bien rajouter comme image pour essayer de faire monter un petit peu le niveau ? Simple en fait, il suffit juste de vous filmer en situation pour illustrer un peu votre propos. Utilisez ce que vous voulez. Ça peut être un DSLR, ça peut être une caméra, ça peut être un smartphone.


Tiens, par exemple, si vous êtes dans le fitness, enregistrez-vous en train de pratiquer en vertu de la sacro-sainte règle de base quand on fait une formation qui dit qu’il vaut mieux montrer que dire. Montrez-vous en situation. Quel que soit le domaine dans lequel vous êtes, montrer plutôt que dire. D’abord, ça va vous aider à avoir vous-même un petit peu plus de crédibilité. Puis, ça va permettre aussi l’identification. Vos élèves vont s’identifier à vous et puis après tout, ce sera la meilleure démonstration que vous puissiez faire, montrer plutôt que dire.

Pour le montage, on va s’adresser à un niveau un peu plus élevé avec notamment la présentation. Si vous êtes en face caméra, si vous vous montrez ou si vous vous filmez d’ailleurs en extérieur, mais à partir du moment où vous ne filmez pas votre bureau, ces deux frères ennemis risquent de vous aider.

Je vous parle de Final Cut Pro et Adobe Première. Ces deux logiciels, je ne vous les recommande pas forcément parce que c’est vraiment très poussé. C’est peut-être même trop poussé d’ailleurs pour des formations ou des vidéos YouTube. Mais là, en fait, ils accentuent sur les effets cinématiques et ce qui n’est pas très utile par exemple. Bref, vous avez un essai de 90 jours. Pareil pour Adobe Première, on est quand même sur des outils un peu trop poussés pour nos simples formations en ligne. Bien sûr, c’est top, mais trop c’est trop... quoi qu’il en soit, j’aurais fait mon boulot d’aiguilleur !

3. Comment faire une formation en ligne

Parce que si tu ne souhaites pas trop te montrer, finalement, c’est peut-être la bonne formule. L’idée, c’est de filmer son bureau. Par exemple, vous pourriez très bien filmer des sites Internet, une suite d’onglets que vous auriez ouverts sur votre navigateur en partant de la gauche, en allant vers la droite.


Vous pouvez les faire défiler les uns après les autres en étant bien ordonné. Cliquer et avancer en expliquant ce qui se présente devant vos yeux, ces sites Internet que vous montrez. C’est une formule utile pour tout un tas de cas précis de formation et pour des leçons très précises.

Pour ce type de montage et bien d’autres d’ailleurs, vous avez Camtasia. Je ne vais pas vous cacher que c’est celui que j’utilise. Que ce soit pour mes vidéos YouTube, mes vidéos sponsorisées, mes vidéos de vente de formation et tout ça. Et c’est la bête à tout faire. Cliquez mon lien de partenariat pour avoir
Camtasia 30 jours gratuitement. C’est un logiciel, ce qu’on appelle screencast, c’est-à-dire qu’il enregistre la webcam, le son et le bureau d’ailleurs, en même temps. Bien sûr, vous montrez un petit peu ce que vous voulez. À vous de choisir. Si vous voulez montrer juste le bureau, montrez juste le bureau. Ou votre visage seulement, vous le faites aussi. Ou alors les deux, c’est vous qui choisissez. 


Moi, ça fait cinq ans que je fais mes formations avec ça. Que ce soit pour faire des vidéos YouTube ou des vidéos de formation ou autres vidéos de vente, bref, toutes mes vidéos sont faites avec ce Camtasia en question.

4. Comment créer une formation en ligne face caméra

Restez face caméra pour faire toute sa formation comme ça, figer, c’est une solution. Naturellement, il faut avoir quand même des élèves qui vous apprécient plus un bon contenu parce que c’est toujours moins efficace que d’avoir des visuels qui s’alternent, d’avoir un contenu qui est un petit peu plus riche et un petit peu plus varié.

Pour enregistrer une formation en face caméra, faites simple. Encore une fois, prenez votre smartphone, c’est très bien. On fait très bonne image avec le smartphone, ça dépend juste de l’éclairage. Tout ce que vous allez faire, quelle que soit la caméra que vous allez choisir, pourra effectivement être amélioré juste grâce à une chose simple, l’éclairage. Parlons-en justement de l’éclairage.

Je vous recommande de choisir du facile. Prenez par exemple ce type d’anneaux de lumières, les
rings. Perso, c’est ce que j’ai. Tout y est. Là, vous avez le pied, les couleurs, le variateur, mettre plus ou moins fort, mettre ce qu’on appelle plus ou moins d’intensité. Pour faire du face caméra, que ce soit un DSLR, une caméra, un smartphone, une webcam, ce que vous voulez... le ring que j’ai là d’ailleurs, c’est ce qu’il y a de plus simple.

Pour
le montage, vous pourrez très bien vous servir d’un logiciel du type VideoPad par exemple. Créer et monter vos vidéos en quelques minutes. Voilà un des nombreux exemples qui est à votre disposition et qui est très simple à utiliser. Faire pivoter, couper, diviser, recadrer, fusionner des vidéos avec une timeline précise. Donc vous voyez, vous avez vraiment l’essentiel, des petits effets par-ci par-là. Bref, vous avez quand même l’essentiel dans ce type de logiciel, même si encore une fois, ce ne sera pas celui sur lequel vous allez certainement faire une longue carrière.

Ce qu’il faut comprendre quand même, c’est que faire du face caméra pendant des vidéos qui dure une heure de long, il faut quand même une certaine maîtrise. Ce n’est pas donné aux débutants. Donc, je ne sais pas si c’est vraiment une super formule si vous vous lancez.

5. Comment faire une formation en ligne en extérieur

Ça aussi ça peut être intéressant, faire des formations filmées en extérieur. Alors évidemment, c’est toujours un petit peu compliqué quand c’est en extérieur, parce qu’il y a plein de choses qu’on ne maîtrise pas. On ne maîtrise pas, par exemple l’ambiance sonore. Puis il peut y avoir un bruit à un moment donné qui vienne gêner. On ne maîtrise pas toujours l’éclairage naturel. On peut faire avec, mais quand il ne fait pas beau, il ne fait pas beau, on n’y peut rien. Cela dit, ça vous donne quand même de vraies différences.

Bien sûr, souvent il faut se faire aider. A moins que vous ayez un pied pour mettre la caméra, avoir une tierce personne, c’est quand même mieux. L’idée, c’est que derrière ce type de vidéo, vous allez pouvoir imprimer quelque chose de très personnel, un véritable cachet.

Eh oui, ça donne une belle plus-value. Bien sûr, pour faire ce genre d’images, peut-être qu’une caméra serait un peu plus adaptée qu’un appareil photo DSLR. En plus sur une caméra, il y a bien souvent une poignée. Ça aide à faire faire des mouvements qui sont toujours un plus fluides. Cela dit, de simples smartphones, encore une fois...

Je reviens sur les smartphones qui font de très belles images, peut très bien suffire. D’autant qu’il y a des petits pieds quelques fois qui sont très adaptées pour filmer avec du mouvement. Donc oui, effectivement, un smartphone, ça peut être une véritable aide. Et si vous y ajoutez en plus des vidéos enregistrées, des vidéos du stock, du footage, qui existe sur des sites que vous pouvez acheter tout simplement, là vous allez faire quelque chose qui est tout à fait riche et qui va être encore une fois très qualitatif pour votre formation.

Alors perso pour ça j’utilise carrément
Envato Elements (lien de partenariat). Envato Elements dans lequel vous allez pouvoir d’ailleurs trouver des vidéos. Vous voyez que vous avez des musiques, vous avez des effets sonores, des modèles graphiques, des photos, des polices, des extensions. Enfin, il y absolument tout ce qu’il vous faut vraiment, encore une fois, pour amener une vraie richesse à votre montage, à votre formation, à vos vidéos YouTube, à vos vidéos de ventes, à toutes les vidéos que vous voulez.

Avant, j’utilisais un site qui m’avait coûté très peu cher et qui proposait plein de photos gratuites, d’images, de vidéos, etc. Depuis, j’ai monté un peu d’un cran quand même avec ce Envato Elements, même si de temps en temps je me réfère encore une fois à ce précédent site. Quand on veut du stock, il faut essayer de prendre un petit peu partout, dans tous les sens !


Par exemple si vous êtes dans le yoga, c’est parfait pour trouver des images complémentaires pour expliquer ce que vous devez partager. D’ailleurs, les images de yoga que vous voyez sur la vidéo ci-dessus et la musique que vous pouvez y entendre viennent d’Envato Elements.

Pour ce qui est du montage, je pourrais vous renvoyer vers
DaVinci Resolve. C’est sûr que c’est super pratique parce que c’est gratuit. Le problème, c’est que c’est une véritable usine à gaz et que ce n’est absolument pas adapté à des vidéos YouTube ou à des vidéos de formation. Parce qu’encore une fois c’est trop compliqué pour ce type de vidéo que vous faites.


Que ce soit YouTube ou une formation, on a besoin quand même d’une certaine productivité. Il faut que les choses aillent vite. Il faut qu’on soit productif et que ce soit relativement simple pour encore une fois avancer de la manière la plus efficace qui soit. Et là, avec ce DaVinci Resolve, on est en plein syndrome de l’objet brillant, clairement.

Bonus. Comment créer sa formation en ligne (ma façon)

Votre idée, ça va certainement être de vous dire : “Moi, je vais m’amuser à mixer un peu toutes ces méthodes, à croiser un peu toutes ces techniques.“ 
Au risque de vous surprendre, personnellement je fais les choses de manière beaucoup plus simple.

Pour ce qui est de l’enregistrement, j’utilise des slides, des Google slides, des diapos dont je vous ai parlé tout à l’heure tout simplement. Pour le son, j’utilise ça, il est là. La lumière, mon ring, mon anneau de lumière, il est là aussi. Par contre, je n’utilise pas cette caméra, la 
DSLR Canon 80 D parce que je dois filmer mon bureau, donc je filme mon bureau et en même temps j’utilise la webcam de mon Mac.


Donc du coup, je me retrouve avec une version évidemment simplifiée. De temps en temps, je montre les slides, les diapos. De temps en temps, je montre ma tête dans un rond. De temps en temps, je me montre tout seul. Ça permet de faire des alternances tout en restant quand même relativement simple pour une fois, faciliter la bonne compréhension de chacun de mes élèves.

Une fois que j’ai fini tous mes enregistrements, je passe au montage et là, évidemment, j’utilise, comme je vous l’ai dit, Camtasia. C’est ce qu’il y a de plus simple pour avancer très vite au niveau du montage, pour faire des alternances encore une fois entre ce que vous avez enregistré au niveau du bureau et ce que vous avez enregistré au niveau tout simplement de la vidéo, votre tête. Donc ça, ça me paraît être encore une fois ce qu’il y a de plus efficace.

Une fois que j’ai fait le rendu de cette vidéo, je la télécharge sur
Teachable qui est l’endroit où j’ai créé mon école en ligne et où tous les élèves peuvent s’offrir mes formations payantes.


Evidemment, très important pour vous, il va falloir ne pas vous tromper de sujet de formation. Il va falloir aussi un petit savoir-faire pour savoir bien les traiter et puis encore une fois, ne pas vous tromper de plateforme pour les loger. C’est précisément ce que je vous propose de faire tout de suite en rejoignant ce programme offert pour créer votre formation en ligne rentable.

    Version Podcast

Comment Créer une Formation en 2022 (3 Etapes Rapides)

Comment créer votre formation rentable en partant de 0

Comment Enregistrer une Formation en Ligne (5 façons en 5 mn) 

J’ai suivi des programmes, qui étaient des labyrinthes. J’ai suivi des formations, qui étaient du gruyère. Mais comment voulez-vous qu’un élève réussisse son cours en ligne avec des formations comme ça ? Alors, si vous êtes formateur, on va déjouer ensemble tous ces pièges tout de suite. On va créer une formation structurée.

Comment créer une formation en ligne ?

La base, Steph ! On commence par quoi ? Parce que ça m’a l’air d’être un boulot de titan ton truc.

Non, pas du tout. Tu vas voir, pas du tout. Le point de départ pour toi, c’est d’essayer de mettre en place un brainstorming. C’est-à-dire que tu vas te réunir avec toi même, au calme, dans un endroit où tu vas pouvoir réfléchir tranquillement parce que ton objectif, ça va être de prendre des notes, des idées.


D’abord, il va falloir réunir tes idées. Tu prends un stylo et un papier puis tu notes. Tu notes en long, en hauteur, en diagonale, ce que tu veux, tu notes dans tous les sens. Mais ça doit être absolument un gros foutoir ! C’est l’objectif ! Tu notes tout ce qui te passe par la tête. Et les idées, ça va vite. Ça va plus vite que la vitesse de la lumière et ça va donc bien plus vite que la vitesse de ton stylo. Il faut absolument que tu notes tout ce qui te passe par la tête.

C’est dans un deuxième temps seulement que tu vas chercher à organiser. Pas trop vite, pas tout de suite, d’abord les idées. Ensuite, tu vas chercher à les organiser. En sachant qu'organiser des idées, ça peut prendre un petit peu de temps, mais ce n’est pas grave. Encore une fois, ne te mets pas de pression. Quand on commence, on ne sait pas exactement comment naviguer. Donc, tu te laisses le temps. Tu es patient pour poser des idées et pour les organiser.

Ensuite, il va falloir que tu réunisses tes idées. On est dans l’organisation, en plein dedans. Pour ça, c’est très simple. Il faut juste que tu fasses des groupes d’idées. Mais là encore, tu te laisses carte blanche pour faire un peu ce que tu veux dans ces groupes d’idées. Tu changes, tu bouges les idées, tu les bouges d’endroits... Pour l’instant, encore une fois, il s’agit juste de tout poser sur papier et il faut que tu te laisses une grande liberté pour pouvoir y mettre un maximum de choses.

Plus ça va, moins on avance sur des sables mouvants et plus on organise les choses. Et là, maintenant, au stade où tu en es, tu dois être capable d’écrire un plan, un petit peu comme un sommaire, les chapitres d’un livre. C’est pareil, ça fonctionne exactement pareil. Chapitre, sauf que nous, on appelle ça module en formation et sous-chapitre, on appelle ça des leçons et tout ça intégré dans une formation globale.

Par exemple, tu fais une formation sur le tennis, tu vas faire forcément un chapitre sur le coup droit et donc une leçon sur la préparation au coup droit, une leçon sur la frappe au coup droit et une leçon sur l’accompagnement au coup droit. Là, tu as bien disséqué les choses. Ne te focalise pas trop sur la longueur des leçons ou des chapitres. Tout ça, ça peut être très inégal. Par exemple, si tu fais un chapitre sur l’amorti, peut-être que ça va te prendre trois leçons alors qu’un chapitre sur le revers, ça va t’en prendre quinze. Mais encore une fois, tu ne cherches pas à niveler les choses. Ton objectif est de faire en sorte que ton élève avance le plus vite possible.

Comment organiser une formation en ligne ?

Et c’est tout ? Parce qu’au niveau de l’organisation, je ne suis pas trop fort quand même...

Non, ce n’est pas tout. Il y a encore des choses à faire. On va continuer ce briefing avec toi-même. Donc les idées, les groupes, le plan et on avance.

Là, tu peux commencer à réfléchir à quel type de cours tu vas mettre en place. En gros, pour simplifier, il y en a trois.


  • Le premier, c’est le face cam, face caméra. Comme là, tu parles face à la caméra.
     
  • Le deuxième, c’est d’y ajouter des visuels. Alors, ça peut être des diapos tout simplement qui vont venir appuyer tes propos ou qui vont simplement être une suite, liste à puces que tu pourras développer à chaque fois sur chacune des phrases qui seront marquées par exemple sur ta diapo. Donc là, c’est une deuxième possibilité.
     
  • Puis la troisième, elle est importante aussi, c’est de pouvoir faire des démos, démontrer. Ça va te permettre d’avoir un peu de crédibilité et surtout permettre à tes apprenants d’apprendre beaucoup plus facilement s’ils ont des choses qui sont montrées concrètement sur les vidéos que tu vas faire.


Évidemment, le mieux, c’est de pouvoir mixer les trois, c’est-à-dire un peu de face caméra de temps en temps, un peu de visuel à la place, ou un petit peu des deux, ton visuel avec toi en face cam, puis de temps en temps passer au démo. Si c’est du tennis, voir quelqu’un qui fait un coup droit parfait et chercher à le représenter visuellement, mais aussi en découpant ses gestes, en faisant des arrêts sur image, etc. Tu te rends bien compte que ça a une véritable valeur pour ton apprenant.

Puisqu’on est dans la structure, parlons-en justement. Pour te simplifier, il y a trois manières de délivrer ton contenu. Ce que tu peux faire, c’est de l’étape par étape. Évidemment, c’est le plus simple, le plus classique, le plus connu. Donc, tu pars d’un point A pour arriver à un point B, que tu décomposes en étapes. Mais l’inverse peut être aussi très intéressant pour certains cours particuliers. Par exemple, partir du point B pour arriver au point A. Ça explique quelquefois les choses de manière beaucoup plus claire. Tu déconstruis une action.

Autre chose que tu peux faire, c’est la deuxième possibilité, c’est de faire du “par semaine“ par exemple. Si tu fais une formation sur le tennis, tu peux très bien faire une première semaine de ta formation qui va être axée sur le service, la deuxième semaine qui va être axée sur le coup droit. Bref, tu crées un genre de ligne temporelle que la personne va suivre. C’est quelque chose de très intéressant.

Puis la troisième manière, si ton cours ne rentre dans aucune de ces deux catégories précédemment citées, qu’est-ce qui te reste à faire ? Ça va faire un “grand cours magistral“. Là encore, c’est quelque chose qui fonctionne très bien. Tu ne rentres pas dans ces structures-là en particulier, mais par contre il faut quand même que tu sois suffisamment bien organisé pour ton contenu, pour que ce soit très digeste. Mais tu peux très bien faire et pourquoi pas même en face cam, comme je suis en train de le faire face à toi, un très grand cours magistral pour expliquer certaines choses en particulier.

Autre chose, mais cette fois-ci plus en ce qui concerne la structure de tes leçons. Tu peux les structurer en trois parties.


  • Tu peux très bien commencer ta leçon par le pourquoi. Pourquoi est-ce que c’est important de faire ceci, cela ?
     
  • Juste après, tu vas continuer par le quoi ? Parce que tu vas avoir tel ou tel bénéfice. Puis tu vas terminer ta leçon par le comment.
     
  • Voici comment il faut s’y prendre. Maintenant que la personne a bien saisi le pourquoi et les bénéfices, elle se dit OK, je suis motivée, allons-y pour le comment ?

Animer une formation en ligne

OK, on commence à voir un petit peu plus clair, mais j’aimerais bien qu’on aille un peu plus loin aussi.

Tu peux. Évidemment, tu peux ! Tu peux t’appuyer sur tout un tas de ressources qui vont venir carrément enrichir ta formation. Alors, il y en a quelques-unes qui sont intéressantes. Je t’en cite quelques-unes pêle-mêle.

Le quiz

Le quiz est un genre d’examen que tu peux mettre carrément en fin de leçon pour voir si la personne a bien suivi la leçon, si elle a bien tout appris. Tu peux même, si tu es un prof super sévère, bloquer la personne si jamais elle ne trouve pas les bonnes réponses, le bloquer, l’empêcher d’avancer dans ta formation. Tu peux le bloquer. Ça l’oblige effectivement à bien comprendre ce que tu as dit, ce que tu as fait jusqu’à ce qu’il trouve la bonne réponse.

➤ Le carnet d’adresses

Il est toujours très apprécié, le carnet d’adresses, ou proposer tout simplement vos adresses perso. Alors par exemple, dans une de mes formations, j’ai proposé le lien de la transcriptrice qui me fait mes transcriptions de vidéos YouTube. Ça fait plaisir évidemment aux élèves, ça les aide. Puis la transcriptrice, elle est contente parce qu’elle a plein de travail en plus.

➤ Le plan d’action

Ça, chez moi, c’est systématique. Il y a toujours un plan d’action qui permet à la personne avant de passer à la leçon suivante. C’est bien l’objectif. Alors, la personne doit absolument mettre en place ce qu’elle a appris dans la vidéo qu’elle vient juste de voir. On passe à l’action. En plus, en général, c’est plus digeste pour la personne qui, petit bout par petit bout, est en train de construire son château. Et quand elle arrive à la fin de la formation, elle dit : oh, il est beau mon château ! Là, j’ai fait quelque chose de concret.

➤ Les liens

Vous pouvez rajouter des liens à vos leçons. Évidemment, ce que vous pouvez faire aussi, c’est rajouter des liens, vos propres liens d’affiliation. Attention quand même de bien le signaler, de rester dans une certaine éthique et de faire en sorte que malgré tout, ce soit quelque chose d’utile pour vos élèves. Parce qu’il ne s’agit pas non plus de vous mettre mal avec vos élèves. Tout ça pour un simple lien d’affiliation. Donc, faites-le avec raison et avec raison.

➤ Les outils

Les outils et encore de bonnes adresses. Proposez tout un tas d’outils qui vont venir aider votre apprenant en sachant qu’il faut juste essayer d’éviter les trop grandes différences qu’il peut y avoir. Si vous avez par exemple une formation pour les débutants et vous proposez des outils pros, il y aura un décalage qui ne va pas vraiment aider vos apprenants. Donc, faites-le avec finesse.

➤ Un pdf

Évidemment, vous allez pouvoir développer peut-être certains aspects de votre leçon sur ce pdf. Vous allez pouvoir peut-être proposer une synthèse, un résumé de votre leçon, un template, un gabarit, un modèle. Bref, tout ce qui peut aider tout à fait concrètement votre apprenant.

➤ Le Soutien

Du soutien, évidemment, c’est super important. Alors, mettez en place un support, peut-être une boîte à questions, pourquoi pas, un groupe là aussi. Faites des coachings de groupe, des coachings personnalisés. Bref, il y a tout un tas de choses à mettre en place.

Je sais qu’au fond de vous, la question que vous vous posez, c’est certainement comment est-ce que je pourrais bien créer une formation qui soit rentable ? C’est précisément ce que je vous propose de faire tout de suite avec
cette formation offerte.

    Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>
Success message!
Warning message!
Error message!