Comment Capturer des Emails comme un Pro (Tuto Thrive Leads Wordpress)

Comment Capturer des Emails comme un Pro (Thrive Leads WordPress)

More...

Emailing Turbo : De 0 à Pro
Comment créer une liste rentable en 24 chrono


Comment promouvoir votre page Facebook gratuitement
avec votre robot Messenger



Gagnez des € avec YouTube : YouTube Turbo
Comment vivre de sa chaîne YouTube même en partant de zéro


➤ Transcription de la Vidéo :
Comment Capturer des Emails comme un Pro (Thrive Leads WordPress)

Comment Capturer des emails comme un Pro (Thrive Leads WordPress) ?
Bonjour, je m’appelle Stéphane et si vous cherchez à créer votre business en ligne de zéro et sans euros, abonnez-vous ici. Et n’oubliez pas, cliquez la petite clochette là. La clochette de notification pour ne rien louper.

Et nous voici arrivés sur Thrive Leads, tuto, bienvenue sur la webcam, allons-y ! 
Thrive Leads de Thrive Themes, première chose que vous allez faire, c’est que vous allez cliquer sur ce joli petit bouton orange.
Juste avant, je vous montre ce en quoi vous êtes en droit de vous attendre, c’est tout simplement comme on l’a dit pour faire des pop-ups, etc. Bref, pour faire de la conversion de vos visiteurs, les convertir en prospects.
Ici, qu’est-ce que vous avez ? C’est précisément ce qu’on va faire nous ensemble, c’est cela, une pop-up. Vous voyez, c’est très bien illustré, ce à quoi ça ressemble. Ici, vous avez une Ribbon, c’est un genre de petit bandeau que vous avez tout en haut des pages. Vous pouvez faire, toujours avec ce Thrive Leads, ces formulaires qui sont incrustés dans le texte de votre article ou alors en deux étapes, cliquer sur un bouton par exemple, ça fait sortir un formulaire. Slide-In, un petit truc qui sort sur le côté. Là, vous avez les Widgets célèbres qui sont donc incrustés dans votre page sur la colonne droite par exemple ou gauche, c’est comme vous voulez. Ça remplit carrément l’écran, etc.

Comment télécharger Thrive Leads et à quel prix

Toutes ces manières différentes de capter, de collecter des prospects, eh bien, c’est faisable avec ce Thrive Leads. Il vous suffit simplement de cliquer sur ce petit bouton orange. Les prix tout de suite on y va, attention direct, parce que c’est ce qui va vous intéresser et c’est bien normal, c’est tout simplement pour un an, vous payez 67 $, c’est une licence pour un an. Vous pouvez aller beaucoup plus loin si vous prenez carrément le thème et tous les plugins qu’il peut y avoir sur Thrive thème et là vous êtes à 19 par mois. Mais nous on va s’occuper d’abord de cette première partie.
Voilà, vous serez tranquille pour un an.

Comment est-ce qu’on fait concrètement pour l’installation ? C’est simple, exactement comme d’habitude, vous allez pouvoir télécharger ce plugin qui va vous être donné. Vous allez pouvoir aussi après le télécharger sur votre bureau, puis après sur votre site et puis l’activer grâce à une clé de licence. Là-dessus ensuite, il va falloir bien sûr créer son premier opt-in et c’est ce qu’on va faire ensemble et puis ensuite le connecter aussi à votre service d’email, à votre logiciel d’email et ça aussi, on va le faire ensemble.
Une fois que vous avez téléchargé cela dans vos extensions, vous devriez pouvoir retrouver ça, voilà, Thrive Leads, il est là. Sinon, vous le retrouvez bien sûr en passant par ici, la petite feuille verte. Voilà, le Thrive Leads en question. Moi, j’ai toute la suite, ce qui explique que j’en ai peut-être un petit peu plus que vous. Et en tous les cas, une fois que vous arrivez sur votre dashboard, le voici, votre écran, sur lequel vous avez un petit peu tout qui est résumé concernant votre Thrive Leads, c’est là. Vous voyez tout de suite, vous avez ici des statistiques, par impression, par conversion, des ratios, donc des pourcentages, ça revient au même d’ailleurs que d’appuyer ici. Ici, vous avez des fonctionnalités un petit peu plus avancées. On ne va pas passer dessus aujourd’hui. Les réglages, alors ça oui, sur le vert, c’est mieux, parce qu’effectivement, ça permet d’accélérer un petit peu quand vous avez des images. On passe vraiment là-dessus très vite.

Exemple de pop up Thrive Leads

On va faire un truc très simple en deux étapes. C’est ce que j’avais avant d’ailleurs. En ce qui me concerne, j’ai poussé les choses un petit peu plus loin. Et donc je n’ai plus que deux étapes. Enfin, j’ai plein d’étapes, ça devient un véritable petit quizz que j’ai mis en place, mais on va faire ce que j’ai fait, mais en version simplifiée pour vous, pour que ça aille vraiment beaucoup plus vite et que vous compreniez la mécanique.
Malgré tout, quoi que vous fassiez et même si vous en arrivez à faire ce que j’ai fait, vous voyez qu’on est toujours à 8% de conversion. Même si pour l’instant, moi, je n’ai pas encore grand monde qui est passé dessus, ce n’est pas encore très significatif, mais en tous les cas, ça n’a pas trop bougé depuis que j’ai mis cette chose-là en place. Et cette chose-là, c’est la chose suivante, regardez.
Quand on arrive sur mon site, donc on prend cette popup qu’on va mettre ensemble, sauf que nous on aura juste une popup. Moi, j’ai été un petit peu plus loin, c’est-à-dire qu’à chaque fois qu’on clique, il y a une nouvelle proposition qui se fait. Donc est-ce que vous voulez avoir plus de vues sur YouTube ? Est-ce que vous voulez avoir une formation en ligne gratuite, est-ce que vous voulez promouvoir votre page Facebook, est-ce que … À tout moment, bien sûr, la personne peut s’arrêter, dire « oui ». Et là, on a effectivement ce formulaire de capture que j’ai créé, mais vous le ferez un petit peu comme vous voulez, vous de votre côté, mais le principe est là pour recevoir l’offre que vous avez à faire, le petit cadeau gratuit.
Donc c’est la même chose qu’on va mettre en place, mais pas avec autant de propositions différentes : Facebook, YouTube, formation, etc. Vous, ce sera juste une et après, vous ferez comme vous voulez pour aller un petit peu plus loin.
Comme je vous le disais, finalement, ça n’a pas beaucoup changé mon taux de conversion le fait de mettre beaucoup de propositions comme ça les unes à la suite des autres. Ça a légèrement descendu, c’est vrai, mais ça vaut le coup pour moi d’avoir des prospects qui sont mieux ciblés grâce à ces différentes propositions. Pour vous, en France, il est très tôt dans la nuit. Moi, j'ai un gros décalage de 10 heures par rapport à vous. La preuve, c’est que pour l’instant, on n’a personne qui est passé sur le site. Mais ce n’est pas grave, on va en profiter pour faire tout un tas de petites bidouilles et ça ne va rien gêner du tout.

Comment créer un Lead Groups dans Thrive Leads :

Donc première chose, ici, vous avez des lead groups. Et c’est ce qu’on va mettre en place. Eh bien, allons-y donc avec un nouveau. On va le prendre ici, add new, ici une petite flèche pour voir la vidéo pour expliquer un petit peu tout ça. Nous, on va appeler ça « test » tout simplement. Et nous, on a dit qu’on s’occupait de faire une Ligthbox.
Voilà, il est créé et comme vous voyez, on nous dirige à la prochaine étape : ajouter un formulaire. Très bien, on va ajouter un formulaire. Et on crée ce formulaire auquel on va donner un nom « Test Form » et on le crée. Ici, les impressions, c’est-à-dire le nombre de fois que les gens auront vu votre petit formulaire, le nombre de fois où les gens auront donc signé votre formulaire c’est-à-dire en fait qu’ils auront entré leur adresse tout simplement. Et puis ici, vous aurez donc un pourcentage de conversion pour vous dire si oui ou non, ce rapport entre les deux est bon ou pas.
Ça, c’est la manière dont le petit formulaire va être montré. Et vous voyez que vous avez plein de possibilités. Donc juste par exemple au moment de télécharger la page, au moment où elle va se charger, donc vous aurez le formulaire qui va jaillir au visage de la personne. Vous pouvez attendre ou programmer un certain nombre de temps, c’est à vous d’en décider. Vous voyez qu’il y a vraiment beaucoup de possibilités qui s’offrent à vous.
En général, on met ça au moment où ça charge. On commence directement les hostilités. La personne à peine rentrée sur la page, boum, elle se prend, c’est un peu intrusif c’est vrai, mais bon, en même temps, il est là pour ça et après, une fois qu’il est éteint, la personne peut passer à autre chose.
La fréquence, ça aussi c’est pareil. Si vous mettez sur zéro, ça veut dire qu’à tout moment, boum, elle va se la reprendre, se la reprendre à chaque fois qu’elle repassera sur cette page. Vous pouvez dire simplement une journée par exemple. Donc ça veut dire qu’une fois qu’elle a dit non, bon, elle ne l’aura pas avant les prochaines 24 heures, on peut mettre ça par exemple. La manière dont ça va apparaitre, donc ici c’est réglé par défaut pour être un zoom. Vous voyez qu’à chaque fois ici, vous avez une preview, qui vous est proposée. Ça c’est de manière rotative, etc. On va laisser juste sur Zoom In, personnellement, c’est ce que j’ai mis, quelque chose d’assez simple. Donc c’est pour cloner, et puis pour faire aussi des A/B tests, parce qu’à partir du moment où vous clonez ce petit truc-là, vous pourrez changer quelque chose dessus et lancer un A/B testing.
C’est des choses un petit peu plus avancées. Il faut aussi pour tout A/B testing, n’oubliez pas, avoir un certain nombre de trafic. Si personne ne passe dessus, ça ne sert à rien. Donc il faut absolument que vous ayez pas mal de trafics avant de lancer des A/B tests, avant qu’ils deviennent significatifs de réellement quelque chose. Vous pouvez donc remettre les statistiques à zéro, vous pouvez mettre en archive de côté. Et puis, bien sûr, nous, c’est ce qu’on va faire, on va éditer cette petite pop-up qu’on va créer ensemble.

Alors évidemment, vous avez plein de templates qui vous sont proposés. Vous n’avez plus qu’à, tout simplement, cliquer et remplir avec vos propres mots ce qu’il y a devant vos yeux. Celui que je vais choisir, ce n’est pas le plus moderne, puisque là, à l’heure où je vous parle, ils ont sorti toute une série de nouveaux templates qui sont absolument magnifiques au niveau graphique/design. Par contre, ce que je vais vous proposer, ce n’est pas forcément justement ce genre de template. C’est précisément un dont au moins je suis sûr qu’il fonctionne. Celui-là, je suis sûr qu’il convertit puisque je l’ai utilisé pendant, juste avant justement de faire ce que je vous ai montré tout à l’heure, je l’ai utilisé pendant très longtemps. Et je peux vous assurer qu’il fonctionne.
Il est extrêmement simple et ça rentre pile dans le cadre justement de cette vidéo tuto, c’est celui-ci Multistep 008. Vous allez voir qu’il est enfantin. Et j’ai gardé le même principe. Et là, vous retrouvez presque le même - sauf que j’ai changé les couleurs en haut là ici - mais c’est le même principe que ce que je vous ai montré tout à l’heure. Comme quoi vraiment, vous voyez, ça donne vraiment de très très bons résultats.

Je ne vais pas vous expliquer l’éditeur Thrive Architect de fond en comble, parce que ce n’est pas l’objet de cette vidéo. En revanche, on va faire des choses très simples. D’abord d’une part, à gauche, vous avez l’éditeur, au milieu, vous avez de quoi trafiquer un petit peu tout ça. Et puis à droite, vous avez ce petit rond avec le plus là, qui est, en fait, fait pour apporter d’autres states, qu’ils appellent des états, enfin, des changements. Donc ça veut dire que par exemple, ici, on a deux states : le default state, c’est ce que vous voyez là et quand je clique sur state one, l’état numéro 1, on va voir la suite. Ce qui se passe juste après, donc dans ce formulaire qui est ça, si la personne a appuyé sur oui évidemment. Parce que si elle a appuyé sur non, effectivement sur le « default state », qu’est-ce qui va se passer ? C’est que ça va tout simplement fermer le formulaire, le « no ».
Donc voilà, maintenant, pour ce qui est de ce que vous avez vu tout à l’heure, c’est exactement la même chose sauf qu’à chaque fois, j’ai fait « add new state » et j’ai rajouté des états et des états, mais je les ai connectés pour qu’à chaque fois qu’une personne appuie sur « non », ça lui propose une autre offre. Et à chaque fois qu’elle appuie sur oui ça ouvre carrément l’équivalent de state one, mais pour chaque offre particulière.
Voilà pour les grands principes généraux. Sachez aussi que vous avez moyen ici de vérifier tout ce qui est « responsive ». Donc là, on est en version desktop, vous pouvez vous mettre en version tablette pour vérifier si tout fonctionne bien. Mais c’est justement l’idée de ce tuto et l’idée aussi de ces templates, de ne pas chercher à s’amuser, parce que là, le template tel qu’il est - et je vous le remets au default state tel qu’il était - eh bien, il n’y a pas besoin d’y toucher. Si vous arrivez à rentrer dans les cases, eh bien, ce sera prêt en quelques petites minutes. Donc je vous ai expliqué là le state 2, apparemment, je l’ai créé, donc poubelle, attention on jette, c’est parti, je n’ai plus que, comme au départ, le default et le state one.

Comment créer une page de capture wordpress avec Thrive Leads

L’idée, c’est de rester très basique et de reprendre tout simplement ce qu’il y a là et de faire les changements dont vous avez besoin. On est dans une « content box », une boîte de contenu. Vous voyez qu’à chaque fois qu’on clique sur un élément quel qu’il soit, ici, vous avez une sorte de fil d’Ariane qui vous permet de remonter à l’élément qu'il contient, vous voyez, ça s’élargit de plus en plus. Là, on va arriver sur des colonnes là, le content box et carrément tout, vous avez compris le principe. C’est aussi un moyen très facile de se diriger.
Ici, qu’est-ce que vous allez pouvoir mettre ? Ici, important, vous allez pouvoir - là, si je traduis en français, ça donne quoi ? Est-ce que vous voulez plus de clients ? Apparemment oui, c’est ce qu’on appelle un bénéfice. Et là-dessous, il y a marqué, « sans avoir besoin de plus de trafic » donc on retire un frein. On est vraiment sur une communication hyper simple et vous allez devoir faire la même chose, à savoir : ici mettre un bénéfice, le bénéfice que va retirer la personne en cliquant sur « oui ». Et deux, vous allez pouvoir ici retirer un frein, quelque chose qui l’empêcherait de dire « oui » donc à vous de trouver, de savoir en tous les cas ce dont ont besoin vos prospects et quelles sont les choses qui les freinent.
Là-dessus, ici vous allez pouvoir marquer oui, en français, il y a un espace après le point d’exclamation, le non est très affirmatif. Ici, vous pouvez mettre par exemple, « vous voulez plus de prospect ? ». Et si vous voulez vraiment changer les couleurs comme eux ils le font, c’est simple, vous sélectionnez et ici vous changez la couleur de votre typo. Tiens, il y en a d’origine, apply, voilà.
Ici, vous rajouter un frein qu’on retire, « sans voir plus de trafic ». Ici, pareil, vous mettez un argument : « je veux que mon site devienne une machine à convertir » par exemple. Ou « non, je ne veux pas améliorer mon site, même si peux le faire en 10 minutes ». Voilà une possibilité. Là-dessus, on va aller voir notre état numéro 2, l’état juste après donc, l’état 1 pardon, state one, mais juste avant quand même, il faut qu’on passe par les connexions en elles-mêmes.
Alors il vous suffit de cliquer sur le bouton. Très rapidement aussi, là-dessus, c’est vraiment des basiques que je vous montre. Là, on est sur l’état par défaut. Si vous appuyez ici, over, ça veut dire quoi en français ? Ça veut dire par-dessus. Donc quand la souris passe par-dessus, vous pouvez changer de couleur et puis trouver une autre couleur pour que ça devienne… Bref, donc ça se passe ici. Tout ce qui se passe par-dessus, over, c’est ici, quand vous faites les réglages. Bon, ce n’est pas la peine d’y toucher, franchement, c’est déjà préréglé d’avance. Vous voyez que ça devient un petit peu plus foncé là aussi. Ne jouez pas trop avec tout ça, les typos, vous les laissez comme ça, elles sont ...

Si, il y a une chose qui est importante quand même, je voulais vous montrer en cliquant sur le bouton, button, vous allez pouvoir appuyer ici, Animation et Action.
En fait, il n’y a pas besoin de faire, c’est déjà réglé, mais il faut que vous le sachiez. Ce qu’il va faire quand on va relier ce bouton à l’état numéro un qui se trouve dans le plus que je vous ai montré, c’est ici justement dans animation et action. Vous cliquez ici et vous allez chercher donc l’état numéro 1. On le retrouve ici, state one, vous faites apply. Et là, ça veut dire que chaque fois que quelqu’un appuiera, effectivement, grâce à cette fonction que vous venez de régler, eh bien on se retrouvera sur le state one.
Pareil pour le non. Vous voyez que là, ici en cliquant, on se retrouve sur un close form. Ce qui veut dire que ça va fermer ce petit formulaire. Voilà pour commander, piloter nos petits trucs. C’est important quand même. Et voilà, ces petites fonctions, vous n’aurez qu’à appuyer pour voir un petit peu ce qu’il est possible de faire notamment créer des liens, etc.

Bon, mais on n’a pas besoin de ça encore une fois. C’est juste pour vous le signaler et pouvoir avancer sur ce plugin si vous voulez aller juste un petit peu plus loin.
State one, on va voir un petit peu ce qui se profile pour notre state one. Parce qu’il va falloir relier ça aussi à notre mailing list. Donc ici, vous avez compris que vous pouvez changer les typos, ça je vous laisse faire. Là encore, vous mettez une fois encore éventuellement un résultat, le résultat que va obtenir votre prospect qui va donner son adresse. Donc ici, c’est « obtenez un boost de conversion » pour des arguments, etc. « Signez dessous ».
Je ne vais pas vous parler du RGPD, du règlement général de protection des données, parce que ce n’est pas l’objet de ce tuto. En revanche, sachez qu’il y a absolument tout ce qu’il faut si vous voulez absolument avoir la petite case qui va bien, eh bien, elle est possible aussi, on peut l’avoir.
Le plus important, c’est qu’on va régler toute cette partie-là, donc ce qu’ils appellent le Lead Generation. Ce qu’on va faire d’abord, c’est que, avant de se connecter à votre service d’email, on va d’abord s’amuser un tout petit peu avec - d’abord, vous pouvez ici évidemment mettre, quand il y a un problème d’adresse, erreur, mettez ça en français. Bon, là aussi, c’est par exemple quand il manque un champ qui n’a pas été rempli, s’il manque par exemple le prénom, etc. bref, donc ça, c’est en passant par ici.

Comment créer un formulaire de contact pour site internet 

Là, le formulaire en lui-même, il est là. Donc vous allez pouvoir intervenir dessus. Comme vous voyez ici, eh bien, vous pouvez mettre ce que vous voulez sur votre bouton, tout simplement. Et ici évidemment, vous avez tout ce qu’il faut pour pouvoir changer ça. Ensuite, on va cliquer sur l’email adresse. Alors là, vous pouvez mettre ça en français. On fait save and close et c’est réglé.
Comme vous voyez, ça garde ce qui vient juste d’être fait.
Ensuite, ce qu’on va faire, c’est qu’on va aller se connecter sur votre service d’email. Et là, vous allez voir qu’il vous suffit juste de suivre ce qui vous est proposé. Dans l’ordre d’abord, il va falloir que vous le fassiez en version HTML. Si vous connaissez l’HTML c’est ce que je vous recommande. C’est personnellement ce que je fais. Parce que sur certains répondeurs, vous avez un petit peu plus d’informations qu’en étant connecté par clé API.  Mais c’est cependant cette version API qu’on va faire, car c'est la plus facile.
Donc là vous voyez que personnellement, je suis connecté sur GetResponse (lien d'affiliation). Maintenant, quel que soit votre logiciel de répondeur, il vous suffit juste de cliquer dessus et vous voyez donc que vous avez moyen de connecter ce que vous voulez. Vous sélectionnez ce que vous voulez. Là il y a vraiment du choix.
Et en fait, le principe, d’une manière générale, je ne vais pas passer par toutes ces étapes-là, mais le principe d’une manière générale, il est très simple à comprendre, c’est qu’il y a un moment où on va vous demander ce qu’on appelle une clé API. Une clé API par exemple sur GetResponse est un endroit particulier dans votre account dans lequel vous allez pouvoir attraper quelques chiffres, quelques numéros qui ne veulent rien dire, vous copiez et vous le collez donc ici. Par exemple, si je prends ça, vous voyez active campaign, il me suffit juste de copier le numéro que j’aurai récupéré.

Sur active campaign, cette clé API, cette suite de numéro, je la colle ici. Après, j’appuie sur connect et voilà, c’est fait. Ça veut dire que, Active campaign, grâce à cette clé API donnée par active campaign pourra communiquer avec Thrive Leads que vous venez juste d’avoir. Et le fait que les deux puissent communiquer grâce à cette clé API, eh bien, ça nous donne des fonctions hyper simplifiées bien sûr, parce que du coup, vous voyez que là tout de suite, c’est reconnu par mon petit formulaire. Tiens tu es sur GetResponse je l’ai vu, je sélectionne, je vais pouvoir choisir la liste que je veux parmi toutes les listes que j’ai.
A partir du moment où la personne va rentrer ses coordonnées, eh bien, elle rentrera donc dans cette liste que j’ai programmée, que je reconnais, c’est la mienne et elle rentrera au jour que j’aurai programmé. En l’occurrence, en général, c’est plutôt au jour 0 puisque c’est là que commence votre séquence d’emails automatisés.
Maintenant que c’est réglé, vous voyez que c’est très simple. Et si jamais il y a une liste qui vous manque, vous appuyez sur reload pour reseter un petit peu. On continue, vous avez choisi donc votre liste. Vous avez choisi que la personne qui vient juste d’entrer son adresse email arrive au jour 0 de votre suite d’emails continue. Et là, vous avez un champ, celui qu’on a vu donc, qui est l’email, qui est requis obligatoirement celui-ci.
Maintenant, vous pouvez en rajouter d’autres si vous voulez. Vous pouvez très bien rajouter par exemple un prénom. Voilà, vous pouvez dire : « ça c’est obligatoire ». Si la personne ne donne pas le prénom, eh bien, il ne sera pas question qu’elle puisse entrer sur mon formulaire. C’est fait. Ensuite, on continue.
Étape d’après, et là, on arrive donc à cette étape. Alors en théorie, vous devriez avoir créé une thank you page, une page de remerciements, auquel cas, c’est ici qu’il faut donc la configurer, simplement mettre https: et puis l’adresse de votre page de remerciements.
Maintenant, si vous n’avez pas encore créé de page de remerciements ou si vous n’en avez pas, eh bien, ce que vous pouvez faire c’est tout simplement utiliser ça.
Ça mettra une petite notification comme toutes les notifications que vous connaissez du monde et vous allez mettre peut-être pas « succès », mais « merci de » ou alors dire carrément ce qui peut se passer par la suite : « rendez-vous sur votre mailing list pour récupérer votre cadeau, e-book », enfin, ce que vous voulez.

Une fois que c’est fait, un petit coup de sauvegarde. Vous voyez qu’il m’a rajouté « email » et « prénom ». Vous voyez que là a priori, c’est connecté. L’état ici, a changé. Vous pouvez même si vous voulez rebouger ça si vous voulez et marquer par exemple votre email. J’ai changé même après coup, j’ai pu le changer. Je fais save and close et là, vous voyez que vous avez deux options supplémentaires qui viennent de se greffer. C’est pour avoir un code Captcha si vous voulez. Il se met là effectivement si vous avez peur de quelques mauvaises manipulations de la part de quelques mauvais esprits. Et puis ça, c’est cette fameuse petite case que vous pouvez rajouter pour le RGPD qui peut être d’une grande utilité.
Pour ça, c’est très simple, vous sélectionnez, vous faites comme tout à l’heure, c’est-à-dire : edit form, et là, vous allez tout simplement chercher votre case sur laquelle vous pouvez mettre, insérer des informations pour savoir ce à quoi la personne est en droit de s’attendre suite au fait qu’elle se soit inscrite sur votre liste. Voilà pour avoir cette petite case RGPD, si vraiment vous la souhaitez.
Voilà pour notre petit formulaire. C’est tout simple, on fait save, on sort de notre formulaire, exit, on peut faire une preview si vous voulez, mais les formulaires pop-ups, vous pouvez le faire carrément directement sur votre site.

Donc, on sort, on retourne sur notre Thrive Leads, de la manière que vous voulez. Moi, je passe par ce petit widget-là. Avant de le mettre en ligne et ça se passe ici pour les ordinateurs et ici pour les téléphones, eh bien, on va d’abord dire où est-ce qu’on veut que ce soit déployé, où est-ce qu’on veut que les personnes voient notre petit pop-up.
Effectivement, la plupart du temps, c’est le front page, c’est tout simplement la page d’accueil. Vous pouvez aussi le mettre sur certaines catégories. Là, ça va être vos propres catégories. Vous pouvez faire donc une pop-up pour une catégorie particulière, vous ferez une autre pop-up et vous l’affecteriez, il vous suffit juste de cliquer et puis de faire save and close, c’est aussi simple que ça.
Donc à vous de voir où est-ce que vous voulez mettre votre pop-up. Disons par exemple que vous souhaitiez la mettre en front page, eh bien, vous faites save and close et ensuite, vous faites on tout simplement. Ce genre de popup sur les téléphones, ce n’est pas très recommandé. Maintenant, si vous n’avez pas le temps, et moi je n’ai pas encore eu le temps de le faire, il vaut mieux ne pas le mettre. Ne le mettez pas pour l’instant et après vous ferez une deuxième pop-up, mais pas une pop-up, une ribbon, en général pour les téléphones, c’est ce qui est recommandé. C’est cette petite barre là qu’on met tout en haut.
Vous ferez un deuxième Lead group et là, vous mettrez sur on votre ribbon qui sera lui destiné uniquement à vos téléphones, alors que là light box, ça n’ira que sur les PC, mais ce sera la même offre que vous ferez évidemment.

Et pour aller plus loin, pour créer votre liste rentable en 24 heures chrono, ce que je vous propose, c’est simplement de cliquer là : formation offerte.
J’espère vous avoir un petit peu aiguillé dans cette botte de foin.
A bientôt en vidéo !

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez sur ma chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)