10 signes que vous êtes entrepreneur (Quiz Motivation)

10 signes que vous êtes entrepreneur (Quiz Motivation)

More...

Comment vendre facilement de A à Z sans être un expert :

10 signes que vous êtes entrepreneur
Quiz Motivation

Un test, c’est ce qu’on va faire aujourd’hui. Ce style de test où on coche des cases et à la fin tu as un résultat pour savoir si oui ou non, tu es apte. On va voir ça ensemble.

C’est plus ludique quand même de voir un petit peu si tu as les caractéristiques de l’entrepreneur ou pas. En tout cas, ce qu’il y a de sûr c’est que l’objectif c’est de ne pas faire un 10 sur 10, non, parce que c’est là justement qu’on se rend compte que ce type de test est extrêmement utile.


La plupart des entrepreneurs, comme nous qui sommes parti bille en tête, on n’avait pas forcément les traits de caractère qu’il fallait. Un petit 5 sur 10, ça suffit parce que c’est avec le temps que les entrepreneurs finissent par se bâtir un moral de forgeron.

Alors on va forger ensemble et voir quels sont les traits de caractère type. Intéressant aussi, mets moi ton score là-dessous en commentaire. Tu mets juste un chiffre pour voir un petit peu où on en est. Mais encore une fois, un 5 sur 10 suffira largement à ce que je puisse te remettre ton diplôme d’entrepreneur à succès.

1. Comment devenir ouvert d'esprit

Apprendre. L’entrepreneur, il sait qu’il ne sait pas. L’entrepreneur sait qu’il est en formation continue tout au long de sa vie, qu’il va devoir apprendre. « Un esprit ouvert laisse une chance à quelqu’un d’y déposer une pensée. » C’est signé un auteur, acteur, qui s’appelle Mark Twain.

Exemple mon tout premier boulot payé, j’étais monteur vidéo. J’étais tout jeune, je faisais des trucs comme ça. Sans vraiment savoir, il voulait un apprenti, bah voilà il a son apprenti. J’ai appris plein de choses, c’était très intéressant. C’est une des caractéristiques de l’entrepreneur, c’est quelqu’un qui est ouvert d’esprit.

L'ouverture d'esprit d'une entrepreneur


Quand on est jeune c’est facile, mais après en vieillissant c’est quelquefois un petit peu plus dur. Donc être ouvert aux autres parce que l’un des signes de l'entrepreneur, c'est qu'il sait que le succès va venir aussi grâce à eux. À leur rencontre. Si c’est une première caractéristique que vous avez, commencez à marquer 1 petit point.

2. Comment être autonome financièrement ?

Pour l’entrepreneur c’est primordial que de savoir être autonome. Ces grands moments de solitude qu’on peut traverser dans nos décisions ou même dans la vie carrément physique, pour lui c’est OK. Les petits problèmes de routine qu'il se met en place vont lui permettre d’avancer.

Comment devenir indépendant

Pour lui, c’est OK. « L’autonomie est une condition de l’efficacité. » C’est Jack Lang qui a dit ça, ministre de la Culture. Le gars Jack Lang, on aime ou on n’aime pas, mais enfin il a quand même réussi à être ministre de la Culture. Ça ne doit pas être donné à tout le monde.

En tous les cas, sans aller jusque-là, être entrepreneur, ça veut dire qu’il faut avoir aussi une certaine force mentale, un bon contrôle sur soi-même, être capable de se policier, de mettre des rails en place puis de s’y tenir, ne pas en dévier, et même peut-être de temps en temps être capable d’aller plus loin et de devenir carrément un leader.


Qu’est ce qu’un leader ? C’est la même chose sauf qu’en plus il est capable de s’occuper des autres, d’emmener les autres dans son sillage, de défricher les chemins et quelquefois de prendre tous les risques pour les autres. Mais sans aller jusque là, simplement est ce que oui ou non vous êtes capable d’être autonome ? Si oui, marquez 1 point.

3. Comment prendre du recul sur son travail ?

L’entrepreneur, il n’est pas perdu dans les détails, il est capable de prendre du recul. C’est un peu comme une vigile. De temps en temps, il monte tout là-haut et il regarde ce qui se passe de loin. En plus, il faut absolument qu’il soit positif l’entrepreneur parce que personne ne le sera pour lui. « Pour aller de l’avant, il faut prendre du recul, car prendre du recul, c’est prendre son élan. » C’est MC Solaar, un rappeur, qui a dit ça.

 Apprendre à relativiser au travail

Exemple, quand je suis passé de Freelance à monter ma propre agence-conseil en communication, il y avait un grand pas à faire. Là, personnellement, je me suis noyé dans les détails, je me suis dit : ce n’est pas possible, je ne veux pas, je n’ai pas envie. Il va y avoir des paperasses, des chiffres, des conseillers juridiques, des comptables, des ressources humaines… Je ne veux pas faire ça.

Effectivement, j’étais plongé dans les détails. Avec le temps, on se rend compte qu’un comptable c’est juste une personne à qui on dit de faire ceci et cela. Un conseiller juridique, on lui dit : voilà, c’est ça. Ce n’est pas plus compliqué que ça finalement, mais encore faut-il avoir ce recul. Alors est ce que oui ou non vous faites partie de ceux qui ont un recul ou pas sur les situations ? Parce que ça c'est un des signes majeurs que vous êtes un entrepreneur. Mettez vous 1 point.

4. Comment être passionné par son travail ?

L’entrepreneur c’est un idéaliste. Il voit les choses à sa manière, il a bien sa vision des choses. Il aime les transformer avec sa propre vision. En plus, il donne tout. Ah si, c’est un passionné, donc il donne tout pour y arriver. Mais, et c’est là sa grande force, il est capable de garder la tête froide. « Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion. » C’est Saint-Augustin qui a dit ça, philosophe.

 La passion pour son travail

Sa passion, c’est ce qui lui donne son pouvoir de conviction. Son pouvoir de conviction, c’est ce qui lui donne son pouvoir de séduction. En plus, il est capable de garder quand même les pieds bien sur terre : la logique et les émotions. Est ce que vous aussi vous faites partie des passionnés ? Si oui, marquez 1 point

5. Comment persévérer dans le travail ?

L’entrepreneur, il n’abandonne pas. Non, objectif en tête. On critique les salaires des joueurs de foot, mais enfin les gars, ils n’ont rien lâché pendant 15 ans. Ils ont bossé, ils ont sacrifié toute leur jeunesse, souvent loin de leurs parents, mais ils ont persévérés et finalement un jour ils sont devenus professionnels et gagnent ce qu'ils gagnent.

L'importance de la persévérance en tant qu'entrepreneur

Ce sont de véritables entrepreneurs avec tout leur argent, ils ont intérêt à savoir comment gérer leur fortune. « Les opportunités ne sont pas offertes, elles doivent être arrachées. Et cela demande de la persévérance… et du courage. » C’est Indira Gandhi qui a dit ça, première ministre.

L'entrepreneur a une certaine aptitude au sacrifice. Quelquefois il fait même preuve d’abnégation ou, dans certains cas particuliers, de générosité. Ce qui est certain, c’est qu’il est capable de résoudre des problèmes et d'y passer du temps. Est ce que vous faites partie de ceux qui ont une véritable persévérance en eux ? Si oui, marquez 1 point.

Formation en ligne : Comment ça marche ? (Le Résumé Complet)

Comment créer votre formation rentable en partant de 0
Lancez votre Business en ligne avec cette formation offerte :

6. Comment prendre une bonne décision ?

Déjà l’entrepreneur, ce qu’il n’aime pas c’est qu’on lui dicte ce qu’il doit faire. Non, ça, il n’aime pas du tout. Ça tombe bien puisque c’est lui de toute façon qui a le “final cut“, ce qu’on appelle. C’est-à-dire que c’est lui qui a le pouvoir décisionnaire à la fin et dicte les choses : ça va se passer comme ça, et personne ne va moufter.

Comment faire pour prendre une bonne décision

C’est son business, il fait ce qu’il veut. « Le management est l’art de comprendre des décisions à partir d’informations insuffisantes. » C’est Roy Rowan qui a dit ça, un journaliste.

Il tranche sans hésitation et il s’y tient. Et même quand il y a un doute, jamais il ne le montre, il reste droit dans ses bottes comme on dit. Est ce que vous faites partie de ceux qui sont capables de prendre des décisions ? Décisionnaire, faites le franchement, mettez vous 1 point.

7. Comment être créatif au quotidien ?

Oui, l’entrepreneur est capable d’inventer. Alors quand on parle d’inventer, on n’est pas dans de l’art, mais on est dans une certaine manière d'agir qui va faire appel à l’imagination et être transposé en plus dans du tout à fait concret.

Etre créatif et innovant

Il invente des solutions. « La créativité consiste à voir ce que les autres voient et à penser ce que personne n’a jamais pensé. » C’est Albert Einstein qui a dit ça.

Donc oui, l’entrepreneur est sans cesse confronté à des problèmes. Il va falloir qu’il trouve des solutions, novatrices, et même quelquefois des chemins qui n’ont jamais encore été empruntés. Créatif, allez 1 point.

8. Comment prendre des risques calculés ?

Le gars, il n’avance pas à l’aveuglette, il sait très bien qu’il y a des risques à prendre. En même temps, il a une certaine faculté d’analyse. « Il faut toujours prendre le maximum de risques avec le maximum de précautions. » C’est Kipling qui a dit ça. Kipling, Mowgli, le livre de la jungle.

Prendre des risques au travail

Enfin, bref. L’entrepreneur, il ne laisse pas passer les opportunités. L’entrepreneur c’est quelqu’un qui au contraire sait qu’il doit absolument être dans l’action. Il sait très bien que ce n’est pas en rêvant que les choses vont se faire. Quand il y a une opportunité, il est prêt à prendre des risques. Et vous ? Avez-vous cette caractéristique de l'entrepreneur à succès ? Alors 1 point.

9. Comment rebondir après un échec ?

Tu es tombé, mais tu t’es relevé. Pas d’excuses, tu es un pragmatique, mon ami. « Le succès, c’est se promener d’échecs en échecs tout en restant motivé. » Winston Churchill, premier ministre du Royaume-Uni.

Je ne vais pas te décourager, mais je te préviens, comme tout le monde tu vas te planter. Soit tu continues soit t'arrêtes. Si tu ne continues pas, c’est fini. Ça s’appelle un échec. Mais si tu le continues quand même, ce n’est pas fini, pas d'échec.

Comment se relever après un échec professionnel

C’est un petit peu comme dans l’immobilier. Si tu as un appartement qui plonge au niveau du prix et que tu ne peux plus vendre... tant que tu n’as pas vendu, tu n’as pas perdu. 1 point !

10. Comment devenir compétiteur ?

Alors le compétiteur, il aime se fixer des buts, des challenges, des défis. Le compétiteur, il n’a même pas peur. « En compétition, il y a toujours un premier et un dernier, mais l’important est de ne pas être second de soi-même. » C’est Luis Fernandez qui a dit ça.

Comment être compétitif

Parce que c’est un compétiteur qui savait très bien qu’effectivement quand on l'est on a de l’ambition et c’est ce qui nous permet d’avoir systématiquement un coup d’avance sur notre proche avenir et même un peu plus lointain. C'est l'un des points forts de l'entrepreneur. Si vous avez cette qualité, mettez votre résultat final. On est à 10, mettez ça là-dessous.

Évidemment, n’oubliez pas cette première qualité, ce premier trait de caractère super important qui est d’apprendre.
Est-ce que vous avez soif d’apprendre ? Si oui, ce que je vous propose, c’est tout simplement de cliquer là pour cette Formation Offerte pour apprendre à vendre facilement de A à Z. J’espère vous avoir un petit peu aiguillé dans cette botte de foin. Je vous dis à bientôt en vidéo.

     Version Podcast

Comment se lancer dans l'entreprenariat (Guide des 5 actions)

 Comment vendre facilement de A à Z sans être un expert :

Comment Se Lancer dans L'Entrepreneuriat Le Guide des 5 actions pour ne pas se louper

Blinder“ ! C’est le mot que j’entends à chaque fois. Il faut absolument “blinder le truc“. C’est vrai que si on fait ce petit travail en amont ça vous permet d’avoir plus de confiance dans ce que vous souhaitez démarrer. Puis, ça vous permet aussi de repousser un petit peu le moment fatidique. Et on a souvent tendance à repousser ce moment où il faut se jeter dans le vide. 


Pendant tout ce temps-là, tous ces moments où vous allez travailler en amont, vous allez glaner de la confiance en votre projet. Donc on revient au point numéro un, la confiance.

Blinder, c’est peut-être la solution. Je ne suis pas persuadé que ce soit vraiment la solution idéale. Mais puisque tout le monde a l’air de vouloir absolument blinder avant de se lancer, c’est ce qu’on va faire ensemble.


On va chercher quelles sont les actions que vous pouvez mettre en place en repoussant au maximum le moment, jusqu'aux confins de l’infini du fin fond de l’univers...
Cela dit, à un moment, il y a un point de rupture. Il faut y aller. Soit il faut passer à l’action, soit il faut faire un petit investissement. Mais il y a un moment donné, il faut bien démarrer. 


Bref, on ne va pas s’occuper de ça. Dans cette vidéo, on va juste s’occuper de tout ce qu’il y a avant le démarrage. Résumé en cinq actions pour vous lancer.

1. Comment être sûr de son choix professionnel

Se lancer en tant qu’entrepreneur, c’est bien différent que d’accepter un emploi. Il y a quelques nuances. Vous allez devenir, par exemple, beaucoup plus actif en tant qu’entrepreneur. Puis il y a d’autres petites choses qui vont changer et qui vont nécessiter un vrai choix professionnel.

  • Bonne nouvelle, vous n’aurez plus d’horaires imposés. Mauvaise nouvelle, il va falloir vous imposer des horaires.
  • Mais vous allez aussi devoir faire preuve de sacrifice, de réflexion, là où d’habitude vous n’avez juste qu’à obéir.
  • Autre bonne nouvelle, vous n’aurez plus de patron, mais vous aurez des clients. Et qui dit client dit produit.

Parlons en des produits. Quels types de produits vous allez pouvoir proposer ? Des services ? Pourquoi pas ? Comme faire des campagnes pub pour Facebook. Ça peut être aussi des produits physiques. Par exemple, vendre des lunettes de soleil sur Shopify ou alors vendre des produits digitaux, par exemple mon école de formations.


Il va falloir bien sûr aussi affiner tout ça avec quelques questions clés.


  1. ― Qu’est-ce que je suis capable de faire ? C’est pour vous donner un peu une direction. Vous appuyez sur les compétences que vous avez.
  2. ― Qu’est-ce qui vous plairait de faire ? C’est important. C’est ce qui va vous permettre de tenir la longueur. En tous les cas, regardez un peu ce que les autres font, comment ils fonctionnent et si, oui ou non, ça pourrait vous convenir.
  3. ― Ce qui vous semble évident de faire. Peut-être que vous avez remarqué que, quelque part, il y a un problème que vous aurez repéré et vous aurez peut-être d’ailleurs une solution à y apporter ou même un manque. Est-ce qu’il n’y aurait pas un manque quelque part sur la thématique que vous avez en tête et que vous pourriez combler avec votre produit.

2. Comment trouver une niche rentable

Alors, dès que vous avez trouvé votre voie, évidemment, il va falloir vérifier si votre niche est rentable. Pour ça, il va falloir vous rapprocher de votre marché, notamment avec les deux QUI :


  • Qui sont les plus gros vendeurs sur votre marché ? Est-ce que ce sont des entreprises ? Ou des particuliers ?
  • Qui sont les plus gros acheteurs ? Des gens qui ont des moyens ? Un pouvoir d’achat ? Ou des étudiants ?


Une fois que vous avez posé les deux QUI, il faut vous intéresser aux deux OÙ :


  • Où les gens qui veulent faire comme vous promeuvent-ils leur offre ? Si vous êtes dans la photographie, peut-être qu’ils se servent d’Instagram.
  • Où vendent-ils leur offre ? C’est important aussi. C’est souvent des lieux différents. Par exemple, si vous êtes dans l’artisanat, peut-être que c’est sur Etsy qu’ils ont monté leur petit magasin.


Pour checker si vous avez trouvé une niche rentable, pour simplifier les choses, ça passe par trois questions :


  1. ― La première, c’est l’offre. S’il n’y a personne qui propose ce que vous proposez, c’est qu’il y a un petit problème quand même. Il faut qu’il y ait un peu de concurrence sur votre idée, sur votre niche, sur votre thématique.
  2. ― La deuxième question à vous poser, c’est la demande. Si vous voulez absolument vendre des glaces Miko au Groenland, ça ne va pas le faire.
  3. ― La troisième, c’est le pouvoir d’achat. Là encore, si vous cherchez à vendre des randonnées équestres au Kilimandjaro à des mamies de 90 ans, elles n’ont peut-être pas la forme pour le faire. Et peut-être pas non plus le pouvoir d’achat adéquat.

    Donc, il faut vous poser les bonnes questions, les deux qui, les deux où, l’offre, la demande et le pouvoir d’achat.

Formation en ligne : Comment ça marche ? (Le Résumé Complet)

Comment créer votre formation rentable en partant de 0
Lancez votre Business en ligne avec cette formation offerte :

3. Comment faire son business plan

Troisième action à poser, vous l’aurez peut-être remarqué mais, jusqu’ici, on n’a rien dépensé, pas un sou. Jusqu’ici c’est que du travail de là-dedans, donc c’est gratuit. On continue comme ça.

On ne va pas faire un business plan dans une simple vidéo YouTube, ce serait peut-être un peu ambitieux quand même. En revanche, il y a trois questions que vous pourriez vous poser. On ne peut pas y échapper. On ne peut pas faire moins. 

  1. ― Première question majeure : quel problème mon produit va-t-il résoudre ? Là, on est vraiment dans une question super importante. On ne peut pas l’éviter.
  2. ― Qui seront mes clients ? C’est nécessaire de savoir un peu, déjà, à qui vous allez devoir vous adresser. Est-ce que, par exemple, ce sont les ménagères de moins de 50 ans ?
  3. ― Qu’est-ce que fait la concurrence à ce propos ? Ça s’étudie. Qu’a-t-elle mis en place ? Mais surtout, qu’est-ce que vous allez pouvoir faire de mieux ? Que fait-elle en moins ? Qu’est-ce que vous allez pouvoir faire de plus ?
  4. ― Comment me positionner sur le marché ? C’est super important aussi. C’est vrai qu’on n’en parle pas beaucoup. Je vais vous prendre cet exemple de positionnement :

Si vous choisissez de monter une chaîne YouTube, de faire des vidéos pour promouvoir votre produit, des formations en ligne. Il est possible que vous choisissiez de faire des vidéos du style : comment gagner 1 000 euros en faisant un copier-coller. C’est super.


Alors ça, c’est ce qu’on appelle des vidéos dans la niche de make money, de gagner de l’argent, argent PayPal, l’argent facile, tout ce thème-là. Effectivement, avec ce type de vidéos, vous allez attirer plein de gens, avoir beaucoup d’abonnés et beaucoup de vues.

Mais qui allez-vous attirer ? C’est cette question qu’il faut vous poser parce que des gens qui sont prêts à s’investir dans une vidéo pour gagner à coup de copier-coller, évidemment, ce sont peut-être soit des jeunes, soit des gens qui n’ont pas beaucoup de pouvoir d’achat, soit des gens qui ne savent pas que pour monter un business, il faut un peu plus que simplement faire ce type de copier-coller. Donc, les gens que vous allez attirer, il faudra leur proposer bien sûr des formations qui soient à la hauteur de leurs attentes.

Ce qu’ils vont devoir attendre comme formation, c’est peut-être plus des formations à 17 €. Auquel cas, vous allez devoir fabriquer des formations peut-être plus légères, bien plus survolées. Évidemment, à 17 €, vous ne pouvez pas faire des formations qui soient travaillées de fond en comble. Survolées, plus rapidement faites aussi pour vous, mais aussi plus légères.

Donc, c’est à vous de voir où vous vous situez. Parce qu’à l’inverse, vous pouvez très bien choisir d’avoir moins d’abonnés, moins de vues, mais faire des vidéos qui soient beaucoup plus techniques. Avec ces vidéos-là, vous allez attirer des visiteurs qui sont beaucoup plus qualifiés, voire très qualifiés. C’est à eux que vous aurez beaucoup moins de mal de proposer des formations à 197€, 500€, 1 000 euros, qui seront plus travaillées, sans doute plus longues, avec certainement moins de clients, mais des clients que vous pourrez suivre de beaucoup plus près.

Vous voyez que ce positionnement, dès le départ, est important parce que c’est ce qui vous permet de réussir votre business ou pas.  À vous de bien vous positionner par conséquent.

4. Comment se former sur internet

Il y a un moment où notre entrepreneur, il va falloir qu’il se jette dans le grand bain. Il y a une chose qu’il doit savoir aussi, c’est que notre entrepreneur, il est seul et il doit savoir tout faire. Il doit même savoir se servir des mots. C’est ce qu’on appelle le copywriting.


Il doit savoir se servir des images. On ne lui demande pas de devenir graphiste, mais de savoir un peu manipuler les images. Il doit connaître aussi  les techniques de marketing, les techniques publicitaires s’il veut se lancer dans la publicité et même les techniques de vente, voire la technique de la technique. Bref, j’essaie de vous résumer ça en trois parties pour que ce soit bien clair.


  1. ― Il va falloir qu’il apprenne à promouvoir, à se promouvoir, ou à promouvoir son produit. Ou les deux d’ailleurs. En tous les cas, ce qu’il y a de sûr, c’est qu’il va falloir passer par de la promotion pour pouvoir attirer des visiteurs.
  2. ― Il va falloir aussi apprendre à collecter des prospects. C’est le cœur de son business. L’email marketing, c’est vraiment le cœur de son business, donc il faut absolument qu’il apprenne toutes ces stratégies marketing.
  3. ― Il va falloir apprendre à vendre. Ça ne va pas tomber tout seul. Il y a un moment, il va falloir s’y mettre et apprendre les stratégies, les techniques, les tactiques. Ça existe, donc c’est à votre disposition, évidemment.


Et là, la première pensée que devrait avoir notre entrepreneur, normalement, c’est de se dire oui pour traverser ces trois points, peut-être qu’il va falloir que je fasse... une petite formation en ligne ? Ce n’est pas bête ça ! Et c’est finalement le premier poste de dépenses que vous devriez ouvrir, à savoir « vous former ».

5. Quel statut juridique choisir 

Juste avant de vous lancer tout à fait officiellement, la question qui vous taraude, les deux questions qui me reviennent le plus souvent. La première, j’ai déjà répondu, mais ça ne fait rien. Je vais remettre une petite couche quand même. La question qui vous taraude :


  • Quel statut juridique dois-je prendre ? Est-ce que je dois me mettre en micro-entrepreneur ? Est-ce que je dois me mettre en entreprise ? 

La réponse est simple. D’abord, il y a un moment pour le faire. Et le moment n’est absolument pas quand vous débutez avant même d’avoir l’idée de produit. Parce que là, vous allez plonger dans des statuts juridiques, de l’administratif. Vous n’allez pas continuer. Vous allez vous arrêter là. Ça va vous prendre la tête.


Le mieux, c’est de le faire à l’étape où on en est là actuellement, c’est-à-dire juste avant de commencer à gagner de l’argent. Tant que vous n’avez pas gagné d’argent, vous n’avez pas besoin de statuts. Vous êtes un amateur, ce qu’on appelle un amateur éclairé. Donc vous gardez ça en toute fin.

Au moment où vous dites, je suis prêt à gagner de l’argent, on va s’occuper du statut. Ne vous inquiétez pas, vous trouverez le statut. Sinon, il n’y aurait pas d’entreprises sur cette terre. Il n’y aurait pas de micro-entrepreneurs en France. Donc vous trouverez, comme tout le monde, chaussure à votre pied.

Mais encore une fois, il faut trouver le bon moment pour le faire. Et le bon moment, c’est après avoir passé ces quelques étapes dont on vient de parler dans cette vidéo.


  • Deuxième chose, c’est le test produit. Ça aussi, on me dit : comment est-ce que je peux tester mon produit ? 

Il y a différentes manières de le faire. Évidemment on peut le faire mais le meilleur de tous les tests, c’est le test du marché. À partir du moment où vous mettez votre produit à l’épreuve du marché, là vous aurez les meilleures réponses qui soient.


Raison pour laquelle je vous invite à créer tout d’abord pour commencer, quelle que soit votre idée, un petit produit, quelque chose qui ne vous prend pas beaucoup de temps à fabriquer, pas beaucoup de temps à vendre, parce que ce sera déjà pour vous une bonne petite expérience. Ne partez pas sur un truc gigantesque... les pyramides égyptiennes. Faites un produit relativement simple.

Évidemment, il y a aussi une chose qui va surtout compter pour vous, c’est d’apprendre à vendre. C’est précisément ce que je vous propose de faire tout de suite, apprendre à vendre facilement de A à Z avec cette Formation offerte. Vous cliquez ici.

     Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>