Comment réussir dans l'entreprenariat : Les 7 habitudes du succès

Comment réussir dans l’entreprenariat : Les 7 habitudes du succès

More...

Comment vendre facilement de A à Z sans être un expert :


Comment créer votre formation rentable en partant de 0
Lancez votre Business en ligne avec cette formation offerte :


Emailing Turbo : De 0 à Pro
Comment créer une liste rentable en 24h chrono


➤ Transcription de la Vidéo :
Comment réussir dans l’entreprenariat : Les 7 habitudes du succès

Comment réussir dans l’entrepreneuriat ? Aujourd’hui, je vous propose sept habitudes de la réussite.

Bonjour, je m’appelle Stéphane et si vous cherchez à créer votre business en ligne de zéro et sans euro, bienvenue sur cette chaine qui travaille à domicile.
Abonnez-vous et n'hésitez pas à cliquer sur la clochette de notification pour ne rien louper des prochaines vidéos.

L’objectif de cette vidéo ce n’est absolument pas la recherche effrénée de l’argent facile. Ce n’est pas non plus la recherche goulue du profit, non, pas ça non plus.
On va plutôt chercher à mettre en place des habitudes. Des habitudes qui vont vous permettre de réussir.
C’est un petit peu comme dans le marketing, on dit que l’objectif – je rappelle – ce n’est pas absolument de faire du bénéfice. En marketing, on dit que l’objectif c’est de satisfaire le client, et à partir de là, viendra le bénéfice.
Pareil pour ces habitudes, il va falloir créer sept habitudes de réussite et une fois que ces sept habitudes seront mises en places, vous aurez les bénéfices.
Pour ça, on va s’appuyer sur ce livre qui est signé Stephen R. Covey et qui s’appelle donc « Les sept habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent », si vous voulez le lire de bout en bout.
Les trois premières habitudes niveau débutant, après les trois suivantes on monte un petit niveau intermédiaire, et puis la septième : c’est du high-level là, on est dans l’expertise.

➤ Comment penser positif pour réussir

Première habitude de réussite : chassez-moi tous ces vilains petits nuages qui vous tournent autour de la tête.
Éliminez toutes les influences extérieures, négatives et pensez positif pour réussir en tant qu'entrepreneur.
Ça peut être n’importe quoi : ça peut être la météo, ça peut être une certaine pression subie au sein du couple par exemple. Ça peut être le patron. Bref, toutes ces choses-là il faut absolument que vous les éliminiez, sinon, ça va être difficile de réussir.
Deuxième chose, il va falloir devenir proactif, c’est-à-dire qu’en gros, il va falloir que vous mettiez en place un sens de l’initiative. Sens de l’initiative par vous-même et pour vous-même, pour essayer de mettre en place des actions, des actions qui vont vous favoriser. Et une fois que vous aurez mis ces deux choses-là en place, vous allez pouvoir prendre un petit peu de recul sur la situation, et même corriger vos faiblesses. Et c’est à partir du moment où vous arrivez à corriger vos faiblesses, que vous mettez en place votre libre arbitre.
Je rappelle que le vrai libre arbitre, ce n’est pas en fonction des événements extérieurs que vous pouvez le mettre, c’est en fonction de vous-même, ce qui se passe à l’intérieur. Toutes les pensées limitantes, toutes les croyances un peu coinçantes, toutes les idées un peu noires… c’est ça qu’il faut réussir à débloquer. Parce que finalement, ce qu’il y a de plus important dans cette expression « libre arbitre », c’est le mot « libre ». 

➤ Comment prendre confiance en soi rapidement

Deuxième habitude de la réussite, c'est – on est toujours au niveau débutant, mais quand même – qu'il va falloir absolument que vous définissez votre but et vos règles.

Alors pour ça c’est très simple : vous prenez un petit peu de recul sur la situation, quelle qu’elle soit, et vous vous posez toujours cette question : mais au fond, pourquoi est-ce que je fais tout ça ? Au fond, pourquoi est-ce que je cherche à réussir ? Au fond, au fond, c’est ça le mot important : « au fond ».
Parce qu’en fait, chercher à réussir, chercher à gagner de l’argent, tout le monde, OK, tout le monde cherche ça. Mais maintenant, chacun n’a pas forcément la même raison d’y arriver. Et une fois que vous aurez trouvé votre raison, vous aurez suffisamment de recul, vous pourrez retirer la tête du guidon, de temps en temps comme ça, et puis vous dire : « OK, moi je connais ma ligne directrice, je sais où je vais et je sais quelle est ma règle quels sont… quel est mon objectif » ; et ça vous permettra de vous recadrer systématiquement.
C’est cette ligne directrice qui va vous permettre d’avoir confiance en vous rapidement.

➤ Comment s'organiser au travail

Trois : organisez les priorités pour vous organiser au travail. Et là, on va s’aider de ces mots pour ça :
Le premier c’est « urgence ».
Est-ce que vraiment, l’urgence qui est en train de vous tomber dessus, est une urgence pour vous ? Souvent les urgences ne sont “urgences“ que pour les autres, et ces urgences sont un peu moins les vôtres... Parce que vous finalement, si vous regardez bien, vous avez d’autres priorités.

C’est le deuxième mot sur lequel vous allez pouvoir vous appuyer : Les priorités.
Vous êtes plus souvent directement impliqué sur vos propres priorités. Alors quelles sont-elles ? Pour ça, il va falloir définir ce qui est important : qu’est-ce qui est important pour vous ? L’urgence qui vient de tomber ou est-ce que vous avez d’autres priorités ? Il ne va pas falloir hésiter à dire non aux urgences s’il y a besoin de dire non aux urgences. Il va falloir aussi que vous organisiez votre temps. Et l’auteur nous explique simplement que le fait de l’organiser de manière hebdomadaire avec des routines, ça va nous faire gagner du temps, et nous faire devenir extrêmement plus productif en entrepreneuriat. Alors pour ça, vous pouvez bien évidemment déléguer, vous pouvez donner des responsabilités à telle ou telle personne, etc.
Mais en exemple, on peut se servir de certaines familles qui fonctionnent très très bien comme ça. Sur une semaine, on sait très bien que le papa doit faire ceci, que la maman doit faire cela, que la fille doit faire ceci, que le garçon doit faire telles tâches ménagère... Bref, c’est une véritable petite usine qui s’est mise en place, la famille fonctionne parfaitement comme ça, et c’est un schéma que vous pouvez très bien répercuter sur votre propre business quel qu’il soit d’ailleurs, en tant qu’entrepreneur, c’est-à-dire en déléguant, comme je vous le disais, en mettant des responsabilités sur telle ou telle personne, mais en ayant des routines hebdomadaires.

➤ Comment avoir l'esprit d'entrepreneuriat

Quatre, et alors là : on monte d’un petit niveau quand même, on va attaquer les trucs un peu plus…  je vais vous parler de l’entraide et du partage.
Je sais c’est difficile ça c’est presque un gros mot ! En même temps on est tous pareils, c’est-à-dire qu’on est profondément égoïste, et c’est même des réflexes innés pour notre propre survie que de l’être, mais ça ne nous empêche pas quand même de faire un petit effort de temps en temps.
Entraide et partage chez l'entrepreneur, ça veut dire quoi ?
Ça veut dire que vous pouvez mettre en place des partenariats gagnant-gagnant, mais il faut que ce soit sincère : dans l'esprit d'entreprenariat.
Ce n’est pas juste : « ouais, bon, c’est bon il va gagner… ça m’arrange ». Non ce n’est pas ça, c’est réellement voir que la personne en face ça lui fait plaisir, voir qu’effectivement elle sera satisfaite si elle réussit ce partenariat gagnant-gagnant. Et si vous partez de ce principe-là, vous allez pouvoir mutualiser les efforts pour y arriver, et donc mutualiser le partage de la victoire. Donc partage et entraide sincère dans l'entreprenariat sont gage de réussite.

➤ Les composantes d'un projet entrepreneurial

Cinq : communiquer de façon positive. Ça, ce n’est pas gagné non plus, ce n’est pas facile.
Cela dit, il y a quand même quelques petites choses qu’on peut faire pour developper l'esprit d'entreprendre dans un projet entrepreneurial.
Première chose : il faut essayer de comprendre les autres d’une manière générale, mais pas sous le prisme de sa propre vue, parce que sinon elle sera un peu courte, ce sera une courte vue.
Il faut réussir à se mettre à la place de l’autre, mais sans chercher à interpréter avec notre propre vécu, parce que sinon on ne va pas voir le problème de l’autre, on va voir nos propres problèmes.
Donc, interpréter ça ne sert à rien, surtout pas. L’empathie parfaite, c’est se mettre à la place de l’autre, essayer de le comprendre, comprendre ses « mots » M-O-T-S, et comprendre ses « maux » M-A-U-X.
Et plus vous allez réussir cette petite gymnastique d’esprit, plus vous allez réussir à influencer l’autre. Et plus vous aurez envie d’avoir un pouvoir d’influence sur vos clients.

➤ Comment travailler en synergie

Six : s’associer, déléguer, embaucher… comme vous voulez, mais il arrive un moment où il va falloir absolument que vous trouviez la meilleure solution quand vous partagez des idées avec quelqu’un d’autre, c’est ce qu’on appelle la « synergie ».
Travailler en synergie, ça veut dire aussi qu’il faut laisser la place aux autres, c’est-à-dire qu’il faut accepter que la personne qui est juste en face n’est pas exactement comme vous, qu’elle puisse penser différemment, avoir une autre manière de fonctionner.
Et si vous lui laissez cette place pour exister, il est possible qu’elle vous apporte des solutions auxquelles vous n’avez pas pensé.

Votre solution, une première solution ; sa solution, une deuxième solution, vous n’êtes toujours peut-être pas satisfait, mais ces deux solutions-là peuvent faire naître, grâce à une bonne synergie, une troisième solution. Et ce sera peut-être celle-ci qui sera la bonne pour vous.

➤ Comment faire pour travailler sur internet

Septième habitude de réussite quand vous travaillez sur internet. Si vous êtes entrepreneur vous savez que ces quatre aspects il ne faut absolument pas les négliger.

- Le premier, faites du sport ! On habite dans un corps pour encore quelques années quand même, donc il faut l’entretenir, il faut qu’il soit bien si vous voulez réussir votre business, il faut pas qu’il vous lâche. Donc, faites du sport quand on est entrepreneur.
- Deuxième chose, c’est travailler tout ce qui est spirituel.
Faites comme vous voulez, mais réservez-vous des petites vacances flash comme ça, soit dans votre journée, soit dans votre semaine, pour lire, pour écouter de la musique. Méditation, excellente pour les entrepreneurs, zen, voilà.
- Troisième chose, tout l’aspect socioémotionnel. Qu’est-ce que ça veut dire ? C’est-à-dire que : il faut aider les autres. Alors, ce n’est pas parce que vous aidez un prospect et vous savez très bien qu’il ne sera jamais client, que… non ! Il ne va pas vous faire gagner d’argent ? OK, mais d’un autre côté il va vous faire gagner d’autres choses. Et souvent, le fait d’aider les autres comme ça assez gracieusement, ça va vous permettre de gagner un petit peu de confort intérieur, de sérénité, de confiance en vous.
- Et puis la dernière chose qui est importante aussi, c’est travailler l’aspect intellectuel chez les entrepreneurs. C’est-à-dire, continuer à se cultiver : quand on envoie un mail avec 163 fautes dedans, on ne marque pas de points ! On peut en faire une ou deux, mais pas trop quand même...

Bon, alors continuez à avancer, vous former bien évidemment, et c’est d’ailleurs pour ça que je vous propose tout simplement cette formation offerte pour créer votre formation en ligne rentable. Bon, cadeau du moment. J’espère vous avoir un petit peu aiguillé dans cette botte de foin, je vous dis à bientôt en vidéo.

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez sur ma chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)