Comment Vendre un Produit à un Client : Les 3 étapes d'un Pitch de Vente

Comment Vendre un Produit à un Client : Les 3 étapes d’un Pitch de Vente

More...

Comment vendre facilement de A à Z sans être un expert :


Comment créer votre formation rentable en partant de 0
Lancez votre Business en ligne avec cette formation offerte :


Emailing Turbo : De 0 à Pro
Comment créer une liste rentable en 24h chrono


➤ Transcription de la Vidéo :
Comment Vendre un Produit à un Client : Les 3 étapes d’un Pitch de Vente

Comment vendre un produit à un client ? C’est précisément ce qu’on va faire aujourd’hui et on va le faire en trois étapes. 

Bonjour, je m’appelle Stéphane et si vous cherchez à créer votre business en ligne de zéro et sans euro, bienvenue sur cette chaine qui travaille à domicile.
Abonnez-vous et cliquez sur la petite clochette de notification, parce que ça, c’est pour ne rien louper des vidéos à venir.

Du bisou ! Du bisou pour tous, mais alors un par personne, pas plus, parce que croyez-moi, ça fait déjà pas mal...
Donc voilà, 10 000 remerciements à vous toutes et à vous tous, mais on n’est pas venu là pour parler de ça.
Je vais vous parler de vente.

Vous vendez quoi vous ? Ah, parce que lui, il vend des trucs. Ah, puis il en a vendu plein et puis il sait de quoi il parle.
Pitch ! Pitch de vente ! Et pour ce qui est des pitchs de vente, il a élevé ça... pas simplement au niveau de l’art, mais carrément au niveau de la science !
Le “lui“ en question c’est Oren Klaff, avec Pitch Anything. Et je vous laisse ce livre sur ce lien d'affiliation Amazon si vous voulez le lire en entier. 

La réussite d’un pitch de vente, ça tient à quoi ? Bah à la méthode. Et c’est précisément ce qu’on va voir ensemble dans cette vidéo.

➤ Comment maitriser la vente

Première étape, pour réussir votre pitch de vente, il va falloir maitriser la vente en prenant le contrôle de la discussion.

Qui dit contrôle dit avoir un certain statut. Plus vous aurez ce statut, plus ce sera facile pour vous de prendre ce contrôle.
Il y a trois clés en gros :

  1. Soit vous avez un certain pouvoir et là, le statut sera tout à fait naturel.
  2. Soit vous avez plein de sous sous, la richesse. La richesse, ça confère un certain statut.
  3. Soit vous êtes quelqu’un de célèbre. 

Et je vais vous donner trois exemples :

  • Premier exemple, une personne juste en face de vous qui a une certaine personnalité, voire un petit peu d’égo.
    Première chose, ne pas vous laisser faire, ni rabaisser. Bah, non et puis ne pas rentrer dans son jeu, ne pas vous laisser faire en quelque sorte en refusant simplement quelques demandes. N’oubliez pas que vous êtes quand même dans un pitch de vente, donc ne vous en faites pas un ennemi non plus, mais essayez de refuser un peu ses demandes excessives.
    Et puis, essayez de vous imposer, d’imposer quelques petites choses à vous, voire un petit peu le défier, mais poliment.
    Encore une fois, c’est un pitch de vente, c’est pas la guerre.
  • Deuxième exemple, pour prendre le contrôle de la situation, si par exemple on vous impose ou si l’heure vous impose de terminer vite une discussion.
    Eh bah dites-le ! Dites-le que vous allez devoir partir, que vous allez devoir laisser la personne en face.
    Là, vous allez voir que du coup, très naturellement, vous allez retrouver de l’attention.
    Vous allez reprendre la direction et la maitrise de la conversation dans laquelle vous étiez englué. 
  • Troisième exemple, si votre interlocuteur tombe dans les analyses, les chiffres, les trucs un peu trop scientifiques.
    Sortez-le de là, sortez-vous de là surtout ! Parce que je vous rappelle que pour le coup il va perdre tout son enthousiasme. Et quand on vend, on cherche à vendre sur la base des émotions, on reviendra là-dessus.
    Donc l’objectif pour vous, de ce contrôle, c’est bel et bien de maintenir la personne dans l’émotionnel, de la sortir de toutes ces analyses qui sont plutôt propres aux néocortex. Donc, maintenir la personne dans l’émotionnel, par exemple avec un bon petit storytelling.

➤ Comment faire un pitch de vente

Cette fois vous allez réellement pouvoir rentrer dans le pitch de vente. Comment faire un pitch de vente ? Sachez qu'il existe beaucoup de structures !
Je dis pas que celle-ci est ma préférée, je vous dis juste que c’est celle de l’auteur, du livre que je suis en train de vous présenter aujourd’hui.
Donc on va respecter et proposer sa structure, celle qu’il vous présente en trois points.

  1. Vous commencez d’abord par une présentation rapide.
    Une présentation rapide, ça veut dire essayer de trouver… peut-être un diplôme qui vous caractérise et un fait marquant, mais pas plus. Et essayer, bien sûr, de tourner ça de la manière la plus anecdotique possible, pour que ce soit le plus digeste possible.
  2. Vous cadrez votre idée en expliquant le pourquoi du comment, en partant sur les choses un petit peu… peut-être un petit peu plus générales, sociales, économiques, etc., et ensuite, vous rentrez petit à petit dans votre produit.
    Vous allez devenir plus spécifique sur votre idée et expliquer aussi les problèmes et pourquoi est-ce que votre idée vient résoudre ces problèmes.
  3. Vous pouvez commencer à rentrer plus précisément dans ce que propose votre produit.
    Des détails oui, mais quelques détails seulement sinon vous allez littéralement l’ensevelir et vous présentez ce que vous offrez.

➤ Comment convaincre un client d'acheter un produit

Troisième étape, c’est pas fini, pars pas ! Le plus important, c’est la décision pour convaincre un client d'acheter le produit.
Il va falloir faire en sorte que vous motiviez la décision de la personne qui est en face. Et pour ça, il faut passer par l’émotionnel encore une fois.
On vend avec de l’émotion.

Quatre clés, je vous propose quatre clés : ​

  1. Créer une intrigue, raconter une histoire. Là, on est en plein dans le storytelling.
    Il y a rien qui fonctionne mieux que ce genre de chose pour accrocher la personne et surtout la sortir encore une fois de sa faculté d’analyse, du néocortex et l’emmener purement dans l’émotionnel. ​
  2. C’est cette histoire qui va faire en sorte que votre produit devienne désirable.
    Et c’est à vous de le rendre désirable, votre offre, bien sûr, avec un message, un message qui soit fort d’une certaine conviction aussi, dans ce que vous y mettez. ​
  3. Ajoutez une contrainte de temps, avec par exemple une opportunité temporaire. Ça peut être aussi une… problème de quantité.
    « Ah, il me reste plus que trois produits à vous proposer », bon c’est aussi une contrainte, mais contrainte de temps c’est particulièrement puissant.
    « Attention, le train ne passera qu’une seule fois. Attention, les retardataires n’allez pas louper ce train qui est en train de passer. »
  4. Quatrième clé : ne pas donner l’impression d’être dans le besoin.
    C’est pas bon, non, chercher de l’empathie, c’est pas bon.
    L’empathie, c’est bon, mais que dans un sens. C’est à vous d’être en empathie avec la personne en face, c’est-à-dire d’écouter l’autre. Là, vous lui donnez de l’énergie.
    Mais l’inverse, chercher de l’empathie, non ! C’est pas dans ce sens-là. Ici l'empathie n’est pas une stratégie ! Ça, ça marche pas du tout.
    Pareil pour les suppliques. Supplier, c’est un aveu de faiblesse.
    Chercher l’approbation ? Chercher l’approbation c’est pas bon non plus. C’est sans intérêt et inutile quand on est sûr de soi et de son produit.

L’objectif c’est que vous ne vous montriez pas dans le besoin. C’est d’ailleurs pour ça que je vous propose de n’absolument pas cliquer sur ce lien de formation offerte qui sert à booster vos ventes. Non, bah ne le faites pas... pour vendre plus facilement.
J’espère vous avoir un petit peu aiguillé dans cette botte de foin. Je vous dis : à bientôt, en vidéo.

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)