Truth Social : Le Nouveau Réseau Social Business en Ligne de Trump ?

Truth Social : Le Nouveau Réseau Social Business en Ligne de Trump ?

More...

Créez votre business en ligne en partant de zéro :

Truth Social : Le Nouveau Réseau Social Business en Ligne de Donald Trump ?

Ce sera un nouveau réseau social... ou pas !


Est-ce que vous avez déjà vu naître un réseau social ? Est-ce que ce réseau social sera adapté au business en ligne ? Est-ce qu’on y aura plus de liberté que sur les autres réseaux sociaux ? En tout cas, l’objectif de Truth Social est clair, prendre la place de Facebook et Twitter. Et Donald Trump a les moyens pour.

Pourtant, on va voir ensemble que l’argent ne règle pas tout et que quelques fois, il peut y avoir quelques difficultés. Bref, ce qui nous intéresse particulièrement dans cette vidéo, c’est deux choses.


  • Qu’est-ce que c’est que Truth Social ?
  • Est-ce que ça vaut le coup pour nous de nous y lancer pour nos business en ligne ?

Naitre ou ne pas naitre

Vous avez déjà vu la naissance d’un réseau social, vous ? Du vraiment tout début  ? Non, ce n’est pas fréquent. 


On sait que Mark Zuckerberg a d’abord créé, à 19 ans, un réseau intranet dans son université à Harvard. C’était en 2004, mais on n’y était pas et c’était il y a un paquet d’années. On sait aussi, accessoirement, qu’être à la tête d’une plateforme sociale, ça paye.


  • Mark Zuckerberg, cinquième fortune mondiale selon Forbes, avec une fortune estimée à 97 milliards de dollars.
     
  • Jack Dorsey, le propriétaire de Twitter, il n’est pas en reste non plus. Selon Le Monde, sa fortune est estimée à 12,9 milliards de dollars.


Ces deux-là sont partis de zéro, alors que Donald Trump, lui, on sait qu’il a une véritable puissance financière, même si c’est la première fois depuis 25 ans qu’il ne fait plus partie des 400 plus grandes fortunes mondiales. Je vous rassure quand même avec ses 4,5 milliards de dollars, il ne part pas de zéro.

Et puis, ce n’est pas fini parce qu’avec sa société Trump Media & Technology qui est cotée au Nasdaq et qui est la société mère de Truth Social, les cours s’envolent. Le projet a fait mouche. L’action de ce hedge fund a carrément décollé. Elle s’établit aujourd’hui à environ 94 dollars quand, au départ, elle valait cette action 10 dollars.


Dit autrement, il a les reins solides et il a plutôt intérêt à les avoir parce qu’il veut remplacer Facebook, Twitter, Google. Donc, il y a du travail. Même si, malgré tout, quand même, ça reste le politicien républicain aux États-Unis le plus puissant. Il a laissé entendre qu’il se représentera en 2024, même s’il n’a pas fait d’annonce tout à fait officielle.


En tous les cas, pour nous, ce réseau social signé Donald Trump, est-ce que ce sera le prochain réseau social pour nos business en ligne ?

Un projet ambitieux ?

L’objectif est élevé. L’ambition est tracée. Il s’agit de marcher sur les plates-bandes de Facebook, de Tweeter, mais aussi de lancer un service de streaming genre Netflix, par exemple, proposant du contenu Non Woke.
Non Woke ? Pour traduire ça rapidement, disons “non socialement revendicatif“. Donc, concurrencer Netflix, mais aussi Disney+.

Au fait, ça ressemble à quoi le Truth ? Vous voyez que c’est déjà une application qui est en téléchargement sur l’Apple Store, donc l’App est déjà sur l’Apple Store et bien sûr, vous allez retrouver tous les grands classiques de nos réseaux sociaux, à savoir les follows, les abonnements, les likes, les partages de messages, des truths qui est l’équivalent des tweets, des retruths qui est l’équivalent des retweets.

Pour vous expliquer ça clairement, le mot Truth, ça veut dire tout simplement vérité. Donc, l’objectif de ce réseau social, c’est de rester dans la vérité. En tous les cas, éviter tout ce qui est fake news. Quoiqu’on verra que ce n’est pas si simple...

Bref, il risque d’y avoir quand même pas mal d’inscrits dès le tout début, puisque Les Échos nous apprennent que 54 % des Américains, de sensibilité républicaine évidemment, déclaraient être prêts à utiliser un réseau social soutenu par Donald Trump ! Oui mais...

Comment Booster son Business

(Comment Avoir du Trafic : 4 Méthodes)

Créez votre business en ligne en partant de zéro :

L’argent ne fait pas tout

Et là, patatras tout s’écroule !

À peine le réseau lancé, on se rend compte qu’il y a un problème de code source. Il semblerait que Truth Social utilise le code source de Mastodon. Mastodon, réseau social de microblogging, un peu comme tweeter. Un réseau social peut reprendre le code source de Mastodon, mais à condition de respecter sa licence.


Et Mastodon impose que le code source soit accessible à tous. Alors que la version test de Truth Social, proposée pendant quelques heures lors de la version bêta test, c’est vrai, n’en faisait rien. Bref, le groupe Trump a 30 jours pour remédier à cette infraction, sinon les droits de ce logiciel lui seront carrément retirés.


Est-ce que c’est juste une simple péripétie ? Ou n'y aurait-il pas un autre problème ?

Un réseau social mal fréquenté ?

Il faut dire que Donald Trump a été banni de Tweeter. 88 millions d’abonnés ! Là où il communiquait le plus. Mais aussi de Facebook et même d’ailleurs de sa chaîne YouTube, qui a été supprimée après l’épisode du 6 janvier 2021, les violents incidents du Capitole.


En Europe, la suppression du Tweeter de Donald Trump avait fait naître quelques critiques. Des critiques d’associations et de dirigeants, dont l’ex-chancelière allemande Angela Merkel, qui se posait des questions sur la liberté d’expression quand elle était gérée par ces GAFAM. Du coup, on comprend mieux la déclaration de Trump à propos de Truth Social :

« Je suis enthousiaste à l’idée de commencer bientôt à partager mes idées sur Truth Social. »

L’ancien président espère résister à la tyrannie des géants des technologies. Ce qui est intéressant, c’est que lors de la version bêta test qui a été lancée, le réseau Truth Social, qui est censé normalement être le plus proche possible de la vérité, s’est retrouvé avec quelques faux profils, quelques fausses annonces aussi.

Est-ce qu’on peut dire pour autant qu’il est mal fréquenté ? Pas tout à fait quand même. Parce qu’on peut, si on vérifie un petit peu, se rendre compte que tout est fait pour que ce genre de malentendu ne soit pas répété.

Article 7, alinéa 23 des conditions d’utilisation, il sera interdit de :
Dénigrer, ternir ou nuire de quelque manière que ce soit, à notre avis, à nous-mêmes et/ou au Site.

Dit autrement, critiquer Trump ou le site sera une mauvaise idée et on pourra même être expulsé de la plateforme qui pourra aller jusqu’à vous poursuivre en justice. Donc là, clairement, tout est fait pour aller dans le sens du calme social... mais aussi de la toute-puissance pour en juger.

Bref, ça ne répond absolument pas toujours à notre première question qui est là et bien là, est-ce que ce réseau social va pouvoir nous aider à promouvoir nos business en ligne ?

Truth Social : un réseau social pour nos business en ligne ?

Après avoir un petit peu fouillé, la réponse se trouve tout simplement dans les conditions d’utilisation et dans les interdictions.

Les activités interdites, alinéa n°4 :
Interdit d’utiliser le Site pour faire de la publicité ou proposer de vendre des biens et services.

Pire ! Alinéa n°2 :
Faire toute utilisation non autorisée du Site, y compris la collecte des noms d’utilisateur et/ou des adresses e-mail des utilisateurs par des moyens électroniques ou autres d’ailleurs, dans le but d’envoyer des e-mails non sollicités, ou de créer des comptes d’utilisateurs par des moyens automatisés ou sous de faux prétextes.

Bref, pas de page de capture, pas de promo, pas de liste e-mail, pas de pub !


En tout cas, à l’heure actuelle, au moment où je vous parle, c’est comme ça.
Bien sûr, les conditions d’utilisation peuvent évoluer et on leur souhaite, parce que c’est une grosse erreur que de vouloir éviter cette catégorie de gens qui a toujours tendance à pousser les réseaux sociaux aux confins de l’optimisation. Je vous parle des webmarketeurs. Pas un seul réseau social n’a envie de se passer des webmarketeurs.

Et si vous voulez aller plus loin et créer votre propre business en ligne, même en partant de zéro : Formation offerte.

    Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>
Success message!
Warning message!
Error message!