• Home
  • Blog
  • Comment bien débuter youtube : 10 astuces pour commencer youtube

Comment bien débuter youtube : 10 astuces pour commencer youtube

Comment bien débuter youtube : 10 astuces pour commencer youtube et devenir youtubeur pour gagner de l'argent youtube

0 comments

More...

Gagnez des € avec YouTube : YouTube Turbo
Comment vivre de sa chaîne YouTube même en partant de zéro


Votre outil YouTubeur : ​​​​​​​​​​​​Extension gratuite TubeBuddy


​​​Découvrez comment gagner jusqu'à 1 500 €/Mois :


➤ Transcription de la Vidéo :
Comment bien débuter youtube : 10 astuces pour commencer youtube

Comment bien débuter YouTube : je vous propose ces 10 astuces plus quelques conseils pour bien commencer YouTube.
Et si vous cherchez à créer votre business en ligne de zéro et sans euros, bienvenue sur cette chaîne : Abonnez-vous ici ! 
Et cliquez sur cette clochette de notification pour ne rien louper.

Souvent, quand on commence YouTube, on est dans le flou. Mais il y a pire, il y a ceux qui sont dans le flou et qui ne savent pas qu’ils sont dans le flou.
Quels sont les soucis : La chaîne à paramétrer, bien se positionner dans la niche, l’algo YouTube qu’il faut connaitre un tout petit peu, l’algorithme, c’est lui qui distribue les bons et les mauvais points.  Alors qu’est-ce qu’on fait dans ce genre de cas, on se tourne vers les gros YouTubeurs, on regarde comment ils font et…
Mauvais choix.

Parce qu’une chaîne qui a 10, 20 ou 100 000 abonnés bénéficie forcément d’un effet levier qui va l’aider un petit peu à aller plus vite vers la première page de YouTube et c’est quand même l’objectif. Bon, alors comment est-ce qu’on fait cela ? On ne prend aucune de ces onze astuces à la légère.

➤ Comment bien débuter sa chaine youtube

  • On va d’abord commencer par les astuces mindset, état d’esprit et puis après, petit à petit, on avancera vers les plus concrètes.

La première question que vous devez vous poser pour votre chaîne c’est où va votre chaine. Quand un avion décolle en général, il sait où il atterrit. Donc vous devez savoir où va atterrir votre chaîne. Et pour cela, il va falloir vous poser trois questions :
- Première question : pourquoi vous faites cette chaîne. Est-ce que c’est juste pour être une star ou est-ce que c’est pour aider les autres. Et il y a des choix à faire, on en reparlera.
- Deuxième question : A qui est destinée votre chaîne.
- Troisième question : qu’est-ce que je vais apporter comme valeur, comme bénéfice à mes visiteurs.

  • Alors comment est-ce qu’on fait ça ? C’est simple en fait. Il y a trois axes sur lesquels tu peux travailler pour tes vidéos.

Le tout premier c’est une vidéo qui soit intéressante, le deuxième, c’est une vidéo qui soit inspirante et puis tu peux travailler aussi sur l’axe éducatif.
Parce que si tu ne fais que des vidéos qui parlent de toi ou qui tournent autour de toi, pas d’audience.
Par contre, si dans ces mêmes vidéos, tu apportes de la valeur à ton visiteur, c’est mieux.

  • Troisième astuce et on est toujours dans le mindset : ne lâche rien.

Par exemple, tu dois te demander quel est l’objectif de ta vidéo. Mais cela pour chaque vidéo : qu’est-ce qu’elle est en train de faire, qu’est-ce qu’elle est censée faire pour ma chaîne, mais aussi pour mes visiteurs et pour mes abonnés. Evidemment, ça ne va pas être la même vidéo. Si tu fais une vidéo pour transformer, convertir tes visiteurs en abonnés, ça ne sera pas la même.

  • Quatrième astuce : et là, on arrive dans le dur. Il s’agit de la promotion de ta vidéo.

Et cela se passe en trois temps. Il y a le avant, pendant et après. Avant d’enregistrer ta vidéo, il faut que tu mettes en place pour toi-même tout ce qui est titre, tag et description. Et ça c’est très important, puisque c’est ce qui va faire que le moteur de recherche YouTube va te placer en première page grâce à l’algo YouTube qui t’aurait trouvé facilement. C’est un travail à faire avant.
Pendant ta vidéo, par exemple si je te fais ça comme promotion, ce n’est pas du tout la même chose que ça, et qui n’est pas la même chose que : je te propose une heure de coaching personnalisé, mais pour me retrouver, il va falloir que tu cherches toi-même mon contact, ces trois types de différentes promotions évidemment.
Alors il y a aussi le après. Le après est un petit peu difficile parce que les réseaux sociaux ne nous aident pas à balancer du trafic d’un réseau social à un autre, mais tu peux t’aider effectivement de je ne sais pas ton profil Facebook, ta page Facebook, un groupe, pourquoi pas pour essayer de ramener du trafic, des visiteurs vers ta vidéo. Et ça fait partie de la promotion après ; avant, pendant et après.

  • Cinquième astuce : être différent.

Etre différent, cela veut dire ne copie pas. Non, mais si tu copies, tu ne seras jamais qu’une pâle copie de quelqu’un d’autre. Alors comment est-ce qu’on fait pour être différent ? C’est simple comme tout en fait. Pour être différent, il faut que tu sois toi. Parce qu’on est tous différents. Donc, tu t’enfermes tranquillement, double tour dans la salle de bain, tu te mets devant ton miroir et tu te parles à toi-même avec naturel naturellement. Une fois que tu as fait cela, tu passes devant la caméra. Je sais, ce n’est pas facile, mais tu fais exactement la même chose avec tes défauts et tes qualités. A partir du moment où tu es naturel, ça passe. Et si tu as envie de te mettre le doigt dans l’oreille et bien tu te mets le doigt dans l’oreille. C’est ta vidéo, tu fais ce que tu veux. 

  • Sixième astuce, le hook : l’accroche.

C’est pour accrocher les gens pour qu’ils viennent voir ta vidéo. Alors, cela se passe…, en gros, il y a trois étapes qui sont importantes, c’est le titre, c’est la vignette et ce sont les dix premières secondes de ta vidéo. Alors, le titre, c’est pour être trouvé, la vignette, c’est pour être cliqué et les dix premières secondes c’est pour être resté. Pour que les visiteurs restent. Et tout ça doit être hautement intriqué, imbriqué, ça doit être connecté, ça doit être ensemble, ça doit être mêlé, ça doit être en symbiose. Tu appelles ça comme tu veux mais vraiment, ça doit former qu’un seul. Parce que sinon, pas de vues, pas de watchtime, pas de session watchtime, pas de première page, pas de suggestion vidéos donc pas de vues. On tourne en rond.

  • Septième astuce, il va falloir que tu trouves quelle énergie tu veux faire passer.

Parce que l’énergie, ça passe à travers la vidéo. Ce n’est pas forcément une énergie surpuissante, de surboulette, de survitamine, ce n’est pas forcément ça. Ça peut être un autre type d’énergie. Ça peut être une énergie de calme, mais de force intérieure. Ça peut être une énergie de rire par exemple. Si tu as ça en toi, à manier avec précaution quand même le rire. Donc, il faut que tu trouves ton énergie et ça se transmet très bien dans les vidéos.
La deuxième chose qui est importante à amener dans la vidéo c’est la confiance en soi. Alors, si bien sûr tu en es dans tes premières vidéos, elle n’est pas là, elle ne sera pas là et elle n’a été pour personne là dans ses premières vidéos, soyons clairs ! Donc, tu es comme tout le monde et comme nous tous. Maintenant, c’est un truc quand même que tu peux travailler mais il n’y a qu’une seule manière de le travailler, c’est de livrer des vidéos. Et seulement à la dixième, à la vingtième, là tu amèneras cette confiance en toi.
Mais dis-toi bien qu’on est tous passés par un « bonjour » ! Donc, ne t’affole pas là-dessus, on est tous au même niveau. La seule différence c’est qu’il y en a qui livrent leur première vidéo et d’autres pas.

  • Huit : Qu’est-ce que tu peux prendre chez les grands YouTubeurs ?

Eh bien je vais te le dire. Parce qu’ils ont tous au moins trois points communs.
C’est que : un, ils ont une personnalité ; deux : ils ont une production qui est souvent assez léchée et trois, ils ont un contenu consistant et régulier. Alors selon ton niveau actuellement, selon où tu en es sur tes vidéos YouTube, il y a certains points que tu vas pouvoir prendre et d’autres pas. Si tu en es au tout début, c’est ce troisième point consistant et régulier qu’il faut absolument que tu mettes en place. Parce que cela est accessible absolument à tous.
Pour ce qui est de la production, petit bémol quand même, ce n’est pas forcément ce qu’il y a de plus obligatoire. Oui, avec le temps, si tu veux monter vraiment d’un niveau, mais pas ce qu’il y a de plus obligatoire.
Tu peux faire des vidéos très simples pour peu que le son soit suffisamment bon bien sûr, des vidéos très simples avec un IPhone et livrer ton contenu comme cela.

  • Neuf ! Adaptation : oui, il faut vous adapter absolument.

A vous de voir par exemple si votre chaîne ne marche pas. D’un point de vue philosophique, réinventez votre moi, d’un point de vue un petit peu concret, s’il n’y a pas d’autre format à proposer. De toute façon, le visiteur aura toujours raison. Donc, il faut vous remettre en question là-dessus. Par exemple, récemment, j’ai fait deux vidéos pour voir si le format fonctionnerait ou pas et j’ai fait deux vidéos en extérieur. Et la première, dans tous les cas, a l’air d’extrêmement bien marcher, la deuxième, on verra, je ne l’ai pas encore livrée, mais en tous les cas, c’est un excellent test. Ça va enrichir ma chaîne sur d’autres formats.
Donc, n’hésitez pas qu’elle marche ou pas votre chaîne, particulièrement, si elle ne marche pas bien sûr. Mais si elle marche, c’est pareil, faites des tests, essayez, tentez d’autres formats et changez votre manière de faire.

  • Dixième astuce : regarde YouTube.

Il y a beaucoup de YouTubeurs qui ne regardent pas YouTube. Ils n’ont pas la culture YouTube. Récemment, j’ai eu un commentaire sous une de mes vidéos, m’affirmant qu’un YouTubeur ne pouvait pas finir comme conférencier. C’est précisément un expert YouTube (qui a commencé avec 0 abonné comme toi, comme moi) qui le disait dans une de ses conférences. Il disait : « les YouTubeurs n’ont pas la culture YouTube ».
Dans chaque niche, il y a des choses à apprendre à absorber pour toi-même, pour ton contenu.

Culture YouTube sur deux points ; le premier sur fond : en regardant les autres niches, tu vas apprendre d’autres choses. Et sur la forme bien sûr, l’algorithme YouTube évolue sans cesse, non-stop. En 2016, il y a eu je crois plus de 200 mises à jour faites sur l’algorithme YouTube. C’est juste énorme.
Alors si ces deux points t’intéressent, ce que je te propose, c’est le cadeau du moment.
J’espère t’avoir un petit peu aiguillé dans cette botte de foin.
On se retrouve très bientôt en vidéo !

About the Author

Follow me


{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}