Comment developper sa Chaine YouTube : 7 Erreurs

Comment developper sa Chaine YouTube : 7 Erreurs

More...

Gagnez des € avec YouTube : YouTube Turbo
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0


Gagnez des € avec YouTube : YouTube Turbo
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0


​​​Formations en ligne : Formation Turbo
Comment créer une Formation Rentable même en partant de 0


➤ Transcription de la Vidéo :
Comment faire sa Première Vidéo sur YouTube : 100% réussie

Comment développer sa Chaine YouTube ?
C’est précisément ce qu’on va faire ensemble aujourd’hui. Et, aujourd’hui, on va essayer surtout d’éviter ces 7 erreurs.

Bonjour, je m’appelle Stéphane et là où j’habite il fait beau. Si vous cherchez à créer votre business en ligne de zéro et sans euros, bienvenue sur cette chaîne. Abonnez-vous et cliquez sur la petite clochette de notification pour ne rien louper.

Merci, 5 000 bisous. Et en plus, j’y arrive avec trois semaines d’avance sur mes plus folles prévisions.
Je vais en profiter pour relativiser un petit peu tout cela. Parce que, pour ne pas changer d’avis, ce chiffre-là n’est pas très important. Ce qu’il y a de véritablement important, c’est votre cœur de chaîne, le nombre d’abonnés qualifiés qui vous suivent vraiment sur votre contenu, qui vous suivent de près. Ceux-là sont vraiment importants. Parce que si vous avez une offre, si vous avez un service, un produit, qu’importe, c’est ceux-là qui vont compter pour vous, pour pouvoir vivre de votre chaîne YouTube. Et on peut vivre de sa chaîne YouTube avec beaucoup moins que ce chiffre-là, je vous le dis tout de suite.
Et bien sûr, votre cible n’est pas extensible à l’infini. Une fois que vous aurez touché un petit peu tous les gens qui sont intéressés par votre offre, vous continuerez d’avoir des abonnés, mais ils seront peut-être moins intéressés, moins touchés directement et il y aura moins de chance que vous puissiez les toucher. Donc c’est pour vous dire que finalement, élargir son nombre d’abonnés à l’infini, ça n’a pas grand intérêt quand on cherche à vivre de sa chaîne YouTube.
C’est bel et bien la qualité qui compte.

Je vais vous proposer 7 erreurs à éviter pour développer votre chaîne et puis je vais vous proposer aussi 3 conseils majeurs à la fin de cette vidéo pour vous aider à réussir sur YouTube.
On va commencer par les erreurs les plus larges et resserrer petit à petit l’étau.

➤ Comment utiliser YouTube

La première, la plus générale, c’est de faire ce que font les gros Youtubeurs !
Ça ne va pas marcher. Je vais vous donner deux phrases clés.
La première c’est : « On ne prête qu’aux riches. » Cela veut dire concrètement que ce que va faire un gros youtubeur, vous allez peut-être vous calquer dessus. Seulement lui, il a une grosse chaîne qui existe certainement depuis des années et il aura moins d’effort à faire pour réussir à être en première page de YouTube. Ce n’est pas qu’il vous donne de mauvais conseils, c’est qu’il vous donne ses propres conseils qui sont valables pour lui et qui sont effectivement utiles pour lui, mais peut-être pas pour vous.

Parce que, je vais vous prendre un exemple concret, cela va être la deuxième chose que je voulais vous signaler. Si vous cherchez par exemple à être en première page de YouTube sur le terme, le mot clé : réussir sur YouTube, vous allez galérer en tant que petite chaîne. En revanche, une grosse chaîne, il lui suffira juste de mettre : « Je réussis sur YouTube. » Et là, boum, direct première page. Vous en tant que petite chaîne, vous allez devoir faire quelque chose d’un petit peu plus poussé, chercher des mots de longue traîne, ce qu’on appelle. Et donc il va falloir que vous soyez plus technicien.
Et c’est comme cela, plus on est petit, plus il faut être technicien : tout paramétrer, tout voir dans les détails, tout savoir, tout ce qui est SEO, paramétrage de chaîne, savoir les vignettes, avoir toutes les bonnes combinaisons, savoir structurer ses vidéos, etc. C’est un vrai boulot, un plus gros boulot pour les petites chaînes.
On ne prête qu’aux riches. 

➤ Comment utiliser TubeBuddy

Deuxième erreur, penser qu’on ne prête qu’aux riches :
Tout l’inverse ! Je relativise un petit peu, parce que c’est vrai que l’algorithme YouTube a évolué. C’est un petit peu moins vrai de nos jours. Mais surtout, on a des outils YouTube qui nous permettent de rééquilibrer tant bien que mal un petit peu les choses quand même.
Tiens, si je vous prête ma voiture là maintenant tout de suite et que vous rentrez dedans et pas de frein à main, pas de rétroviseur, pas de compteur, il n’y a pas de jauge d’essence, il n’y a pas de ceinture de sécurité, vous allez me la rendre, vous allez dire : « Ta caisse elle est pourrie, moi je ne l’utilise pas. » Pour votre chaîne, c’est pareil. Quand il s’agit de piloter votre chaîne, vous avez besoin absolument de cet outil gratuit qui est juste indispensable, c’est TubeBuddy .
C’est une extension Chrome ou Firefox. C’est un lien d’affiliation, mais attention, c’est gratuit ! Ne vous brûlez pas les doigts avec cette histoire-là...
Là-dessus, vous avez 75 outils TubeBuddy qui vont vous aider à piloter votre chaîne. Ça c’est une erreur que de ne pas l’avoir.

➤ Comment ajouter des métadonnées

Troisième erreur, tripoter vos métadonnées au moins dans les 15 premiers jours
Métadonnées, je vous rappelle, c’est titre, description, tag et sous-titres. On ne tripote pas. Une fois que c’est mis en place, qu’on appuie sur public, on ne tripote plus au moins pendant les 15 premiers jours. Après, vous pouvez faire des petites choses.
Tiens, je vous donne juste cet exemple. Voilà une vidéo qui, quand je l’ai sortie, ne marchait absolument pas. Il faut dire qu’elle s’appelait : « Comment publier sur une page Facebook. » C’est tout. Au bout de quelques mois quand même, je me suis rendu compte que ça faisait, sans vue, rien. Là-dessus, je me suis dit : cette vidéo parle aussi des titres, comment est-ce qu’il faut les rédiger pour que ça marche sur nos publications Facebook : titre accrocheur, ça reste pertinent par rapport à ma vidéo. J’ai rajouté derrière, dans mes métadonnées, dans le titre : titre accrocheur. Exemple, j’ai rajouté également ici dans mes métadonnées les tags, titre accrocheur, exemple, titre irrésistible qui est proche de ce que je traite. Et tout ça c’est pertinent par rapport à ma vidéo. Je n’ai pas cherché à bidouiller. C’est pertinent. Et du coup, qu’est-ce qui s’est passé. J’ai ranké d’abord avec titre accrocheur, l’a envoyé en sixième position, comme il est marqué sur le truc vert : Titre accrocheur définition, Titre accrocheur exemple. Et du coup, cette deuxième partie de titre : titre accrocheur exemple a entrainé la première partie du titre dans son sillage et effectivement sur comment publier sur une page Facebook, je suis en deuxième position. Parce qu’il y a un effet de : « on y va les gars tous ensemble, en groupe. »

➤ Comment publier sur YouTube

Quatrième erreur, appuyer sur publier et attendre
Vous attendez quoi ? Il faut bouger là. Au moins dans les 24 premières heures. Parce que, oui, YouTube va mettre un petit peu de temps, c’est vrai, à lancer sa promo, envoyer les notifications signalant votre publication, etc., que vous connaissez. Mais vous de votre côté, rien ne vous empêche d’envoyer un petit mail à votre mailing liste, mettre ça sur votre profil ou page Facebook ou groupe Facebook, de diffuser ça sur vos réseaux sociaux, de mettre sur votre blog, etc. Bref, d’aider le travail de YouTube à pousser, parce que YouTube adore effectivement avoir des liens qui viennent de l’extérieur et qui ramènent des vues sur sa plateforme et sur votre vidéo en particulier. Donc ne pas se bouger dans les 24 premières heures, particulièrement les 24 premières heures, c’est une erreur.

➤ Comment mettre des miniatures sur YouTube

Cinquième erreur, ne jamais tripoter ses vignettes
Les vignettes, ça se tripote les gars. Mais ce qu’il faut maintenant pour nous aider à mesurer ça notamment dans la version Beta de YouTube studio avec le CTR, le Click-through rate qui est un pourcentage de personnes qui appuient sur 100 impressions, combien de personnes appuient sur votre vignette YouTube tout simplement. Cela vous permet de mesurer si oui ou non votre vignette fonctionne. Et il y a des gens qui ont jusqu’à 3 vignettes en stock pour chaque vidéo. Donc ils en essaient une première et ils voient que le Click-through rate n’est pas très élevé. Ils se disent : « Oh là, on tente une deuxième. » Et puis tant qu’ils ne sont pas satisfaits, ils en mettent une troisième etc. Cela se change relativement facilement. Ça ne gêne pas particulièrement l’algorithme YouTube. Au contraire, si vous améliorez vos performances, ce sera mieux.
Attention quand même, il faut que vous ayez un certain nombre de vues avant de faire vos changements de vignettes. Parce que sinon, ça ne sert à rien du tout. Je ne suis pas en train de vous parler d’AB/testing parce que c’est plus compliqué que ça en fait. Ce n’est même pas le nombre de conversions qui compte, c’est plutôt les conversions rate, ce qu’on appelle. On ne va pas rentrer dans ces détails-là. Simplement, on fait simple. Pour faire simple, attendez d’avoir au moins une centaine de vues avant de changer votre vignette. Et après, vous voyez si vous avez un Click-through rate qui vous satisfait, vous laissez, sinon, vous le changez.

➤ Comment faire une playliste sur YouTube

Sixième erreur, passer au travers des playlists
C’est une grave erreur, parce que YouTube adore les playlists. Il faut vraiment que vous considériez votre chaîne comme si c’était votre propre armoire avec vos plus belles chemises, etc. Vous avez forcément un tiroir avec des chaussettes, un autre avec des slips. Vous faites pareil : des playlists avec des vidéos qui parlent de chaussettes et puis des playlists avec des vidéos qui parlent des slips. Parce qu’encore une fois, YouTube adore les playlists. Et si par exemple demain, vous faites des vidéos sur les caleçons, ne mettez pas dans les slips. Non, vous allez faire des playlists, un tiroir exprès qui va s’appeler caleçon, c’est ce qu’il veut. Donc faites des playlists, rangez votre chambre. J’en ai suffisamment dit.

➤ Comment automatiser YouTube avec TubeBuddy

Septième erreur, les automations
C’est vrai que c’est un peu galère au début, il faut s’y mettre, il faut apprendre. Mais après, le temps que vous allez gagner avec ça, c’est incroyable. TubeBuddy, un patron pour ça. C’est le chef. Il faut que vous vous y mettiez. Je vous donne un exemple tout de suite. Voilà un truc qui devrait pouvoir vous servir : quand vous produisez des vidéos, normalement, vous en avez quelques-unes d’avance. Alors au moins une au minimum, si ce n’est 10. Vous avez ça en privée ou en non indexé sur votre chaîne. Il va falloir les faire passer en public.
Ça, vous pouvez le programmer par exemple avec TubeBuddy. Très simple, vous allez dans Tools, vous allez dans Scheduled publish, on va programmer la publication de notre vidéo. Une fois qu’on a cliqué, vous voyez que vous avez la date de publication, vous allez choisir l’heure, en faisant attention d’être sur le bon créneau horaire. Vous êtes à, certains, Paris, Madrid, Copenhague, ce créneau-là, vous dites que vous le voulez en public, vous dites que vous voulez l’ajouter à telle playlist et même vous envoyez à vous-même un email pour vous prévenir qu’attention, n’oubliez pas que vous allez faire une mise en ligne automatique. Et le jour où vous l’envoyez, ce jour-là, soit vous dormez, soit vous êtes au resto, enfin, la vie est belle.

➤ Conseils Youtubeur

Et pour terminer, je vais vous proposer trois conseils génériques :
1. Apprenez le SEO.
Quand vous partez faire un Paris-Marseille en voiture, vous connaissez votre code de la route, c’est pareil sur une chaîne YouTube. Vous devez connaître le code de la route, sinon, des sorties de route, vous allez en faire. Vous n’allez même pas savoir que vous en faites. Ça se travaille.
2. Travaillez la vignette
Deuxième chose qu’il faut que vous travaillez, ça fait partie des priorités, il faut que vous travailliez les vignettes, absolument. Je vous ai parlé tout à l’heure du Click-through rate, le nombre de personnes qui va appuyer, ça change tout. Si vous n’avez que 1 000 propositions, mais que vous multipliez par deux ce chiffre, vous passez de 5% à 10% de personnes qui appuient sur votre vignette, ça va changer tous vos chiffres. Juste avec la vignette, sans qu’YouTube ait fait plus d’effort.
3. Travaillez votre contenu.
Et le troisième conseil, c’est bien évidemment de travailler votre contenu, travailler les structures de vidéos, dans quel sens vont se mettre les choses. Est-ce que vous allez dire ça, puis après ça, c’est super important que de le mettre dans le bon sens.

Et si vous voulez aller un petit peu plus loin, ce que je vous propose, c’est tout simplement de cliquer là : formation offerte pour vivre de votre chaine YouTube.
On se retrouve de l’autre côté.
J’espère vous avoir un petit peu aiguillé dans cette botte de foin.
Je vous dis à bientôt en vidéo !

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez sur ma chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)