Comment envoyer des emails en masse : 10 Erreurs !

Comment envoyer des emails en masse : 10 Erreurs

More...

Emailing Turbo : De 0 à Pro
Comment créer une liste rentable en 24 chrono


Comment promouvoir votre page Facebook gratuitement
avec votre robot Messenger



​​​Découvrez comment gagner jusqu'à 1 500 €/Mois :


➤ Transcription de la Vidéo :
Comment envoyer des Emails en masse : 10 erreurs à éviter

Comment envoyer des emails en masse ? Eh bien, je vais vous proposer 10 erreurs à éviter.
Bonjour, je m’appelle Stéphane et si vous cherchez à créer votre business en ligne de zéro et sans euro, bienvenue sur cette chaîne. Il vous suffit de vous abonner ici et de cliquer sur la clochette de notifications.

Fini !
Fini l’époque où vous envoyez un email à toute votre liste et puis on croise les doigts, on regarde un peu comme au loto si ça gagne ou pas, ça ne marche plus.
Alors ça, ça ne marche plus du tout !
Maintenant, il faut prendre un petit peu les devants et faire les choses différemment. Il y a évidemment des erreurs à éviter, même si vous faites partie de ceux qui sont un peu plus avancés, qui segmentent leur liste, qui se servent de l’A/B testing, qui pratiquent la personnalisation, etc., qui ont toutes les bonnes pratiques webmarketing, il y a quand même des idées préconçues, des idées fausses et des petites choses sur lesquelles il va falloir insister.
C’est précisément l’objet de cette vidéo avec ces 10 erreurs à éviter.

➤ La fréquence d'envoi d'un emailing

Première erreur : plus on envoie d’email, plus on va gagner de l’argent : faux archi-faux.
Au contraire, si vous envoyez trop d’emails à votre liste, il va y avoir dans un premier temps un certain désengagement de la part de votre liste et il y en a même certains qui vont s’énerver et vont vous mettre en spameur et là, ce n’est pas bon du tout pour votre taux de délivrabilité.
Alors qu’est-ce qu’on peut faire face à ça ?
Eh bien d’abord, plus encore que de tester sur votre liste, l’idée, ça va être de tester sur les parties de votre liste, les sous listes, les listes segmentées que vous avez. Parce que tous ne vont pas réagir forcément de la même manière. Et en fonction de vos tests, vous allez pouvoir trouver quelle est la bonne fréquence d’envoi d’emails à vos segments de liste.

➤ Acheter des listes d'adresses mails

Deuxième erreur : penser que n’importe quelle liste d’emails fonctionne : faux.
Ça ne fonctionne pas juste de prendre n’importe quelle liste, qu’on vous l’ait donnée où qu’elle soit ou que vous l’ayez achetée.
De toute façon, ça revient au même. Le principe est que si vous envoyez des emails à des gens qui ne vous connaissent pas, vous risquez de manquer d’engagement. Au mieux, parce que sinon, vous risquez aussi de prendre quelques petits marquages comme spam. Et ça, ce n’est pas bon du tout.

Et qu’est-ce que vous pensez que vont en déduire les différents fournisseurs d’accès internet quand ils vont voir que non seulement il n’y a pas d’engagement, mais qu’en plus il y en a qui vous marquent comme spam ? Eh bien, ils vont vous classer comme spameur, votre taux de délivrabilité va en prendre un coup et vous allez vous retrouver coincé.

➤ Les images dans vos mails

Troisième erreur : penser que plus il y a d’images, mieux c’est : pas du tout.
Ben non. Parce que là, on va très vite. Alors déjà d’une part de la part de l’utilisateur, du contact à qui vous allez envoyer ça. Vous risquez d’avoir quand même un petit côté un peu genre fainéant quoi, mais ce n’est vraiment pas le plus grave.

Le plus grave, c’est vis-à-vis encore une fois de tous ces filtres à spam qui existent. Il faut absolument que vous trouviez un juste milieu entre le texte et les images. Il y a un bon ratio à trouver et en général, on dit à peu près 60/40. Vous voyez que c’est à peu près équilibré. Donc le tout image, eh bien : non.

➤ Quand envoyer un emailing

Quatrième idée reçue, ne jamais envoyer d’email le weekend.
Si vous pouvez en envoyer le weekend, simplement, c’est juste que ce n’est pas ouvert à la même fréquence. Dernier email que j’ai envoyé un samedi matin, il a été ouvert jusqu’au mardi.
Alors effectivement, les gens, peut-être qu’en week-end, ils sont un petit peu moins enclins à suivre les bonnes infos que vous avez à leur donner. Mais si vraiment ça les intéresse et s’ils sont engagés dans votre liste, eh bien ils les mettront de côté et puis ils les liront un peu plus tard. Mais de toute façon, ils seront lus.

Alors peut-être pour le weekend un petit truc particulier qu’il faut travailler encore plus, c’est bien sûr le côté mobile responsive, c'est-à-dire faire des emails qui soient extrêmement bien vus, bien lus, qui soient bien présentés et qui passent bien sur les smartphones des contacts que vous avez. Pour ce qui est des heures, vous pouvez les tester. Vous envoyez par exemple (pas trop souvent parce que ça peut peut-être sonner sur les téléphones) un mail un petit peu tôt. Essayez 5h du matin ? Puis vous allez voir tout au fil de la journée à quel moment vos emails vont être ouverts.
Ça va vous donner une sorte de petit sondage qui vous dira s’ils sont plus ouverts à 8, 9, ou 10h par exemple.

➤ Vos emails sur smartphone

Cinquième erreur, eh bien les messages : “On s’en fout sur mobile ! “Non, alors ça non justement.
Revenons-y à cette histoire de mobile. Il faut absolument que vos messages soient “mobile responsive“, c'est-à-dire qu’ils soient … regardez la preview quand vous écrivez votre mail, il y a une preview souvent juste à côté, sinon, changez de logiciel. Donc regardez la preview et de toutes les manières, laissez toujours la priorité. Si vous avez un doute entre ce qui se passe sur votre email qui va arriver sur PC ou sur l’email qui va arriver sur mobile, visez toujours le mobile en premier : mobile first sur Internet.

➤ L'argent est dans la liste

Sixième erreur : penser que l’email marketing est mort.  Ça fait rire quand même.
Le vieil email marketing façon 2010, j’envoie un email à toute ma liste et puis on verra bien, oui, ça c’est mort.
Maintenant, il faut se mettre aux bonnes pratiques, aux dernières stratégies, webmaketing et pour ça, eh bien, il faut se mettre un petit peu à la page. Et ceux qui sont à la page ne pourront pas vous dire que l’email est mort, pourquoi ? Parce qu’au niveau quantité, on touche beaucoup plus de gens que je ne sais pas par une page Facebook ou même par des vidéos YouTube, on touche beaucoup plus de gens dans notre liste.

On a une portée qui est largement supérieure. En général, on dit à peu près 30% qui ouvrent. C’est quand même plus que les 5% des publications gratuites de pages Facebook. On est d’accord là-dessus.
Mais en qualité aussi. Parce que malgré toutes les statistiques que vous pouvez avoir sur une page Facebook, vous en aurez toujours plus sur votre email marketing, sur votre logiciel en lui-même et en plus, vous allez pouvoir diriger par les automations les gens ce vers quoi ils sont vraiment intéressés en faisant des emails personnalisés, en faisant des tests que toutes ces choses-là vous ne pouvez pas faire sur les réseaux sociaux ou autres. Donc dire que l’email marketing est mort, c’est juste un manque de connaissance...

➤ Les liens dans vos mails

Septième fausse croyance, plus on met de liens, mieux c’est dans nos emails. La tentation est grande hein ? Faux, archi-faux.
Mais non, mais ce n’est pas ce qu’il faut faire. La personne elle est perdue, elle ne sait plus où il faut appuyer, il y a des liens partout.
Ça dirige dans tous les endroits : paumés !

Non, un lien en plein milieu ou en bas ou où vous voulez, mais il n’y en a qu’un, deux au maximum si vous voulez. Allez, 3 si vraiment il y a un …, mais en tous les cas qui dirige vers un endroit. Pourquoi ? Parce que pour l’expérience utilisateur de cette personne qui va traverser votre email, ça reste nettement plus simple que de voir un lien, d’appuyer, voilà. Un objectif pour un email avec un lien. 

➤ Envoyer le même mail plusieurs fois

Huitième erreur, c’est carrément une faute professionnelle.
Essayer de renvoyer un email que vous avez déjà envoyé à quelqu’un qui ne s’est pas engagé vis-à-vis de cet email.
Alors ça, il ne faut pas le faire, parce que c’est un petit peu comme un VRP qui viendrait frapper à votre porte. Vous lui dites non une fois ok, vous fermez la porte. Si vous ouvrez la fenêtre et qu’il rentre par la fenêtre, qu’est-ce que vous faites ? Eh bien vous appelez la police des spams. Parce qu’à un moment, il y en a marre. Donc vous risquez de trouver vos emails marqués comme spam.

Ah bien, il y en a qui poussent. Moi, j’ai un grand webmarketeur qui, je suis en train de voir, il en est à cinq fois de me renvoyer le même email. Je ne l’ai pas mis en spam parce que je veux voir jusqu’où ça va aller. Mais il y a un moment, ça, voilà, non. Effectivement, vous allez faire : la personne ne s’intéresse pas à l’email que vous avez envoyé, eh bien très bien, pas grave, il s’intéressera peut-être au prochain. Mais renvoyer à tous ceux qui n’ont pas répondu, qui ne se sont pas engagés et c’est possible de le faire évidemment, à tous ceux qui ne se sont pas engagés vis-à-vis de votre email, le renvoyer une seconde fois, eh bien, je dis : non, faute professionnelle les gars !

➤ Envoyer le même mail plusieurs fois

Croire qu’il suffit, finalement simplement une fois qu’on a eu des problèmes de délivrabilité et qu’on n’arrive plus vraiment à franchir tous ces petits filtres qui nous envoient en spam pour nos contacts, juste de changer son IP, eh bien, non.
Parce qu’en fait, à chaque fois, vous allez faire une demande de nouvelle IP, les fournisseurs, ils ne savent pas vraiment exactement à qui ils ont affaire, quelle est cette nouvelle IP, comment est-ce qu’il faut le classer.
Bref, au bout du compte, eh bien, vous allez finir par vous retrouver encore plus ennuyé au niveau de votre délivrabilité que de garder votre ancien email qui a été mal noté parce que vous avez trop exagéré et que vous vous retrouvez en spam. Il faut mieux carrément retrouver les bonnes pratiques emails marketing sur cette adresse IP qui est un petit peu gangrénée c’est vrai, mais bon, il vaut mieux faire ça que de repartir à 0 avec une nouvelle IP. Faites ça sérieusement les gars.

➤ Changer d'adresse ip


Précisément, on reste sur cette histoire des IP, croire qu’il faut tout envoyer depuis la même IP, c’est un petit peu une erreur.
Alors là, je parle vraiment plutôt pour les grosses listes. Si vous envoyez vos emails promotionnels et votre email marketing sur la même IP, ce n’est pas forcément un très bon choix. Email marketing, ça peut être juste nourrir vos prospects.
Tout ce qui est email transactionnel, des emails promotionnels, c’est un petit peu autre chose. Donc si vous avez vraiment de grosses listes, ce que vous pouvez faire, c’est séparer en deux IP, un pour un type d’emails, l’autre pour l’autre type d’emails.

➤ Les emails et les jeunes

Erreur bonus, onzième erreur, c’est de croire que les d’jeuns n’ouvrent plus leur email parce que maintenant, ils préfèrent les SMS, les MMS, les notifications, faux : archi-faux.
Ils sont comme tout le monde. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est les statistiques.
Donc il suffit juste de s’appuyer sur les statistiques. Comme tout le monde, ils ouvrent les emails. Comme tout le monde, ils s’en mettent certains de côté. Comme tout le monde, ils cliquent sur leurs emails. Donc, n’allez pas croire que les d’jeuns ne s’intéressent plus aux emails.

Et si vous voulez allez plus loin sur votre email marketing, ce que je vous propose c’est une heure de formation offerte, emailing turbo de 0 à pro, vous cliquez là.
J’espère vous avoir un petit aiguillé dans cette botte de foin.
On se retrouve très bientôt en vidéo 

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>
Success message!
Warning message!
Error message!