Comment faire une MINIATURE YOUTUBE Sans Logiciel (La Magie Pixlr)

Comment Faire Une Miniature YouTube Sans Logiciel (La Magie Pixlr)

More...

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

Comment faire une Miniature YouTube Sans Logiciel (gratuitement et rapidement avec Pixlr)

Vous avez cliqué sur la vidéo ? Très bien. Ça veut dire que sa vignette vous a attiré. Faire une vignette, ce n’est pas juste de la mécanique, c’est aussi des astuces pour qu’elle soit cliquée. Et, ce sera le gros plus de cet article.

Article tutoriel pour créer une miniature en partenariat avec Pixlr, retouche photo, animation et design.

Pour vos smartphones, pour vos ordinateurs, on a absolument tous les templates qu’il faut pour les visuels de nos réseaux sociaux par exemple, de quoi faire également de l’animation, enlever un fond d’image (on verra ça d’ailleurs). Il y a aussi de quoi faire de la création, du collage d’image. Puis évidemment, tout un tas de filtres et tout un tas d’effets.


On a une version light, c’est celle qu’on va utiliser d’ailleurs, qui est gratuite. Puis, on a une version un peu plus avancée où là, on est vraiment dans le top level de ce qu’on peut faire, version gratuite aussi. Mais nous, encore une fois, on va utiliser plutôt la version Pixlr X.

1. Comment s’inscrire sur Pixlr gratuit

Alors évidemment, on pourrait ne pas s’inscrire. Mais je vous recommande de vous inscrire pour trois raisons.
 

  • La première, c’est que ça ira un petit peu plus vite.
     
  • La deuxième, c’est que vous aurez un petit peu moins de pub.
     
  • Puis la troisième, c’est que de temps en temps, vous aurez des codes promo. Si vous voulez pousser plus loin, vous aurez donc des réductions.
     

Je vous propose un lien de partenariat. Vous cliquez dessus pour qu’on puisse se retrouver tous au même endroit, histoire qu’on ne se perde pas dès le début et qu’on se retrouve tous sur la même page pour commencer, parce que vous allez me suivre pas à pas. Donc vous cliquez ici et vous serez face à cette page. Vous allez pouvoir cliquer sur “S’inscrire“ et vous allez voir que c’est super simple. Soit vous passez par les moyens traditionnels, soit vous mettez votre email, un mot de passe que vous allez créer, votre pays et vous faites “S’inscrire“.

Perso, je suis inscrit. Il y a marqué Steph. Très rapide coup d’œil sur ce petit menu à droite parce qu’il est intéressant. Ici, on retrouve l’éditeur version pro, Pixlr E. La version facile, Pixlr X qu’on va utiliser. Et ce “Remove background“ qu’on va utiliser aussi un peu plus tard dans cette vidéo. Je vous montrerai comment on peut l’utiliser pour retirer l’arrière-plan, l’effaceur d’arrière-plan gratuit sur vos photos et avoir un détourage proprement fait sur votre tête, par exemple.

Allons-y, on clique sur ce Pixlr X, la version allégée.

2. Comment utiliser Pixlr

Première petite astuce, il faut absolument penser à sa vignette avant d’enregistrer. Ça veut dire qu’au moment où vous allez écrire le titre, vous allez déjà réfléchir aux les mots, par exemple, que vous allez poser sur votre vignette. En ce qui me concerne, une fois que j’ai bien pensé à ces mots, je fais les photos de ma tête qui vont être en fonction des mots de la vignette. Du coup, la tête, plus les mots de la vignette, plus le titre, là on est en parfaite cohérence entre au moins ces trois éléments.


On va cliquer sur ce Pixlr X, la version light. Moi, pour ne pas vous embrouiller, je pars sur un compte de zéro, comme vous. À gauche, l'accueil, là où on est actuellement. Là, vous aurez l’historique de vos différents designs. Ici des templates, on va y revenir, donc des gabarits, des modèles tout faits. Là, vous avez votre stock d’images. Ici, il y a marqué, par exemple “winter“, l’hiver. Et là, vous voyez que des images, vous en avez, vous en avez, vous en avez... Vous allez pouvoir les télécharger si vous voulez les utiliser pour vos designs sous Pixlr. Là, votre langue. Je suppose que vous êtes en français, tout va bien.

On revient au menu “Templates“. Et là, vous voyez que vous avez déjà tous les formats qui sont déjà préréglés. Vous n’avez plus à vous en occuper pour tout un tas de réseaux sociaux.

Nous, ce qu’on va faire, c’est une thumbnail en anglais qui veut dire une vignette, une miniature YouTube. On va cliquer sur ce format-là et voir un petit peu toutes les possibilités qui nous sont proposées. Vous voyez qu’il y en a vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup. Charger plus et on continue. Vous voyez qu’il y en a énormément qui sont à votre disposition.


On va utiliser ce modèle-là parce que ce sera (utiliser ce template) une bonne base. Finalement, ça ressemble presque à une Youtubeuse avec la bouche grande ouverte et le doigt qui montre un endroit en particulier où vous allez pouvoir mettre votre texte. On fait quelque chose de très simple.


Autre astuce, il faut absolument faire une vignette qui soit claire, qui soit aérée, qui soit impactante avec des typos contrastées par rapport au fond. Bref, essayez d’imaginer quand même que la plupart des gens regardent les vignettes sur leur smartphone. Un tout petit écran et c’est difficile quelquefois de lire les mots. Donc, soyez hyper dépouillé dans votre style de miniature.


Ici, on est à l’intérieur même de l’éditeur. Vous voyez que sur la droite vous avez vos calques. C’est quoi des calques ? C’est tout simplement des superpositions. Là par exemple, on retire la jeune modèle. On peut faire d’autres choses sur chaque calque. Vous avez des modes de fusion, comme sur Photoshop, et vous pouvez vous amuser avec ça. Ça va vraiment assez loin dans tout ce qui est infographie. Bien sûr, vous avez de quoi jouer après avec vos calques, les fusionner, les effacer. Vous avez là tout ce qu’il faut. Bien sûr, vous pouvez les mettre par-dessus. Là, on va voir que son épaule droite passe par-dessus. Vous pouvez jouer comme ça en superposant, en mettant les calques par ordre d’importance. Ce n’est pas très compliqué. Quand on veut faire venir un autre calque, on appuie sur ce plus ici, on y reviendra tout à l’heure.

Puis à gauche, vous avez tout un tas d’outils. Alors, ce sont des outils simplifiés. Par exemple, si je clique sur ce jeune modèle et que je clique sur organiser & styler, vous allez tomber là. C’est un menu contextuel, tout simplement, c’est-à-dire les outils les plus généralement utilisés pour intervenir sur la photo de cette femme.

Alors qu’est-ce qu’on a ? On a de quoi ajuster la couleur, la lumière. Vous allez pouvoir jouer sur les détails, par exemple en rendant plus flou ou au contraire plus clair, plus détaillé, avoir plus de piqué, ce qu’on appelle. Les scènes, vous allez pouvoir jouer avec. Encore une fois, il y a plein de choses, les teintes. Vous pouvez remplir aussi, par exemple un calque en particulier d’une couleur. Bref, vous avez ici une base finalement pour travailler.

Là, sur ce menu du haut, ce sont des paramètres par défaut dont on a souvent besoin. Vous pouvez les utiliser. Ils sont là encore à votre disposition super facilement.

Je reviens sur ce organiser & styler. Cette fois-ci, après l’ajuster, on va aller faire un petit tour du côté des effets. Vous voyez que vous avez plein d’effets possibles. On peut lui donner par exemple ce gros grain très cinéma. Par exemple, celui-ci. Évidemment, ça peut être géré avec plus ou moins de finesse grâce à ce curseur. Pomme Z ou alors Contrôle Z si vous êtes sur PC, pour revenir au point de départ. Voilà quelques petits effets.

Du côté du détourage, évidemment, vous pouvez détourer selon des formes, la mettre dans un carré, par exemple dans un rond, comme vous voulez. Il y a la baguette magique donc, vous sélectionnez une couleur en particulier et ça va la faire disparaître de l’écran. Il y a de quoi faire de la découpe avec un pinceau pour faire un contour par exemple. Un lasso, là aussi pour faire du contour. Bref, vous avez tout ce qu’il faut. Puis le détourage IA, intelligence artificielle, là par contre, c’est la version payante. Encore une fois, on verra ça tout à l’heure avec le background remover.

Pour ce qui est des outils, on continue d’avancer et très vite, la fluidité. Vous pouvez vous amuser aussi avec la fluidité. Par exemple, vous pouvez très bien jouer en mettant une grosse taille, en lui tirant un petit peu sur son visage pour lui faire une grande bouche énorme qui a l’air d’être extrêmement étonnée avec un long manteau pointu. Bref, vous voyez que vous pouvez jouer avec tout un tas de choses, la faire tournicoter. Enfin bref, vous voyez le genre d’effet que vous pouvez faire. C’est plutôt sympa.

Vous avez aussi, des retouches. Là encore, vous allez retrouver des tampons de duplication. Par exemple, vous prenez une partie de ses cheveux et vous voulez en rajouter des cheveux. Ça lui fait plein de cheveux. Je vous fais ça très rapidement. L’idée, c’est juste de vous montrer un peu comment ça fonctionne.

Vous avez ici tout un tas d’outils qui vont vous permettre par exemple de rendre son visage un petit peu plus flou à certains endroits pour faire disparaître quelques boutons, des couleurs, etc. Bref, vous avez là dans cette partie retouche de quoi vous amuser puis de quoi peindre aussi. Ça aussi ça peut vous être utile. Je vais vous faire un gros truc bien visible en rouge par exemple. Je vais sur le bon calque, le calcul du fond et là, je fais mon point d’interrogation. Vous pouvez mettre des flèches, des choses comme ça. Bref, tout ce qui est utile en général pour nos vignettes. Donc voilà pour le peindre qu’on vient juste de voir.

Ici, ce qui est intéressant c’est qu’en fait c’est un menu contextuel. On est d’accord. Ça veut dire que si par exemple, je me mets à cliquer sur le texte, vous voyez qu’ici, du coup vous allez pouvoir changer ce qu’il y a marqué ou alors changer la typo, etc. On peut jouer avec l’opacité par exemple. On peut effectivement mettre une typo plus grosse. On peut jouer avec la couleur de la typo. Vous avez tous les fondamentaux pour ce qui est du texte. Donc encore une fois, ce menu contextuel est bien utile selon les calques que vous allez cliquer ici. Vous aurez disons l’essentiel parce qu’après il y en a d’autres effectivement. Si vous regardez bien d’ailleurs ces calques-là, ajuster et effet, on la trouve ici, ajuster et effet. Ce sont quelques-uns des menus que vous allez retrouver ici, synthétisés à l’essentiel.

Possibilité de faire aussi des animations. Regardez bien si vous passez le curseur de votre souris au-dessus, ça vous propose des animations toutes faites que vous allez pouvoir sélectionner si jamais vous voulez animer les calques que vous aurez créés sur votre droite. Donc ça, c’est l’animation.

Évidemment, ici, vous avez aussi mise en page et templates. Là, on est plus dans des redimensionnements concrets. Vous pouvez ajouter aussi du texte. Là, vous voyez que vous avez des textes qui sont déjà mis en forme. Alors certains gratuits, certains payants avec la petite couronne. Mais vous avez plein de possibilités encore une fois, pour pouvoir rajouter des textes. Vous cliquez et donc ça vous amène le calque en question.

Si vous voulez le déplacer, c’est majuscule plus les flèches sur le clavier. Comme ça, vous pouvez incrémenter et déplacer par dizaine de pixels. Bref, vous pouvez vous amuser comme ça. Vous avez compris. Delete pour effacer.

Ensuite, si vous pouvez ajouter des textes comme on vient de le voir, vous pouvez aussi ajouter des éléments. Et là aussi, c’est intéressant parce qu’encore une fois, vous avez plein d’éléments que vous allez pouvoir mettre selon vos goûts, selon vos envies, selon vos besoins. Là, par exemple, je viens de rajouter une étoile qui se trouve là. On va la mettre par exemple bien gros sur son visage, comme ça, on ne peut pas la louper. Vous voyez un petit peu le principe. C’est très simple. Ici, tout un tas d’éléments. Et là de quoi rechercher les éléments en particulier que vous cherchez. Par exemple, un train. Vous tapez train tout simplement.

Donc de quoi faire recadrer. Là, on est dans les bonnes dispositions d’entrée de jeu sur le bon format pour des vignettes YouTube. Il n’y a pas besoin d’y toucher, de jouer avec ces outils que vous connaissez et qu’on a déjà vus grâce à ce menu contextuel qui vous les propose également ici. Donc là, on a fait un chouette petit tour de notre version light, Pixlr X. Maintenant, ce serait bien de passer à l’action quand même, créer ensemble votre vignette.

Comment Augmenter ses Vues sur YouTube (La Stratégie Fiche YouTube)

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

3. Comment créer une vignette sans logiciel

Troisième petite astuce, plus encore que la représentation, il faut que votre vignette soit le symbole de votre vidéo. Ça veut dire que quelque part, si vous avez un moment fort, par exemple, pourquoi pas, ça pourrait très bien devenir votre vignette. Ou alors, pourquoi pas le résultat que la personne va obtenir grâce à votre vidéo, que ce soit montré sur la vignette. Ou alors jouer un petit peu de mystère. Bref, il faut que vous vous débrouilliez pour avoir quelque chose qui donne envie, c’est vrai, mais qui soit aussi le symbole de votre vidéo.


On bascule vers l’accueil. Nous, on va partir d’une photo tout simplement dont on voudrait faire le détourage. On va utiliser le remove background gratuit qui est ici pour retirer le fond sur une de nos photos. J’ouvre une image qui se trouve sur mon disque dur quelque part. On va prendre celle-ci. Hop, ça y est, c’est fait ! Ça va décidément super vite. Donc, vous voyez qu’il a retiré tout le tour. On peut affiner si vous voulez. Par exemple, on pourrait retirer un petit coin bleu ici, tout simplement. Normalement, ça ne sert à rien avec la méthode que je vais vous montrer. Mais là, vous voyez qu’on peut retirer toute cette petite partie bleue grâce à cet outil. C’est juste pour vous montrer un petit peu comment fonctionne cet outil.

On va télécharger cette image sur notre disque dur pour pouvoir la réutiliser et là-dessus, on va en profiter pour utiliser cette version pro, Pixlr E. Parce qu’il y a un petit effet que j’aimerais vous montrer qui va vous servir certainement pour vos templates. On clique sur ouvrir une image. On va ouvrir cette image que je viens juste de détourer. Et là, vous voyez qu’on est vraiment dans un éditeur avec beaucoup plus d’outils, beaucoup plus pro, avec des menus. Ça se rapproche d’ailleurs effectivement d’un éditeur que vous connaissez certainement, calque, la fenêtre historique. Bref, il y a tout ce qu’il faut.

Nous, ce qu’on va faire, c’est juste s’amuser à mettre un petit pourtour blanc qu’on va typiquement envoyer sur une lueur externe. C’est comme ça que ça s’appelle, une lueur externe que vous allez pouvoir rajouter tout autour. Alors, laissez-la comme ça au maximum. Peut-être jouer un peu là-dessus pour faire un truc un peu plus échevelé si vous voulez. Vous faites appliquer. Voilà, c’est fait. Et là-dessus, vous allez pouvoir sauvegarder votre travail en exportant donc au format PNG ce résultat qui vous plait.

On télécharge et ensuite on revient sur notre, cette fois-ci, éditeur en appuyant sur Accueil. On revient sur notre éditeur Pixlr X. On retrouve effectivement là ce qu’on vient de faire. Mais on va télécharger sur notre éditeur allégé d’abord un template qui vous plait. Je ne sais pas, peut-être qu’on va revenir encore une fois-là sur les thumbnails et on va retrouver le même modèle. C’était très bien finalement pour y travailler donc on va prendre le même modèle. Voilà tout simplement celle-ci. On utilise ce template et on va pouvoir importer à l’intérieur cette fois-ci votre photo. Comment est-ce qu’on fait pour importer votre photo ? On appuie tout simplement sur calque, on va chercher, alors il y a plein de choses. Vous pouvez importer, mettre un texte, etc. Bref, vous pouvez faire plein de choses. Nous, on va chercher juste une image, cette image qu’on vient juste de faire. Vous voyez que là, elle est derrière. C’est intéressant. Ça veut dire tout simplement que mon calque est classé en dessous. Je le remets au-dessus, comme ça, elle passe.

Le modèle, je clique dessus, voilà et je fais supprimer. Je n’en ai plus besoin. Désormais, c’est moi qui vais prendre le haut de l’affiche. Alors, on pourrait très bien laisser comme ça finalement. Ou on pourrait très bien s’amuser à jouer un peu avec la taille et le faire un petit peu plus petit, à une taille qui soit un peu plus raisonnable. Pourquoi pas le faire tourner comme ça pour lui donner plus de dynamique.

Encore une fois, si vous voulez le faire passer par-dessus ce que vous allez écrire, vous faites passer par-dessus si votre personnage a plus d’importance. Mais là, en l’occurrence, ce n’est pas forcément le cas. Là, je l’ai mis en dessous des quelques petits éléments qu’il y a ici, donc du coup j’ai de la neige sur le coin du museau, donc on va se remettre comme ça. Là, on est sur quelque chose d’à peu près équilibré.

Là-dessus, évidemment, vous allez pouvoir changer les mots, les textes, mettre ça en français. Comment styliser ? Encore une fois, vous pouvez changer les typos et les couleurs. Vous avez vu tout à l’heure que c’était très faisable. Ici, on pourrait très bien mettre à la place le mot été, le déplacer un peu. Bref, faire après tous les petits arrangements qui vont bien ou pas. Vous avez compris le principe qu’après une fois que vous avez terminé tout ça, il va falloir évidemment exporter ce qui a été fait. Là, vous pouvez rajouter quelques petits effets ou alors vous pouvez retoucher. Par exemple, avec le ajuster par exemple, je vois tout de suite que ça manque un peu de détail donc, je vais rajouter un peu de finesse. Je pourrais très bien lisser un peu la peau. Bref, il y a plein de choses à faire. Après, il y a tous vos petits arrangements que vous voulez faire, évidemment.

Il va falloir l’exporter ce résultat. Vous allez tout simplement cliquer sur enregistrer. Et là, vous avez la possibilité de l’exporter en JPG, ce qui est en général ce qu’il faut faire pour une simple image, alors que le PNG est plus pour des fichiers graphiques. Là, on n’est plus dans le style photo, donc c’est plus JPG. On lui met une qualité maximale. Le format est le bon et on enregistre ça directement sur notre bureau. On lui donne un nom et c’est parti.


Une fois qu’on sait servir du logiciel, ça prend deux secondes et c’est gratuit.

4. Comment faire une bonne miniature YouTube

Quel est l’objectif d’une vignette ?
L’objectif d’une vignette, c’est de gagner le clic. N’oubliez pas qu’autour de votre vignette, il y aura plein d’autres vignettes et que c’est sur la vôtre qu’il faut qu’on clique !


Si vous voulez aller plus loin, je vous propose tout simplement cette formation offerte pour vivre de votre chaîne YouTube

    Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>
Success message!
Warning message!
Error message!