Avoir Plus de vues YouTube : 5 Raisons qui Détruisent vos Vues

Avoir Plus de vues YouTube : 5 Raisons qui Détruisent vos Vues

More...

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

Comment avoir plus de vues YouTube : 

5 raisons qui détruisent vos vues

Comment avoir plus de vues YouTube ? Cinq raisons qui détruisent vos vues YouTube.

1.  Comment augmenter vos impressions YouTube

Première raison, ce sont les impressions que va faire YouTube. Les impressions, ce n’est pas n’importe quoi. C’est tout simplement montrer votre vignette et votre titre à tout un tas de personnes qui vont avoir envie ou pas de cliquer dessus. 


En tout cas, c’est toute la partie promotion assurée par YouTube pour promouvoir votre vidéo, ou dit autrement par YouTube : « Lorsque vous mettez en ligne une vidéo, YouTube commence à la présenter aux audiences pertinentes. Nos systèmes se basent sur de nombreux critères pour déterminer quels spectateurs sont les plus susceptibles de regarder votre vidéo. »

Vous voyez que YouTube ne fait pas n’importe quoi avec ces impressions. D’abord, il propose ça évidemment à une audience déterminée et ensuite à des spectateurs pertinents qui sont censés être intéressés par ce que vous avez dans votre vidéo.

Qu'est-ce qui compte pour ces impressions ? Qu'est-ce qui est comptabilisé ? D’abord, évidemment, tout le système de diffusion de la plateforme YouTube. Là, YouTube peut faire la comptabilité des impressions qu’il a faites pour votre vidéo, mais pas partout non plus complètement.


Regardez bien ici, YouTube Kids, YouTube Music. Les notifications, il ne les compte pas non plus. Les emails, c’est fini ce temps-là. Il n’envoie plus d’email. Ce qui est sûr, c’est que ce qu’il ne compte pas non plus ce sont les impressions que vous auriez grâce à votre site Internet. Il n’a pas accès à votre site et il ne peut pas dire exactement combien vous avez eu de clics sur tel ou tel truc, puisque c’est vous seul qui avez accès à ces données-là.

Concrètement, comment est-ce que ça se matérialise sur votre chaîne ? Il vous suffit d’aller tout simplement ici. Vous allez dans YouTube Studio, vous cliquez sur n’importe quel contenu, n’importe quelle vidéo. Vous allez dans ces données analytiques et vous cliquez sur couverture. Et là, vous allez tomber sur ce très joli entonnoir qui va vous donner le nombre d’impressions qu’il y a eu pour cette vidéo, et surtout qui va vous donner cette indication, 49.6 % suite aux recommandations de votre contenu par YouTube. Ça veut dire que YouTube, c’est plutôt un bon chiffre, recommande plutôt cette vidéo. C’est important pour vous de le savoir.

Mais plus important encore, c’est de cliquer sur ce petit i que vous voyez. Vous cliquez sur le i comme info et on vous dit que : « Pour accroître la probabilité que YouTube suggère vos contenus (nous, c’est ce qu’on veut, on veut qu’il ait plus d’impressions pour avoir plus de vue), augmentez votre taux de clics et la durée de visionnage de vos vidéos. »

Comment est-ce qu’on fait pour augmenter ces taux de clics ? Personnellement, j’utilise TubeBuddy. C’est quoi ? C’est tout simplement une petite extension Chrome qui vous permet de faire des tests, une vignette contre une autre. 


Ça se matérialise comme ça. Vous voyez que là, vous avez Manage A/B Tests. De temps en temps, vous avez de très belles surprises. Par exemple, vous voyez que sur cette vignette en particulier, j’ai multiplié par deux mon taux de clics. Celle-ci aussi multipliée par deux mon taux de clics. Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que j’ai multiplié par deux mon nombre de vues en faisant le bon test.

Avec mon lien de partenariat TubeBuddy, il y a 30 jours gratuits en version pro avec cette version qui vous permet de tester des vignettes A contre des vignettes B, donc d’augmenter votre taux de clics.

Puis la deuxième chose importante à faire, c’est de s’occuper de votre durée de visionnage pour chacune de ces vidéos. La manière la plus simple, la technique la plus simple qui existe, c’est celle du storytelling. J’apprends ça dans une de mes formations, celle qui parle de tunnel de vente et de pages de vente. Mais ça reste malgré tout applicable, évidemment, à nos simples vidéos YouTube. Ce sont deux stratégies très puissantes, que ce soit TubeBuddy ou le storytelling.

2.  Comment créer du contenu sur YouTube

D’abord, on a vu que YouTube ne faisait pas n’importe quoi, qu’il ne présentait pas vos vidéos à n’importe qui.

Où est-ce qu’ils font ces suggestions de vidéo ? Où est-ce qu’ils font ces recommandations chez YouTube ?

D’abord sur l’accueil. Quand vous tapez Youtube.com, vous voyez bien que cette page d’accueil, ce home page vous propose plein de suggestions de vidéos, mais aussi à la fin de vos propres vidéos. Regardez bien, il y a d’autres vidéos qui vont suivre, qui sont suggérées après. Ou encore sur le côté droit, tous ces alignements de vignettes sur la droite verticale. Tout ça, ce sont des suggestions. C’est le Graal. Je vous dis tout de suite que si vous arrivez à être dans ces endroits-là bien placés, vous allez gagner beaucoup de vues.

Alors justement, on aimerait bien savoir quels sont les critères de YouTube pour rentrer en suggestions de vidéos. Ici, il est écrit pour nous, spectateurs : « Nous prenons en compte de nombreux indicateurs, y compris l’historique des recherches et des vidéos regardées et les chaînes auxquelles ils sont abonnés ». YouTube vous fait des suggestions en fonction de ce que vous avez regardé par le passé. « Les systèmes de recommandation de YouTube évaluent également si les autres utilisateurs qui ont cliqué sur la même vidéo l’ont regardée en entier ».


Donc, derrière l’une de vos vidéos, évidemment, il y aura forcément une autre vidéo qui aura eu du succès et qui aura été regardée un maximum de temps. « Bien sûr, en fonction des sujets et des thématiques, mais aussi à l’aide d’enquêtes aléatoires ». Vous avez certainement vu passer des sondages. Tout ça, ce sont quelques critères qu’utilise YouTube, effectivement, pour suggérer vos propres vidéos à d’autres personnes.

Maintenant, pour essayer de vous synthétiser tout ça et que vous compreniez bien, je vous emmène sur Amazon. Parce que sur Amazon, si vous regardez bien, ça fonctionne exactement de la même manière. Vous allez y voir, par exemple, l’historique de ce que vous avez acheté par le passé, donc on va vous faire des suggestions en fonction de ce que vous avez déjà acheté et vous allez voir aussi des articles associés. Parce qu’ayant acheté l’article, on va vous recommander tel ou tel autre article. C’est ce qu’on appelle la personnalisation.

stephanelacoste.com Portrait photo Stéphane Lacoste

"

Si le contenu est roi, le spectateur c’est Dieu.


Stéphane Lacoste - Formateur, Auteur, Marketeur

Le but de toutes ces plateformes, c’est de réussir à rentrer dans la tête de chacun des spectateurs. Et, pour chaque spectateur, réussir à envoyer le bon contenu ou le bon produit acheté par Amazon ou autres. Bref, parvenir à bien rentrer dans chaque tête.


Qu’est-ce que ça veut dire pour nous en tant que créateur ? Comment est-ce qu’on pourrait faire en sorte de se servir un peu de ça ? On peut comprendre quoi ?


Que ça ne va pas être facile de créer votre propre contenu si vous avez des préférences et des envies. Parce qu’en fait, vu que YouTube cherche à personnaliser chacune des expériences de chaque personne, il va falloir effectivement faire abstraction de nos envies, de ce qu’on aime, et réussir à projeter tout ce qu’on veut faire sur ce que veulent les spectateurs. Car ils sont prioritaires.

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

3.  Les thèmes les plus recherchés sur YouTube

Alors, pour illustrer cette troisième raison pour laquelle vous avez une tendance à détruire vos vues, je vous emmène sur Google Trends. On va remonter à l’année 2018. Ce n’est pas si vieux que ça l’année 2018. Ça reste encore relativement récent. On va voir un peu à quoi s’intéressent les Français en 2018. Vous allez voir qu'ils cherchent avant tout : comment devenir pompier, agent immobilier, mannequin, auto-entrepreneur, assistante maternelle, acteur, influenceur, etc. Ce sont les préoccupations des Français en 2018, les termes, les mots clés les plus souvent tapés sur Google.

Si on compare avec l’année 2020, à peine deux ans après, quelles sont les tendances de l’année ? On cherche à savoir : comment faire un masque ? Comment savoir si on a le coronavirus ? Mettre un masque, calculer son indice de masse corporelle, savoir faire du pain, calculer une distance sur 100 mètres. Si vous regardez bien, ça n’a plus rien à voir. Les tendances ont plus qu’évoluées. Elles ont radicalement changé.


Internet bouge à une vitesse folle et les intérêts changent. Pour votre chaîne, c’est exactement pareil. Les sujets d’intérêt, les thèmes bougent et vous devez vous adapter à cette mouvance naturelle. Votre chaîne doit vivre avec ces changements.

Que faire face à ça ? Être prêt à faire évoluer ses vidéos. Pas le choix ! Une chaîne, c’est un peu comme un grand voilier. Si le vent tourne, il doit réorienter ses voiles. Une chaîne, ça peut même aller jusqu’à carrément pivoter si besoin est.


Pivoter, c’est un terme que vous allez entendre de plus en plus souvent parce qu’effectivement, on se rend compte qu’il y a de plus en plus de chaînes qui sont obligées de changer de thématique. Pas forcément radicalement, mais au moins trouver un sujet qui soit limitrophe à leur niche actuelle pour pouvoir faire évoluer leur chaîne.

Qu’est-ce que ça veut dire pour nous concrètement cette histoire-là ? Ça veut dire qu’il va falloir ancrer un mot fort, un mot clé dans votre tête. C’est le mot adaptabilité. Quoi qu’il arrive sur votre chaîne, sachez vous adapter et ne pas hésiter quelquefois à pivoter.

4.  Comment analyser la concurrence sur YouTube

Quatrième erreur pour éviter de détruire vos vues, c’est tout simplement la compétition. Je vous rappelle que la concurrence, ça peut être une grande source de motivation, comme ça peut être une grande force d’autodestruction.

On a tous des chaînes compétitrices en tête. On est d’accord. Certaines réussissent mieux que nous. On est aussi d’accord là-dessus. D'autres, moins bien aussi. Mais une chose est sûre, on n’a aucun moyen de contrôle sur elles. Vous pouvez peut-être battre un concurrent, deux concurrents, cinq ou dix concurrents. Il en restera toujours un onzième, un douzième, un quinzième, un vingtième.


J’ai entendu l’un de mes concurrents dire : je vais casser la concurrence. D’abord c’est un petit peu prétentieux, d’une part. D’autre part, son seul moyen de casser la concurrence c’était de casser les prix. Tôt ou tard, il tombera sur quelqu’un qui cassera un peu plus les prix que lui... 

stephanelacoste.com Portrait photo Stéphane Lacoste

"

Le seul moyen de régler ce problème de concurrence, c’est de comprendre que le seul concurrent qui compte, c’est vous !


Stéphane Lacoste - Formateur, Auteur, Marketeur

Alors oui, c’est vrai que la concurrence, ça compte. On ne peut pas nier qu’effectivement, la concurrence n’est pas toujours très clean. Il y a des fois, on vous copie. Je dis non. On détourne vos propres contenus. On vous critique. On utilise vos propres astuces. Mais cela dit, on ne peut rien contre la concurrence, pas plus qu’on ne peut changer d’ailleurs la nature de l’homme.

Les sportifs de haut niveau, ils ont compris ça. Ils savent que le principal facteur sur lequel ils peuvent influer, c’est eux. Donc, la principale erreur à éviter, c’est de se laisser embarquer par cette histoire de concurrence. Restez focus sur vous-même. Restez aligné avec votre propre travail.

5.  Comment gérer la saisonnalité sur YouTube

Vos vidéos sont des fruits, des oranges, des citrons, des bananes, même pour certains, mais ce sont des fruits. Je vous présente la tomate, ce délicieux fruit rouge gorgé de jus et de vitamines. Même ce fruit si populaire, apprécié de tous, des petits comme des grands, est assez inégal dans le temps.

Si on tape tomate dans Google Trends, on se rend compte que les 12 derniers mois ont été un succès qu’au mois de mai et en été. Est-ce à dire que la si populaire tomate est régurgitée en hiver ?

Quel rapport avec nos vues ? Le rapport, c’est ce mot clé, le mot saisonnalité. Effectivement, on se rend compte que même si la tomate a des périodes hautes et basses dans l'année, il semblerait que ce soit la même chose pour nos vidéos. Donc il n’y a pas de raison que nos vidéos et nos vues quelque part ne subissent pas les mêmes effets de la saisonnalité. Ça devrait même carrément être pour vous une matière à stratégie.


Si je vérifie à quel moment YouTube est le plus regardé en France sur une année, il existe clairement un pic entre fin novembre et mi-janvier. C’est ce qu’on appelle la saisonnalité. 


En clair, si vous cherchez à faire marcher votre chaîne un petit peu mieux, peut-être que ce serait intéressant pour vous de mettre le paquet en saison hivernale, là où il y a plus de spectateurs sur YouTube. Tout comme on préfère manger des tomates quand elles sont bien mûres, c'est la saisonnalité.


Et si vous voulez aller plus loin et vivre de votre chaîne Youtube, formation offerte pour vivre de votre chaine YouTube.

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>