Comment Etre à l'Aise en Vidéo (Parler Face Camera en 5 mn)

Comment Etre à l’Aise en Vidéo (Parler Face Camera en 5 mn)

More...

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

Comment Etre à l'Aise en Vidéo

Parler Face Camera en 5 mn

Dans cette vidéo spéciale débutants, je vais vous proposer trois étapes pour être particulièrement à l’aise en vidéo.
 

  • D’abord, on va voir ensemble comment se forger un mental de gagnant.
  • Puis comment s’exercer à parler face à une caméra.
  • Et enfin, je vous donnerai quelques astuces pour être à l’aise en vidéo.

 Se forger un mental de gagnant

Question : si tu avais trois clés à nous proposer pour ouvrir les portes d’une communication réussie, ce serait quoi ? 


Ce qu’on peut faire, c’est peut-être plutôt essayer de semer des petites graines. Je te propose de semer trois petites graines dans ton cerveau qui vont grandir tranquillement.

  L’importance :

La première graine que je vais semer, c’est celle de l’importance. C’est quoi ? C’est juste ce mot clé qu’il faut absolument que tu retiennes, c’est le mot importance. Quelle importance tu mets dans les choses qui vont se passer ?

Par exemple, je te dis : Je te filme avec ce même matériel, la lumière, l’éclairage, les bidules, les machins, l’appareil et tout. Tu es face à ça et je te dis : “attention, ça tourne !“
Panique, ça ne va pas du tout, ça tourne...

Je fais exactement la même chose, mais je te dis : vas-y, fais un coup pour rien, je ne filme pas, je n’appuie pas. Si c’est bon, ça ne tourne pas. On n’enregistre pas. Tu vas te sentir beaucoup mieux dans le deuxième cas puisqu'on n’enregistre pas.

Pourquoi ? Tout simplement parce que pour toi, dans ta tête, ça aura moins d’importance. Donc, face à toutes ces choses que tu traverses dans la vie, plus tu réussiras à faire baisser l’importance, plus tu seras à l’aise pour les aborder finalement sans stress.

On le sait, le stress est un véritable problème, notamment pour les sportifs, quand ils doivent attaquer des matchs de haut niveau. Bref, le stress, ça ne fait que nous pousser à faire de mauvaises perfs.

Pas de stress, faire baisser l’importance. Concentrez-vous sur cette première petite graine dans le cerveau, faire baisser l’importance.

 Donner :


Deuxième petite graine que vous allez pouvoir semer dans votre cerveau et laisser grandir, s’amplifier jusqu’à ce que vous vous sentiez tout à fait à l’aise en vidéo, c’est tout simplement qu’il faut toujours chercher à donner plutôt que prendre. C’est important parce qu’il y a des choses que vous allez donner quand vous allez passer en vidéo.

  • La première chose, c’est évidemment votre contenu, votre savoir. Vous allez devoir faire acte de générosité. Proposez sur un plateau du savoir aux gens qui vous regardent. 
  • Mais aussi donner de votre propre personnalité : qui vous êtes, la manière dont vous vous comportez, ce que vous dites, vos mots, vos erreurs aussi. Ça fait partie de votre personnalité. 

Bref, deux choses qu’il va falloir apprendre à donner plutôt que chercher à prendre, c’est votre contenu et votre personnalité.

Un acte de générosité, tout à fait. Imaginez-vous, juste face à un ami, par exemple, un ami avec qui vous auriez envie de faire du bien. Cet œil noir qu'est votre caméra, webcam ou DSLR, transformez-le, vous en avez la capacité mentale, capacité de changer un petit peu ce que vous voyez. Vous pouvez imaginer juste votre meilleur ami en face à qui vous avez envie d’apporter le meilleur. 

C’est exactement ça, que de se poser devant une vidéo et de chercher à s’enregistrer. Pas plus, pas moins. Au début, vous faites cet effort mental, après vous n’avez même pas besoin de le faire. On allume, puis on enregistre, ça tourne.

 L’audace :


Troisième petite graine que j’ai envie de semer dans votre cerveau, c’est la graine de l’audace. Si vous avez peur de faire ceci ou cela, ça va vous freiner, ça va vous refreiner, ça va même vous renfermer sur vous-même. Ce n’est pas bon. Quand vous passez en vidéo, vous ne pouvez pas vous renfermer. Au contraire, faites l’inverse, essayez d’aller chercher plutôt la passion. Qu’est-ce qui vous passionne ? Qu’est-ce qui vous met dans des états qui font que, émotionnellement parlant, vous êtes dans une énergie supérieure à celle que vous avez d’habitude ?

C’est ce qu’il faut chercher, c’est tout simplement la passion plutôt que la peur. Ne vous laissez pas embarquer. Soyez plus fort, allez chercher ce qui vous motive le plus. Parler avec le cœur empêche la tête de gamberger. C’est facile. Vous voulez débrancher la peur, la tête et toutes ces mauvaises pensées, parlez avec le cœur.

Autre petit point important, il y a des techniques qui existent pour être face à la caméra et pour faire en sorte que tout se passe bien. Je vous donne des techniques très simples comme celles-ci, mais il y en a qui sont un petit peu plus travaillées, par exemple le storytelling.

Qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des structures qu’il faut suivre quand on s’adresse aux gens, par exemple, en vidéo. Vous allez pouvoir les suivre pas à pas pour arriver finalement à un résultat final qui, lui, tiendra tout à fait la route.

Et c’est un excellent moyen de raconter vos histoires. D’abord parce que c’est vrai que vous vous appuyez sur une structure établie et qui a déjà été prouvée. Ensuite, parce que peut-être que d’avoir une béquille pour commencer et aller plus en avant sur vos vidéos, ça peut être une aide, finalement, qui pourrait débloquer votre situation vis-à-vis d’être “à l’aise en vidéo“.

Alors, trois petites graines à semer dans votre cerveau : la graine de l’importance, faire baisser l’importance ; de donner plutôt que prendre ; l’audace.

 Comment parler face à une caméra

Question : Tiens, puisque tu aimes les exercices, comment est-ce qu’on s’y prend pour s’exercer devant une caméra ?? 


➤  Exercice 1 :


Ce que je recommande de faire au premier exercice, c’est travailler en secret. C’est super important. Ce que je vous recommande de faire, c’est de prendre votre petit smartphone. Vous prenez la voiture, vous allez vous mettre dans un endroit tranquille, comme ça, jamais personne ne vous embêtera. Il n’y a personne qui vous regarde. OK, allons-y. On se filme. C’est un secret, vous ne le dites pas.

Voiture ou ailleurs d’ailleurs, vous prenez en tous les cas cinq minutes par jour pour expliquer en face à face avec votre smartphone, l’événement de votre journée. Ce n’est pas dur à faire ça. Vous avez bien un truc qui s’est passé dans votre journée ou la veille. Vous prenez cet évènement et vous en faites une narration, un roman. Vous vous en foutez, il n’y a personne encore une fois. C’est secret.

Vous vous enregistrez sur votre smartphone. Vous faites ça tous les jours. Je peux vous assurer qu’il y a un moment où vous allez être tellement, mais tellement à l’aise face à ça que ça va devenir une seconde nature.

 Exercice 2 :


Si on prenait les choses un petit peu à l’inverse. Si on disait par exemple accepter d’être nul. Dites-vous que vous êtes nul. Je vais faire ma première vidéo, je suis nul. Je sais que ça va être nul. Je sais que ça va être tout pourri. Je sais que ça va être inregardable. Je sais que je vais me trouver dix mille défauts, que si je montre ça à quiconque, il va se moquer de moi pour la vie éternelle. 


Prenez ce parti-là. Vous prenez tout simplement cet ascendant psychologique sur la peur, sur la nullité, sur toutes ces choses-là, en décrétant clairement que de toute façon, ce que vous allez faire, ça va être nul.

Vous êtes débutant, ce n’est pas être bon quand même, certainement pas, ce n’est pas possible. Donc, je vais vous proposer deux astuces très simples.


  • La première, c’est de rester simple : verbe, sujet, complément. Je suis content. Faites des phrases simples, des choses claires comme ça. Vous allez voir que du coup, ça va vous fluidifier votre flot de paroles. Ça va largement vous aider.

  • La deuxième petite chose que je vous ai notée là, c’est qu’il faut absolument que vous oubliiez tout ce qui est détail. Oubliez les détails. Essayez de vous prendre un vrai coup de zoom arrière pour ne plus vous occuper que de la globalité. Oubliez les détails pour la globalité et restez simple. Vous allez voir que là, du coup, ça va vous débloquer quelques clés relativement accessibles à tous.


 Exercice 3 :


Ne vous faites aucun cadeau. Faites des prises et critiquez-vous. C’est un véritable exercice d’acceptation que vous allez faire. Faites-le à fond. Tu te mets minable que devant toi-même. Mais tu te mets minable. Malgré tout, il y a un truc qu’il ne faut pas faire... 


La seule chose qu’il faut essayer d’éviter, c’est de se comparer. On est tous différents. On a chacun nos points forts et nos points faibles. On a chacun sa personnalité. Se comparer, ça ne mène absolument nulle part. Juste s’auto-défoncer la tête, sans public, on est tout seul et on se fait vraiment... mais on se met la misère ! Quand ce sera fait, on n’en parlera plus et vous serez cool. 


Après ça, vous vous sentirez beaucoup mieux.

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

 3 Astuces pour être à l’aise face à une caméra

Question : Le mental, les exercices, mais j’aimerais bien avoir quelques petites astuces. Tu n’as pas des astuces ?


➤ Astuce 1 :

C’est tout simplement de faire un script. Un script, c’est super. Je fais des scripts. Je te monte mon script. Alors là, c’est la question précédente comment s’y prendre pour s’exercer : premier exercice, deuxième exercice, troisième exercice. J’ai des scripts. 


Vous faites la même chose, des scripts. Il n’y a pas plus facile que de parler devant une caméra. Si en plus, vous n’avez pas quelque part un plan et quelque chose sur quoi vous appuyez, ça va être particulièrement compliqué cette affaire-là. L’improvisation, on verra ça un petit peu plus tard. D’abord, la base, c’est effectivement d’avoir quelque chose de solide, un squelette solide. Et ce squelette, précisément, c’est le script.

 Astuce 2 :

C’est tout ce qui est à propos du mental. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il faut chercher l’authenticité. L’authenticité engage. Pour réussir à avoir, à être authentique face à la caméra, il faut d’abord savoir se détacher du jugement des autres et se détacher de son propre jugement. On en a déjà un petit peu parlé juste avant dans cette vidéo, notamment avec la baisse de l’importance, par exemple. Sinon tu regardes du début, puis tu recommences. Tu fais un deuxième visionnage. Il faut absolument chercher l’authenticité. L’authenticité engage. C’est pour le côté cœur et le côté mental, l’authenticité.

Maintenant. Il y a aussi le côté physique. Au niveau du physique, les yeux fixent. Ils fixent la caméra. Puis le corps, lui, par contre, il bouge. Et c’est cette alliance de deux choses assez opposées qui vont faire que, du coup, vous allez réussir à avoir de la prestance à la caméra parce qu’effectivement, vous allez choper le regard avec vos yeux, mais en même temps, vous laissez votre corps vivre.

Troisième chose qui est importante d’ailleurs, puisqu’on est dans ces petits aspects-là, c’est de faire monter votre niveau d’énergie. Vous ne pouvez pas être lymphatique face à ce gros œil noir qui vous observe. Il faut faire monter votre niveau d’énergie. Apportez de l’énergie à la personne qui est en face et tant qu’à faire, un petit peu de sourires.

 Astuce 3 :

Recommencez. Recommencez encore et encore. La force des habitudes. Mettez en place une habitude. Vous allez voir que la première fois que vous allez vous filmer… La dixième, vous allez vous sentir un petit peu… La vingtième, vous serez à l’aise. Puis la trentième, vous allez carrément rayonner à la caméra.

Et vous allez pouvoir observer que c’est thérapeutique cette affaire-là, parce qu’une fois que vous serez parfaitement bien avec vous-même, vous aurez accepté votre propre image pour vous-même et pour les autres face à la caméra, hors champ, une fois qu’elle sera coupée, vous vous sentirez aussi parfaitement bien. Vous saurez exactement comment vous vous situez par rapport au regard des autres. Vous allez voir que ça fait effectivement beaucoup de bien.

Et pour aller plus loin : Formation Offerte pour vivre de votre chaine YouTube.

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>
Success message!
Warning message!
Error message!