Comment Faire un Business en Ligne (en partant de zéro)

Comment Faire un Business en Ligne (en partant de zéro)

More...

Créez votre business en ligne en partant de zéro :

Comment Faire un Business en Ligne (en partant de zéro)

Aujourd’hui, je vous montre comment faire un business en ligne en trois étapes clés. J’aurais pu appeler aussi cette vidéo : “Ce que j’aurais aimé qu’on me montre avant de me lancer dans un business en ligne“.


Comment monter un business en ligne ?

1. Comment monter un business en ligne

 Question :  Steph, moi, ce que je veux, c’est un business solide qui dure, qui fasse gagner de l’argent, pas un truc de marchand de tapis. 


Pour avoir un business solide, il faut effectivement avoir un business sur lequel on a le contrôle !

Qu’est-ce qu’il y a comme type de business ?

 

  1. Pour faire simple, il y a les produits physiques.
  2. Il y a les produits numériques.
  3. Et il y a les services.

Précisément, quelques exemples de produits physiques :


 Shopify
Évidemment, vous avez Shopify, qui vous permet de créer votre boutique en ligne. Vous voyez qu’il y a absolument tous les outils qu’il vous faut pour trouver des clients, pour faire des ventes, pour gérer des opérations quotidiennes. Il y a vraiment tout ce qu’il faut.

 PrestaShop
Vous pouvez choisir si vous préférez, finalement, PrestaShop. Créez et développez votre business grâce à PrestaShop. Vous voyez qu’on customise sa boutique, on pilote son business. Puis, on attire des visiteurs pour vendre carrément à l’international.

 WooCommerce
Si vous avez un blog WordPress, vous pourrez très bien passer par ce WooCommerce qui est juste un plug-in que vous rajoutez à votre blog et qui vous permet de faire effectivement de l’e-commerce tout à fait normalement avec, encore une fois, tout ce qu’il vous faut, tous les outils nécessaires pour pouvoir proposer un produit, vendre et faire acheter.

 Teachable
Alors là, avec ce type de fournisseur, je vous expliquerai pourquoi, dans quelques instants, vous allez être en parfait contrôle de votre business. Cela dit, vous pouvez peut-être préférer les produits numériques. Auquel cas, vous voyez si vous avez par exemple des formations. Personnellement, j’utilise Teachable pour mettre absolument toutes mes formations dans cette école.


Mais cette plateforme Teachable vous permet aussi de faire du service, par exemple du coaching. Dans cette même école, vous pouvez mettre en même temps toutes les parties consultings, les parties services que vous pourriez rendre éventuellement à un client.

Où est-ce que je veux en venir en vous montrant ces solutions pour des produits physiques, pour des produits numériques ou pour des services ? Simplement que pour toutes ces solutions dont on vient de parler et bien d’autres, il faut payer.

Ça veut dire que si vous cherchez vraiment à contrôler votre business, il va falloir que vous payiez. Il va falloir acheter une solution que vous pourriez changer d’ailleurs ou interchanger du jour au lendemain. Mais en tous les cas, même si ce n’est pas toujours très simple de le faire, vous serez parfaitement maître de votre business, à contrario d’un business qui ne fonctionnerait que grâce, par exemple, à Instagram.

Du jour au lendemain Instagram, vous pouvez vous faire virer.

Facebook ? Il y a plein de pages qui ont sauté. Il y a plein de business managers qui ont sauté. Bref, si vous voulez être en parfaite maîtrise et contrôle de votre business, la première condition sine qua non c’est de payer une solution.

 Alors du coup, quels sont les business où on est dépendant ? 


L’affiliation, par exemple. Vous êtes totalement dépendant de la société que vous promouvez. Elle peut très bien changer ses tarifs et arrêter son affiliation aussi, du jour au lendemain. Tout est possible.


Quand on fait de l’affiliation, c’est un petit peu compliqué quelquefois aussi. 

Il y a tous les business, ce que j’appelle “bouts de ficelle“. Les business bouts de ficelle, c’est genre, vous savez, répondre à des emails, faire du copier-coller, le cashback. Ces trucs-là ne sont pas de vrais business et on est très dépendant de ce qui nous est proposé... ou pas.

Il y a aussi des investissements qui sont quelquefois un peu compliqués. Par exemple, le bitcoin. Vous ne maîtrisez rien. Ce n’est pas vous qui décidez s’il va monter ou descendre. Et Dieu sait que c’est fluctuant quand même le bitcoin ! Vous voyez bien que dans certains cas, vous êtes plus maître que dans d’autres. Il faut donc essayer de trouver un business que vous allez pouvoir contrôler.

Un exemple criant : Amazon.

Amazon, qui a réduit drastiquement les taux de commissions de ses affiliés. Même Amazon descend ses commissions. Par exemple, la réduction d’affiliation de la catégorie des meubles et de l’amélioration de l’habitat est passée de 8 à 3 %. Ça fait un sacré trou dans le budget pour ceux qui ne faisaient que ça. Tandis que le taux de commission des articles d’épicerie est maintenant ramené de 5 à 1 %. 


Donc vous l’avez compris, première question à vous poser quand vous lancez un business : Est-ce qu’il va être sous contrôle ? Est-ce que je n’ai pas plutôt intérêt à payer un fournisseur finalement pour avoir quelque chose de stable et de pérenne ?

2. Commencer un business en ligne

 Question : Alors moi, je veux un business que je maîtrise. Quels sont les moyens humains que je dois mettre en place pour ça ?


Oui, il y a les business qu’on contrôle et les business dont on est dépendant. Mais il y a une troisième catégorie de business très intéressante, ce sont ce que j’appelle les business « libres », ceux dans lesquels vous êtes totalement libre.

Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que c’est vous qui allez prendre des décisions. Là, vous allez être livré à vous-même, lâché dans la nature. Vous êtes tout seul.


Par contre, vous prenez toutes les décisions vous-même et tranquillement, sans avoir aucune influence extérieure. C’est vous qui décidez de votre business model. Vous qui décidez si vous faites des promos ou pas. Vous qui décidez quel type de produits vous allez vendre, quel outil vous allez utiliser, quel fournisseur va se mettre à votre service. Vous êtes le chef.

Et là, je prends en exemple mon propre business de formation en ligne où je décide absolument tout seul de bout en bout. Si je veux changer de bannière, je le fais. Si je veux changer les prix, je le fais. Les périodes de promo, les formations, c’est moi qui décide. Il y a deux ans, j’étais sur Clickfunnels, j’avais mon espace membre là-bas. J’ai déménagé sur Teachable où j’ai créé une école. Je suis maître, je fais absolument ce que je veux. Et tout ça, c’est ce que j’appelle personnellement un business libre, à contrario d’un business assisté.

  C’est quoi un business assisté ?


Là encore, c’est un business dont vous êtes totalement dépendant, où sous couvert de vous aider à faire ceci, cela, ou de le faire à votre place, vous allez être littéralement pris en main, au point que le système proposé vous tiendra dans le creux de sa main.

Exemple type : les boutiques Facebook.

On vous permet de faire gratuitement une boutique. Ça parait absolument génial. Vendez où que vous soyez dans votre boutique en ligne personnalisable. Les boutiques Facebook qui vous facilitent la vente en ligne. Maintenez vos ventes en ligne et soutenez leur croissance. Vous êtes, là, totalement dépendant de Facebook qui peut vous retirer du jour au lendemain votre page pour des raisons dont vous n’aurez jamais aucune explication.

Ça m’est arrivé. C’est pour vous dire que ce sont bien des choses qui arrivent parfois, même quand on fait tout le plus honnêtement possible. Quelquefois, il peut y avoir aussi des erreurs ou des mauvaises interprétations, ou des personnes un peu mal intentionnées qui ont envie de vous faire...


Bref, ça peut arriver. On est totalement dépendant à ce moment-là de sa page Facebook. Notre business ne tient qu’à un fil, celui de la décision d’une personne extérieure à votre business, d’une tierce personne ou, pire, carrément, de robots qui sont là pour faire du nettoyage sans vraiment chercher exactement le pourquoi du comment et qui, quelquefois, auraient bien besoin de petites lunettes.

3. Comment réussir son business en ligne

 Question : Je comprends bien le truc... libre... Par contre, tu n’aurais pas plutôt une recette d’un business qui pourrait être gagnant ?


Bien sûr. Tiens, tu parles de recettes, justement. Un business, c’est comme un restaurant.


  • D’abord, il faut savoir attirer des gens, faire venir un embouteillage de gens affamés. Ça, c’est ce qu’on appelle générer du trafic.
  • Ensuite, il faut savoir fidéliser ces gens pour qu’ils aient envie de revenir, bien sûr. Ça, c’est ce qu’on appelle se créer une communauté.
  • Après, il faut aussi savoir être commerçant pour leur donner évidemment l'envie de revenir. Et là, il y a une compétence à apprendre, c’est la vente.

Et si vous voulez aller plus loin et créer votre business en ligne en partant de zéro, Formation Offerte !

    Version Podcast

Comment trouver un Business Rentable
17 idées pour arrêter de chercher

Créez votre business en ligne en partant de zéro :

Comment trouver un Business Rentable : 

17 idées pour arrêter de chercher

Je vais vous proposer sept catégories de business que tout le monde peut faire et dix-sept exemples que vous allez pouvoir mettre en place. Il y en a forcément un qui va vous correspondre.

1. Comment gagner de l’argent en écrivant ?

Question : Attends, il y a un truc que je ne comprends pas. C’est quoi ce que tu appelles le business du stylo ? 


Ah oui, c’est pour dire qu’on peut très bien, à partir du moment où on sait écrire, se créer un business à partir de ça. Tiens, regarde codeur.com. Tu peux t’inscrire sur une plateforme comme celle-ci qui est vraiment spécialisée en écriture. Alors, ça va des fiches produits aux articles de blog, en passant par tout un tas de possibilités. Il suffit juste de s’inscrire et de comprendre comment ça marche.

C’est simple, c’est un client qui dépose un projet. Toi en tant que freelance, chez malt par exemple, tu proposes ton devis et ensuite, vous échangez ensemble sur une messagerie privée. Bien sûr, le client choisira le prestataire qu’il préfère. Et le prestataire, ça peut très bien être toi.

Mais tu peux très bien aussi devenir, par exemple, un assistant virtuel où tu es un genre de secrétaire. Tu vois d’ailleurs le type de rémunération pour ce genre de boulot. Évidemment, ce sont des rémunérations qui sont plutôt intéressantes si tu vas sur ce chemin-là.

Mais pour gagner de l’argent avec un stylo, tu peux très bien aussi devenir, par exemple :

  • attaché de presse
  • ou encore chargé de relations publiques 
  • biographe 
  • greffier 
  • correcteur professionnel 
  • traducteur 
  • transcripteur audio ou vidéo 

Tu vois qu’il y a plein de possibilités... pas mal, le business du stylo !

2. Comment gagner de l’argent avec l’image ?

 Question : J’ai compris ! Pareil, je suppose que ce que tu appelles le business de l’image… 


Exact ! Tu as tout compris. Sauf qu’il y a une petite nuance quand même, c’est qu’il y a évidemment l'image fixe et l'image animée.

Image fixe d’abord, je te présente Dreamstime. Là, tu vas pouvoir déposer des photos sur ce type de plateforme : magazine, panneau pub, pub imprimée. Il y a absolument toutes les possibilités. J'ai fait un article sur comment vendre des photos. Donc, si le business des photos t’intéresse, il suffit juste d'aller voir ça, mais pas tout de suite, d’abord on avance.

On avance avec Créative Market parce que là, vous allez pouvoir vendre, par exemple, des graphismes, que vous auriez faits sur Canva. Vous faites des modèles sur Canva et une fois qu’ils sont prêts, vous les exportez puis vous créez votre petite boutique sur ce site en particulier pour pouvoir les revendre. Je vous ai fait une vidéo précisément sur ce thème et je vous montre comment vous pouvez créer ce genre de business de A à Z.

Mais pour l’instant, on avance, on va faire les choses petit à petit. Vous voyez là, effectivement, il y a moyen, avec le business de l’image, de faire quelque chose pour vous.

3. Comment vendre un produit digital ?

 Question : Sinon, tu m’as parlé aussi de “business de compétence“. C’est quoi ça ? 


Alors oui, plutôt que de t’expliquer, je vais te donner des exemples. Ce sera plus simple.

Premier exemple :
Supposons que tu sois dans le marketing. Tu as envie de créer des formations en ligne et de gagner ta vie avec ça. Tu peux très bien utiliser ce type de plateforme. C’est celle que j’utilise pour mon école, Teachable. Teachable a juste un avantage magnifique, c’est que c’est la plateforme qui va le plus loin en ce qui concerne l’administratif. Ça te soulage de tout un tas de lourdeurs : facture, papier, remise de la TVA. Tout ça, c’est pris en main. Tu es absolument tranquille et tu peux y faire ton école de business en ligne.

Deuxième exemple :
Parce que tu n’as peut-être pas finalement envie de faire une école de formation, mais ce que tu pourrais faire, pourquoi pas, pour vendre ton savoir, c’est te servir d’Amazon et créer un ebook. Tu es cuisinier, tu as envie de faire un ebook, tu te sers de Amazon KDP.

Troisième exemple :

Tu as une bonne voix. Pourquoi pas, tu pourrais très bien devenir après tout narrateur audio, narrateur de livre audio. Quelquefois, ça peut aller jusqu’à 100 euros de l’heure ce genre de métier. Vous pouvez vendre ça sur Audible.

Quatrième exemple :

Tu peux très bien faire un PDF sur Canva. Ça fait de très belles images. Je te mets là-dessous le lien si tu veux. C’est un logiciel gratuit sur lequel tu vas pouvoir faire un PDF. Un PDF, tu peux très bien le mettre au tout début de ton tunnel de vente et le vendre, par exemple à 7 euros. Juste derrière, tu vas faire une vente additionnelle et tu vas monter le prix pour une formation à 97 euros. Puis encore derrière, tu pourras encore monter le prix dans ton tunnel de vente et arriver, par exemple, à un accompagnement personnalisé, du coaching à 297 euros. 


Ça se fait et c’est une manière de petit à petit amener des upsells pour faire grimper et monter le panier moyen de chacun de tes clients.

4. Comment vendre une prestation de service ?

 Question : Et peut-être qu’on pourrait faire aussi des business de services ? Vendre des services, des prestations de services. C’est possible ça ?


C’est possible. Il te suffit juste d’avoir un petit savoir-faire, une compétence dans un domaine particulier, Kang.fr. Et là, vous pouvez faire du coaching, par exemple, entre autres monétiser sur une plateforme de ce type-là. Vous voyez qu’il y a tout un tas de possibilités. Vous pouvez même faire de la tarologie. Tout est possible sur Internet. Il vous suffit de vous inscrire sur cette plateforme.

Et si vous préférez vous prendre en main de bout en bout, il existe des plateformes comme celle-ci, celle que j’utilise encore une fois, Teachable, qui vous permet non seulement de vendre des formations, mais aussi du coaching et c’est de manière très professionnelle que ça permet de le faire cette plateforme en particulier et surtout, vous pouvez faire aussi ce qu’on appelle des bundles, mélanger du coaching avec des formations. C’est juste une formule gagnante.

5. Transformer sa passion en business

 Question : Steph, il y a un truc dont tu as finalement peu parlé, mais ce qui m’intéresse, c’est ce que tu appelles le business de la passion ? 


On va prendre pour exemple la vidéo. Regarde ce joli petit site que je t’ai trouvé. Si tu veux être monteur vidéo, tu as le site graphiste.com qui est carrément dédié. Ce sont des gens qui veulent trouver des monteurs vidéo. Inscris-toi, apprends comment bien monter une vidéo YouTube, puis tu deviendras une de ces personnes qui seront embauchées pour faire du montage vidéo.

Le principe est le même que tout à l’heure. Il y a des clients qui demandent des devis. Vous répondez au devis. Si vous êtes le meilleur, vous avez le contrat.


Alors évidemment, les business de passion, c’est juste magnifique parce qu’il est possible que vous ayez un sujet sur lequel vous soyez passionné. Et partant de ce principe-là, il est aussi fort probable que vous ayez un petit peu plus de connaissances que la moyenne des gens sur ce sujet en particulier. C’est un point de départ pour vous qui pourrait être particulièrement intéressant.

6. Comment vendre un produit physique sur internet ?

 Question : Et si je voulais vendre un produit physique, un truc concret, un truc solide ? Si je comprends bien, on touche directement au business des produits physiques.


Alors, on va passer sur le dropshipping, sur l’e-commerce, etc. Je veux juste qu’on fasse un petit focus sur Etsy parce que j’adore cette plateforme. On est plus dans le cadre des produits fabriqués à la maison, de l’artisanal, de quelque chose créé par soi-même.


Mais ça peut être aussi du digital, par exemple des plannings imprimables. C’est carrément accessible à tout le monde. Vous créez un planning, vous vous servez de Canva dont je vous ai parlé et vous pouvez revendre ce PDF sur Etsy. Vous voyez les prix, à peu près dans les 10 euros en gros. L’idée pour vous, c’est évidemment de créer une boutique en ligne sur Etsy.

7. Comment faire de l’affiliation rentable ?

 Question : Un dernier bon plan, c’est une piste que tu n’as pas explorée. Si, c’est la piste du business des produits des autres, l’affiliation.


Regarde JVZoo, je vous ai fait un article pour gagner de l'argent avec JVZoo. C’est le paradis pour trouver des affiliations, notamment des affiliations pour revendre des logiciels. Vous pouvez même acheter carrément des licences commerciales ou encore des logiciels en marque blanche. C’est-à-dire que vous pourrez revendre ces logiciels à votre propre compte comme si c’était vous qui aviez créé ce logiciel. C’est génial parce que financièrement, vous faites absolument ce que vous voulez. Vous êtes votre propre chef, comme si vous aviez créé par vous-même ce logiciel. Ça change tout.

Alors, attends un peu, ne pars pas déjà, parce que vous pouvez très bien revendre des box. Oui, car revendre des box avec touteslesbox.fr, c’est génial. Petites boîtes à cadeaux qui sont carrément à offrir. Ou encore faire de l’achat/revente de sites Internet. Vous voyez bien qu’il y a tout un tas de sites, mais aussi d’ailleurs des noms de domaine sur toutes les thématiques. Bref, vous voyez bien qu’il y a du choix dans le choix.

Si vous voulez aller plus loin et créer votre propre business rentable même en partant de zéro : Formation Offerte.

    Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>