Comment Récupérer des Adresses Mail (ClickFunnels Tuto)

Comment Récupérer des Adresses Mail (ClickFunnels Tuto)

More...

Emailing Turbo : De 0 à Pro
Comment créer une liste rentable en 24 chrono


Emailing Turbo : De 0 à Pro
Comment créer une liste rentable en 24 chrono


Emailing Turbo : De 0 à Pro
Comment créer une liste rentable en 24 chrono


➤ Transcription de la Vidéo :
Comment Capturer des Emails comme un Pro (Thrive Leads WordPress)

Comment récupérer des adresses mail ? On part de zéro sur ClickFunnels, on fait un tuto en pas à pas.

Bonjour, je m’appelle Stéphane et si vous cherchez à créer votre business en ligne de zéro et sans euros, bienvenue sur cette chaîne. Il vous suffit simplement de vous abonner et de cliquer sur la petite clochette de notification pour ne rien louper.

Page de capture, quand on commence de zéro, ce n’est pas simple.
Alors ce qu’on va faire, je ne vais pas vous embrouiller avec le marketing, je ne vais pas vous embrouiller même avec le droit, RGPD, et tout ça, on va aller droit au but. On va faire en sorte de simplifier au maximum les choses. On va se servir bien sûr de ClickFunnels qui est juste la Rolls pour créer votre page de capture.
On va faire ça en un quart d’heure. Dans un quart d’heure, vous aurez votre page de capture. Et ensuite, vous aurez 14 jours sur ClickFunnels, puisque vous y serez 14 jours gratuits pour tester sur le terrain votre page de capture.
Première chose que vous faites, voici un lien pour rejoindre ClickFunnels. Attention, c’est un lien d’affiliation, je pourrais toucher au moins... un jambon-beurre !

Comment utiliser ClickFunnels - Inscription et tableau de bord

Top, c’est parti, bienvenue sur mon bureau, bienvenue dans cette version tuto. Webcam.
Première chose que vous devriez avoir fait normalement, c’est cliquer là-dessous pour rejoindre le ClickFunnels. On y est. Qu’importe la publicité que vous allez avoir là en plein milieu, ce qui compte, c’est que vous trouviez ce petit bouton : « Commencez votre essai gratuit durant 14 jours. » 14 jours de gratuité pour faire tous vos essais.

Vous allez cliquer et vous retrouver sur cette page-là, sur laquelle vous allez pouvoir créer votre compte ; 14 jours, on est d’accord.
Vous entrez votre nom, votre prénom. Votre adresse email. Vous entrez votre mot de passe que vous allez marquer sur un papier, parce que vous êtes des gens très précautionneux et vous allez cliquer sur ce bouton vert pour créer votre compte ClickFunnels.
Et vous vous retrouvez sur votre espace ClickFunnels, vous allez avoir devant vos yeux qui va ressembler à cela. Qu’est-ce qu’on a ici ? En plein centre, vous avez effectivement des catégories. Je ne sais pas si vous allez avoir exactement la même chose. Vous devriez avoir normalement “Legacy“ qui est en gros, l’héritage des quelques tunnels qu’ils vont vous donner d’office, qui pourront vous servir. Je ne sais pas si vous allez avoir non plus exactement les mêmes tunnels, mais qu’importe. Ici, vous avez des groupes que vous allez pouvoir créer avec ce qu’on appelle des tags, des étiquettes. Ça, on va le faire d’ailleurs ensemble. Là, vous avez 4 groupes pour moi, vous n’en avez peut-être qu’un seul d’ailleurs, qu’importe.
Ici, en plein milieu, vous avez vos tunnels, vos tunnels de vente, vos funnels, en anglais, vos self's funnels. On parle de la même chose tunnel – funnel. Comment est organisé un tunnel ? On verra ça tout à l’heure. Selon ClickFunnels, c’est très simple, ce sont des suites de pages qui sont organisées de manière verticale. On va voir cela tout à l’heure, ce sera plus clair pour vous.

Ici, vous avez aussi tout un tas de petits onglets. Là, vous avez tous vos tunnels. Ici, vous avez vos tunnels favoris. Ici, vous avez les plus récents. Ici, ceux que vous aurez archivés. Ici, ce que vous allez partager parce qu’on peut partager des tunnels entre personnes qui sont sur ClickFunnels et c’est personnellement ce que je fais dans mes formations. J’apprends à créer des tunnels particuliers. Par exemple un espace membre. Et à la fin, une fois qu’on a créé tout ça, je propose à mes apprenants, à mes élèves de télécharger, en faisant un clic et ça télécharge l’espace membre. C’est des choses que vous pouvez faire. Vous pouvez partager les choses. Et puis marketplace qui n’est autre qu’une place des marchés pour pouvoir acheter des tunnels tous faits.
Là-haut, vous avez quelques onglets aussi. On va très vite les faire. ClickFunnels, ça on va s’en occuper effectivement ensemble. Actionetics, c’est toute la partie mail. Peut-être que vous avez déjà votre mail, auquel cas, ce n’est pas la peine de le prendre. D’autant que si vous prenez Actionetics, vous allez devoir upgrader votre compte et ne plus être à 97$ par mois, mais passer à 297 $ par mois.

Deuxième chose, il y a Backpack, même principe, si vous upgradez, vous passez à 297. Backpack, ça sert pour l’affiliation, mais ce n’est pas l’affiliation de ClickFunnels, c’est l’affiliation de vos propres produits. C’est-à-dire qu’avec ça, vous allez pouvoir vous créer, disons pour simplifier les choses, une petite équipe de commerciaux qui vont démarcher à votre place et c’est avec cela que vous allez pouvoir faire le suivi et rétrocéder des commissions puisqu’ils auront vendu à votre place sur l’offre que vous êtes en train de faire. C’est avec tout ça que ça se gère.
Ici, vous avez l’aide. Je passe dessus, les notifications. Et là, vous avez, ça par contre, on va y aller, on va faire quelques petits réglages. C’est tout la partie réglage de votre ClickFunnels.

Comment utiliser ClickFunnels - Créer une page de capture gratuite. Tutoriel

Première chose, on va cliquer sur Account Details pour que vous alliez régler tout simplement quelques petites choses qui vous sont personnelles.
Ici, vous allez pouvoir créer votre Subdomain. Là, c’est très simple à faire. Vous voyez que vous mettez par exemple votre nom et votre prénom ou le nom de votre société, qu’importe. Vous mettez un petit quelque chose qui vous soit personnel et clickfunnels.com sera l’URL sur lequel vous allez communiquer. Ce seront les URL que verront vos prospects, vos clients, vos apprenant, qu’importe, en tous les cas, tous ceux qui vont se servir de votre URL.
Là, vous avez la partie Profil. Est-ce que vous voulez mettre votre photo, etc., votre adresse, je vous laisse faire. Changer le mot de passe, ça se passe ici. Où vous êtes dans le monde, vous le situez. Ça se passe ici. Vous réglez votre langage aussi, votre langue. Ici, vous avez votre numéro d’affilié. Cette fois-ci, c’est bien de l’affiliation ClickFunnels, c’est-à-dire qu’il vous faut simplement trois affiliés sur ClickFunnels pour non seulement rembourser, mais faire un tout petit bénéfice sur votre ClickFunnels. Là, vous avez le lien particulier, en tout cas le numéro du lien. Et ici, vous avez une clé API WordPress. Il faut savoir qu’il existe un plugin WordPress que vous pouvez télécharger sur votre WordPress, et pour faire communiquer bien sur votre plugin ClickFunnels WordPress avec ce ClickFunnels, il vous faut une clé API. Ce sont juste quelques chiffres. Et ces quelques chiffres sont là et vous allez pouvoir les déposer sur votre WordPress et les deux pourront communiquer. Voilà, pour cette partie-là, un peu importante quand même.

Ici, vous avez tout ce qui est votre règlement. Vous allez pouvoir mettre votre carte, etc. pour que dans 14 jours, vous puissiez continuer ou pas. Ici, vous avez tous vos templates, vos pages, vos gabarits, vos modèles, tout ça, ils seront stockés ici.
Des notifications. Là, vous allez pouvoir mettre par exemple des petites choses très personnelles comme le Favicon. L’intégration, ça je vais m’arrêter 2 secondes dessus, parce que si vous avez un logiciel mail, c’est ici que ça va se passer. Là encore par l’intermédiaire de ce qu’on appelle une clé API.
Si vous n’avez pas de logiciel pour récupérer les adresses emails, là-dessous, je vous mets une vidéo ou un lien, je vous mets de quoi, en tous les cas, créer un compte à partir de zéro : un compte GetResponse. Vous aurez une vidéo tuto qui va vous servir à créer ça. Sinon, si vous avez déjà quelque chose, quoi que ce soit, que ce soit GetResponse, MailChimp, ce que vous voulez, il vous suffit d’appuyer ici sur ce gros bouton et là, vous allez pouvoir choisir dans toute cette liste où est votre logiciel de mail particulier et en faire ce qu’ils appellent l’intégration, c’est-à-dire que vous allez pouvoir récupérer, pour le cas de GetResponse par exemple, récupérer la clé API, ça se trouve pareil dans votre account, dans votre compte, dans vos détails propres et personnels de votre compte GetResponse. Vous allez récupérer ces quelques chiffres et vous allez les coller.
Par exemple, je vais prendre un exemple comme celui-ci : MailChimp, puisque c’est exactement le même principe. Il vous suffit donc de coller vos chiffres que vous aurez récupérés. Dans ce cas précis c’est MailChimp. Dans votre compte MailChimp, il est collé ici. Ce qui est valable pour GetResponse ou pour n’importe quel autre compte. Mais ça, il faut le faire parce qu’après, ça vous donne plein de fonctionnalités très pratiques pour pouvoir travailler avec ClickFunnels et votre logiciel de mail, votre CRM, qu’importe.

Payment Getaways. Si vous utilisez Paypal, ce n’est pas la peine de passer par là. Si vous utilisez des choses comme Stripe, vous pouvez régler ça ici. Ça, c’est pour envoyer un mail à une personne dans un cas particulier, je passe dessus.
Domains, c’est pour aller un petit peu plus loin que ce qu’on a fait tout à l’heure avec l’Account Details. Vous voyez que là dans le réglage, tout à l’heure, qu’on a fait, à savoir votre adresse, on s’appuyait sur le nom de ClickFunnels. Ici, vous voyez qu’effectivement, il y a bien marqué ClickFunnels.com, mais là si vous voulez faire votre propre nom de domaine, ça se passe ici. Vous voyez que là, il n’y a plus marqué ClickFunnels nulle part et c’est important aussi d’avoir une URL qui vous représente plus que ClickFunnels, vous n’êtes pas là pour vendre du ClickFunnels.
Donc on est d’accord là-dessus. Là, c’est stephanelacoste. Et juste avant, j’ai mis formation, puisque c’est ma niche, un domaine d’activité sur lequel je suis. Il suffit juste d’appuyer sur Add new domain et c’est tout simple. Ils l’enregistrent pour vous chez ClickFunnels. Donc vous choisissez votre nom de domaine. Ça se passe ici tout simplement. Mais ça, c’est peut-être dans un deuxième temps. Peut-être que pour l’instant, on n’en est pas là. En tous les cas, vous le saurez.
Ici, vous avez tous vos désabonnements. Et ici, bien sûr, vous avez tout ce qui est gestion, si vous êtes à 2 ou 3 sur votre compte pour le faire tourner, ça se passe ici. C’est ici que vous allez pouvoir nommer des administrateurs.

On va revenir à notre ClickFunnels et ça très précisément. Vous voyez que très vite fait, ici, on revient à la base. Ici, ce sont nos contacts qui seront normalement stockés dans votre mailing-list. C’est un peu en doublon. Mais bon qu’importe. Ici, vous avez vos states sur les ventes que vous avez faites, ça c’est plutôt important. Ici encore une fois, une place des marchés, c’est la même chose qu’ici. Et ici, de quoi construire votre tunnel.
Et on passe par ici, allons-y clairement. On va commencer par-là, par construire notre funnel, en version classique. On va faire quelque chose de pas à pas et de super simple. Ok super, on va donc appuyer ici.

Et là, vous voyez que déjà vous avez trois types de funnels qui vous sont proposés. Le premier pour collecter des emails, pour vendre des produits ou alors pour en faire un webinaire. Nous, on va choisir bien sûr de collecter des emails, c’est notre but.
Ici, vous allez pouvoir rentrer un nom par exemple. Moi, je l’ai appelé test, très logiquement. Et ici, on va rentrer un démo tag. Demotag, c’est juste pour vous montrer un petit peu où est-ce que ça va apparaitre ce tag. Mais là en gros par exemple, si vous faites une page de capture pour un des quatre e-books, que vous avez écrits, vous appelez ça tout simplement e-book par exemple. Donc ce sera une catégorie e-book dans lequel vous aurez votre e-book YouTube par exemple.
On crée notre tunnel. Et voilà ce qu’il nous propose par définition. Comment est-ce que ça marche tout ça ? Super simple. Un tunnel, c’est quoi ? C’est des étapes qui s’enchaînent les unes à la suite des autres, de manière verticale, de haut en bas. Là, on a un tunnel qui est très simple, qui est en deux étapes.
Première étape, on va chercher à avoir le formulaire. Vous savez ce petit formulaire sur lequel il est marqué les adresses et les prénoms à rentrer éventuellement. Et ensuite, derrière, ce qu’on appelle une page de remerciement, une « thank you page ». Donc c’est en deux étapes. Un funnel, qui se fait en deux étapes.
Là-haut, on commence par là-haut avec nos quelques onglets qui sont proposés. On va voir, on va choisir, tout à l’heure, pour cette page, vous voyez qu’on est dans le blanc et que ça correspond à ça. On va choisir tout à l’heure tout ça. Là, il y a tous nos petits onglets qui correspondent. Mais là, on va d’abord s’occuper de test général, notre tunnel général.
Ici, vous avez les statistiques de votre tunnel. Quand il sera en place, vous serez content de pouvoir vous appuyer sur des dates à régler et, si ça marche, ça ne marche pas, enfin, vous saurez tout ça grâce à ça.
Les contacts des gens qui seront rentrés dans votre tunnel et puis les settings, c’est-à-dire les réglages que vous allez mettre en place.
Vous voyez que là on retrouve notre démoTag, notre nom de tunnel qu’on a rentré ici et vous voyez qu’il est passé ici. Notre nom de domaine, vous, vous aurez réglé votre propre domaine. Moi, je peux retrouver mon nom qui se trouve ici. Je vais aller le chercher ici. Il m’a réglé un nom ici de par lui-même. Alors il n’est pas très joli celui qui est réglé, mais on va le laisser. On ne va pas trop se prendre la tête sur tout ça.
Et là, pour ceux qui connaissent, vous allez pouvoir mettre par exemple votre pixel Facebook, pourquoi pas, c’est ici que vous allez pouvoir le mettre, c’est-à-dire dans les réglages généraux de l’ensemble du tunnel, pour ce qui est du pixel Facebook.
Là-dessus bien sûr, vous pouvez faire les stats à zéro, partager votre tunnel, je vous en ai un tout petit peu parlé tout à l’heure, ça se passe ici ou dupliquer ce même tunnel pour le réutiliser pour un autre e-book si par exemple vous avez un deuxième e-book. Voilà, pour ces quelques explications pour là-haut.
Maintenant, on va revenir sur cette première page. Elle va se mettre en blanc, voilà. Et donc on va pouvoir choisir notre toute première page qui va être une page d’optin, qu’on appelle. Vous voyez qu’on aurait pu mettre un autre style de page d’ailleurs, ce n’est pas fermé complètement. Mais bon, là, on est bien dans un style de page de capture. Parfait. Il nous propose donc les quelques bons templates qui sont des optin templates. Et pour ce tuto, on va faire quelque chose de super simple. On va prendre ce template-là tout simplement pour, encore une fois, faire quelque chose de très accessible à tous.
On clique. Et nous voici avec la page qui cette fois est mise en place. Première chose, on clique là-dessus. On regarde et là on voit que notre page a gardé un nom par défaut. Il l’a appelé Optin, vous pouvez l’appeler comme vous voulez : capture si vous préférez en français, qu’importe, on peut laisser ça comme ça. Et le chemin, c’est-à-dire l’URL qu’il a choisi, c’est de l’appeler Optin avec un chiffre. Ok, on va laisser comme ça, il a choisi de le faire comme ça. Bien sûr, on peut refaire ça un petit peu mieux, mais pour l’instant, restons très simple.
Et si vous allez ici dans Publishing, vous allez voir qu’on peut retrouver la même chose. Automation, on ne va pas s’en occuper et overview, on revient à notre petit point de départ. C’était pour cette roue crantée et les réglages. Ça va plus loin en fait, pour les réglages, en tous les cas à l’extérieur.

Maintenant, ce qu’on va faire, c’est qu’on va éditer la page. Et cette fois, on va régler la page, mais de l’intérieur. Donc, on va se servir de l’éditeur de ClickFunnels qui est juste de pure bonheur : what you see is what you get, tout à fait à 100%, c’est-à-dire que ce que vous voyez, ce que vous êtes en train de fabriquer, c’est exactement ce qui ressortira.Vous êtes sûr qu’il n’y a pas de différence. Rien que ça, c’est déjà un gros confort…pas systématique.
Ici, vos quelques réglages. Votre intégration. Précisément, on en a parlé tout à l’heure. Là, je ne suis connecté à rien du tout. Si vous demandez des adresses emails, vous voulez que ça arrive par exemple sur votre GetResponse. Donc il va falloir le connecter. Et c’est précisément ici que ça se passe. Vous voyez que je l’ai réglé tout à l’heure, comme je vous ai montré tout à l’heure dans les petits réglages perso, et je le retrouve ici du coup. Du coup, je peux même aller carrément chercher une de mes campagnes qui se trouve sur GetResponse, il arrive à lire les différentes listes qui y sont. Je peux même aller chercher n’importe quelle liste. Par exemple celle-ci, voilà : prospects YouTube. Et il me dit bien que je suis connecté. Donc c’est juste parfait.
Ça veut dire que ma page, et on le voit ici grâce à cette coche verte, est connectée à cette liste particulière. Donc ça veut dire qu’à chaque fois que quelqu’un va rentrer son adresse email, elle va arriver dans cette liste particulière que je viens juste de choisir devant vos yeux. Tout ce qui est SEO, meta-data, pas très important, la seule chose que vous puissiez faire pour votre page de capture, c’est mettre ici dans Title, par exemple, si c’est un e-book YouTube, je prends cet exemple-là, parce que c’est compréhensible par tous, vous mettez ça ici, voilà. Et comme vous voyez, ça va sortir sur votre onglet. Ça va être encore une fois très clair pour votre prospect qui débarque. C’est important de le faire aussi. C’est vraiment le strict minimum.

Tracking code, si vous avez, alors là aussi, on va passer là-dessus, vous pouvez mettre pixel Facebook, etc. Custom CSS, vous ne touchez pas. Le background, c’est l’image que vous voyez-là qui est grise et que vous pouvez aller en prendre une autre. On va passer justement par ça vite fait. Ici, vous avez tous les backgrounds qui vous sont proposés. Vous voyez, vous pouvez choisir un autre background. Tiens, je vais prendre un truc bien rouge rose pas terrible. Et vous allez voir la différence. Voilà comment est-ce qu’on peut changer le fond.
Je vous remets ce qu’il y avait avant, comme cela, ce sera plus clair. Ici, qu’est-ce qu’on peut faire ? Sachez que vous pouvez vous appuyer sur ce qu’il y a marqué en anglais. Vous pouvez mettre ça à la place tout simplement. Vous mettez téléchargez cet e-book gratuit. Vous écrivez ça, vous sélectionnez, vous écrivez et voilà, ici vous avez l’équivalence de tous les éditeurs du monde que vous connaissez, qui vous permet de jouer avec et ici de quoi mettre un lien, mais on ne fait pas ça sur les pages de capture en général.

Donc vous pouvez faire ça. Cela dit, vous pouvez mettre aussi autre chose si vous voulez. C’est-à-dire par exemple mettre une image pourquoi pas ? Et ça pourrait être votre logo, pourquoi pas ? Vous cliquez ici. Vous cliquez sur add new élément et vous allez chercher. Et là, on va découvrir ensemble qu’il y a plein de choses qu’on peut mettre ici, donc un texte. Par exemple, vous pouvez mettre un Headline, c’est ce qu’il y a là, c’est écrit en plus gros. Un sub-headline, un sous-titre, un paragraphe, une liste à puce. Vous pouvez mettre des images. Et c’est ça par exemple que vous pouvez mettre pour mettre votre logo. Voilà, vous mettez par exemple ici une image. Voilà, et on se retrouve avec une image de démo. Nous, on va mettre notre propre image. Vous pouvez très bien aller récupérer sur votre bureau en faisant upload votre propre image, quelle qu’elle soit. Personnellement, je peux très bien mettre mon logo, tout simplement ici. Bon, ça c’est juste pour dégrossir un petit peu toutes les choses.

Maintenant, on va aller un petit peu plus loin, je vais vous expliquer la manière globale dont ça fonctionne cette histoire d’éditeur à l’intérieur.
Première chose, vous avez des sections. Les sections, c’est ce qu’il y a en vert. Ce sont les plus grosses parties. Ce sont des sortes de poupées russes, des grosses choses dans lesquelles on met des petites choses petit à petit. Donc ça, c’est le plus gros, le vert.
Dedans, il y a du bleu. Le bleu, ça correspond aux rows et aux columns, c’est-à-dire des rangées et des colonnes en français. Donc dans les sections, on a des colonnes et des rangées en bleu et dedans, on a des éléments. Et les éléments sont en orange. Et là, ce que je viens de toucher devant vous, ce sont tout simplement des éléments qui sont dans des sections. Évidemment, si vous voulez rajouter des trucs, ce n’est pas le cas pour cette page là en particulier, il n’y a pas besoin de rajouter, vous pouvez d’abord ajouter une section.
Ensuite, vous allez mettre dedans des rangées ou des colonnes. Vous allez rajouter et puis des éléments en fin de compte. Voilà pour vous expliquer le principe général de la manière dont ça fonctionne.
Nous ici, par exemple, ce truc-là, on peut très bien le retirer. J’appuie sur la poubelle boum, ça y est, il est parti et on n’a plus que notre logo. Notre logo, on veut le remonter un petit peu vous voyez qu’ici, vous avez un top margin. Alors après, il va falloir vous amuser peut-être un petit peu avec tout ça. Si par exemple, je le veux beaucoup plus gros, il suffit juste de changer ici la taille en pixel, tout simplement.
Ensuite, vous avez des thèmes. Alors pour chaque image, vous pouvez, vous voyez leur mettre des fonds, des ombrés, et etc. Vous jouez un petit peu avec tout ça, vous pouvez aligner. Là, je suis aligné au milieu, mais je peux très bien l’aligner à droite, à gauche. Ça ne va pas se voir si je mets des bordures, des ombrés, jouer avec l’opacité, ça va pas trop se voir. Mais si ça, ça peut se voir, par exemple, on a gagné en opacité.
Tout ça, ce sont des petits arrangements graphiques que vous pouvez faire bien sûr et ça va être à vous de jouer un petit peu avec tout ça. Donc, vous pourrez très bien laisser ça, c’est très cohérent que de laisser éventuellement ça. Et puis ici, de mettre mon message. Alors quel est-il ? Ça peut très bien être mon message, par exemple : « comment vivre de sa chaîne YouTube, ebook offert ».
Bien sûr, ça parait un petit peu trop gros, on est d’accord avec ça. Mais là encore, il vous suffit d’aller voir un petit peu ici dans les réglages, de réduire et de faire quelque chose qui soit peut-être un petit peu plus cohérent. Vous pouvez jouer aussi avec les couleurs évidemment pour vous amuser à être un petit peu différent. Si vous voulez deux couleurs différentes dans le même texte, il faut que vous jouiez avec les gras ou en pas gras. Sinon, il faut faire deux choses différentes. En jouant avec les gras et pas gras, on arrive à quelque chose comme ça.
Vous pouvez très bien remplacer exactement ce qu’il y a marqué. Où dois-je envoyer cet e-book ? Ici, on va changer peut-être ça en français et faire en sorte que oui ou non ce soit obligatoire. Alors si on met sur required, ça veut dire que la personne sera obligée de rentrer son prénom, sinon, ça ne fonctionne pas. Ici, pareil, on francise. Et ici, pareil.

Si vous voulez changer les couleurs de boutons, vous voyez qu’ici, vous avez tout un tas de thèmes qui vous sont proposés. On peut peut-être aller sur un vert pourquoi pas ? C’est comme vous voulez. Après bien sûr, vous pouvez jouer aussi avec dans, Advanced, par exemple la largeur du bouton. On retrouve un bouton large. Et là, vous avez plein de choses. Essayez, amusez-vous, faites-vous plaisir, mais ne partez pas non plus dans des trucs trop de fou. Ici, vous pouvez mettre par exemple votre marque. Et là, vous marquez, « stephanelacoste.com- tous droits réservés » par exemple.
Je ne vous ai pas encore du tout parlé du RGPD, on ne va pas le faire dans cette vidéo. J’en parle largement dans mes formations. Là, l’idée, c’est de rester au plus simple. Donc si vous voulez malgré tout la petite case magique, elle se trouve ici. Voilà, glisser-déposer et là vous mettez un petit peu ce que vous voulez à cet endroit-là, par exemple ceci. Voilà, mais encore une fois donc, on a dit qu’on ne parlait pas marketing, qu’on ne parlait pas droit non plus dans cette vidéo. On est là uniquement pour faire la mécanique. Donc on va la retirer cette petite case. Juste pour parler de la mécanique et que vous compreniez bien comment fonctionne tout ça. Important, vous faites save et une preview bien sûr. Et voilà votre résultat, vous avez une page de capture tout à fait claire. Maintenant, derrière, il va falloir aussi mettre la page de remerciement. Parce que sinon, il va manquer un petit quelque chose quand même.
Ici, puisque tout est ok, vous voyez que même en version mobile, ça fonctionne et c’est parfaitement réglé. Vous n’avez rien besoin de faire de plus que ce qui est fait d’office, c’est important aussi.

On revient un coup en arrière. On fait donc exit puisqu’on a sauvegardé et qu’on a fait notre petite page. Et vous voyez qu’ici, bien sûr, vous avez là l’adresse, le lien tout à fait complet pour pouvoir rejoindre cette page. Et c’est là-dessus que vous allez pouvoir communiquer pour pouvoir transmettre cette page. Et vous voyez que moi, il m’a gardé ce nom-là, qui était donc le nom que j’ai laissé par défaut, on l’a fait ensemble avec le mot ClickFunnels.
Deuxième page qu’il faut absolument régler derrière, c’est une page de remerciements. Quand même, ce serait bien la moindre des choses. Et là encore, on va prendre quelque chose de très simple. On va choisir ce modèle-là précisément. Donc on select pareil, il nous charge cette page directement. Là encore, on peut aller jeter un petit coup d’œil pour voir, vous voyez qu’elle garde le nom de « merci ». Vous pouvez l’appeler remerciements, si vous voulez, ne pas repasser par publishing, automation, c’est bon, on l’a fait.
On va aller directement à l’intérieur, dans le réglage interne de votre page en elle-même. Deux trois petites choses. L’idée, bien sûr, c’est de garder une certaine cohérence avec ce qui s’est passé juste avant. Ça veut dire que là, vous allez devoir aller chercher dans le background cette même image, par exemple, histoire de rester encore une fois le plus proche possible de ce que vous avez fait auparavant. On reprend cette image-là. On fait add image. Et ok, on se retrouve effectivement avec le même type de fond.

Deuxième chose ici, il n’y a pas besoin de faire l’intégration. C’était dans l’étape d’avant qu’il fallait faire. Le SEO, là encore, vous pouvez mettre un petit « félicitation » par exemple. Voilà, ce sera marqué là-haut dans l’onglet. Et pour le reste, rien de particulier. Là encore, je vous rappelle qu’on a des sections, c’est la partie verte dans laquelle se trouve des Rows ou des columns, c’est les parties bleues avec, à l’intérieur, des éléments, un élément texte. C’est un élément divider, c’est un élément qui s’appelle bouton. Ici, vous avez encore un divider et ici, vous avez de quoi partager l’e-book par exemple. On ne va pas s’occuper de ça, mais c’est vrai que d’une manière générale, à partir du moment où on arrive sur une page de remerciements, il faut essayer d’aller chercher un engagement supplémentaire et ce qui est le cas ici. On demande à la personne de faire un petit engagement supplémentaire, à savoir de partager cet e-book par exemple sur Facebook, Twitter, Google, on ne va pas aller jusque-là, donc on va faire supprimer tout simplement. Sinon, vous le réglez, c’est extrêmement simple à faire.
Ici, vous écrivez ce que vous avez à mettre avec, par exemple, des mentions légales en plus que vous allez relier directement à vos mentions légales. La couleur du texte, on ne va pas prendre du blanc, parce que ça va claquer un peu trop fort. Ça va se voir un peu trop, ça ne va pas être assez discret. Ce n’est quand même pas non plus l’objet principal de cette page. Donc on va mettre un truc un peu comme ça.
Ici, si vous voulez encore une fois relier directement à vos mentions légales, celles que vous avez sur votre site internet, je vous rappelle qu’ici, il vous suffit simplement de rentrer le lien URL qui va diriger vers la bonne adresse. Moi, ce serait stephanelacoste/mentions légales je crois de mémoire. C’est tout simple à faire.

Là, dessus, on va mettre quand même tout ça en français. Ici, vous pouvez mettre par exemple le titre de votre e-book, pourquoi pas. Et ici, remplir « téléchargez maintenant votre e-book », 23 pages de bonheurs, de pur bonheurs, qu’importe. Il n’est pas très obligatoire de mettre un sous-texte comme ça. Dans tous les cas, là, vous avez ici l’essentiel.
Alors j’ai dit que je ne parlais pas trop marketing. De nos jours, je ne sais pas si c’est vraiment exactement comme ça que c’est le plus efficace de faire pour ce qui est de télécharger un e-book, mais l’idée, c’était de vous donner vraiment quelque chose de très rapide et très simple. Parce qu’avec ça, normalement, là vous avez l’essentiel. A partir du moment où ici, bien sûr, vous reliez à votre e-book. Alors si c’est réellement un e-book que vous voulez mettre en place, vous pouvez l’héberger par exemple sur Dropbox, sur Google drive, soit votre propre site Internet d’ailleurs, le PDF. Réglez directement l’adresse. On fait un réglage d’action et on décide que ce sera ouvert soit dans la même fenêtre, soit dans une autre fenêtre qui va s’ouvrir à côté. On se dirige vers l’URL, que vous allez mettre. Encore une fois, cela peut être votre URL pour aller vers Google drive, votre dropbox, etc., ce sera à vous d’en décider.
En tous les cas, à partir du moment où ici, vous aurez mis ce lien très particulier www. je ne sais quoi, la personne qui appuiera là-dessus pourra récupérer. Encore une fois, au niveau marketing, ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de mieux à faire, mais je vous ai dit : l’idée, c’était de faire quelque chose de très simple, qui puisse vous permettre très vite de récupérer des adresses emails. Là, vous avez l’essentiel. Faites une petite sauvegarde, une petite preview bien sûr, toujours avant de fermer tout ça. Vous regardez si vous n’avez rien oublié. Ok, tout est bon, on peut revenir un coup en arrière, j’aurai dû faire le bouton vert, parce que j’avais commencé sur les boutons verts, j’aurai dû faire plein de choses pour essayer d’être cohérent dans les couleurs, dans le type de typo entre cette page et la précédente. Mais bon qu’importe, ce n’est pas très grave. L’essentiel c’est que vous ayez compris le principe.

A partir de ce moment-là, vous avez un tunnel très simple en deux étapes pour collecter des adresses email, pour récolter tous les mails que vous voulez. Il vous suffira tout simplement d’aller sur optin par exemple, de récupérer cette adresse en particulier et, à chaque fois, vous collerez cette adresse quelque part, la personne arrivera sur votre page. Tiens, si j’appuie ici par exemple, je vais avoir là preview. Donc la personne avec cette même adresse arrivera ici sur cette page. Il n’y aura plus qu’à rentrer le prénom, l’email, recevoir, et donc ça partira directement comme on l’a configuré vers votre GetResponse, MailChimp, ce que vous voulez, la personne entrera sur votre liste, recevra des séquences d’emails automatisées, si vous avez fait les bons réglages. Et derrière, dès qu’elle aura fait « recevoir », bien, sûr - j’appuie ici pour faire la preview - elle pourra télécharger effectivement l’e-book.


Et si vous voulez aller plus loin pour récupérer des adresses mails, ce que je vous propose c’est tout simplement de cliquer là : formation offerte.
C’est pour créer votre liste rentable en 24 heures chrono. Vous cliquez là, on se retrouve de l’autre côté.
J’espère vous avoir un petit peu aiguillé dans cette botte de foin.
Je vous dis à bientôt en vidéo !

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez sur ma chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)