TOP 5 des Décisions les PLUS DIFFICILES à prendre dans un Business en Ligne

TOP 5 des Décisions les PLUS DIFFICILES à prendre dans un Business en Ligne

More...

Comment créer votre formation rentable en partant de 0
Lancez votre Business en ligne avec cette formation offerte :

Top 5 des Décisions les plus difficiles à prendre dans un Business en Ligne

Quelles sont les décisions les plus difficiles à prendre dans son business en ligne ? Puis surtout, comment les prendre ?

Je ne dis pas que je vais vous raconter ma vie dans cette vidéo, mais je vais quand même m’appuyer sur mon expérience passée, mon expérience de vie. Ça fait maintenant quelques dizaines d’années que je fais ça.

J’ai quelques petites choses à vous partager. C’est précisément ce qu’on va faire ensemble parce que quand il s’agit de se lancer dans un business en ligne, de le faire progresser, de le faire arriver à maturité, on traverse tous un peu le même type d’expérience. Raison pour laquelle je vous ai sorti ces cinq conseils qui vont pouvoir vous aider, quelle que soit l’étape dans laquelle vous êtes actuellement.

1. Comment se lancer dans un business en ligne

Première décision, la plus dure : se lancer. C’est particulièrement compliqué, surtout quand on est bien tranquillement dans ses rêves, dans son imagination. Il y a un moment où il faut passer à l’action, poser la première pierre. 


Poser la première pierre, c’est particulièrement compliqué. Ça nous fait passer du monde théorique au monde pratique. Surtout si cette pierre, en plus, c’est un engagement de votre part. Mais j’allais dire qu’être un engagement, vous engager dans quelque chose de concret, par exemple, un financement quelconque, ça vous oblige aussi un peu à aller plus loin. Ce n’est pas une mauvaise chose.

Cela dit, il y a deux déclencheurs qui peuvent vous aider éventuellement :

  • Le premier, et finalement, c’est le plus simple d’entre tous, c’est le cœur. Que ce soit un élan du cœur que d’aller vers ce business que vous avez en tête.
  • Puis le deuxième, éventuellement, c’est la tête. C’est plus compliqué parce que si la réflexion commence à s’y mettre, on gamberge et on risque de ne jamais passer à l’action. Tout ce que je vous souhaite, c’est d’avoir pour votre business, ce que vous avez en tête, avec un élan du cœur quand il s’agit de commencer.

Malgré tout, vous aurez différents défis à affronter. Vous allez devoir avancer sans filet et c’est fini les salaires qui tombent régulièrement et qui vous sécurisent. Là, c’est tout l’inverse. Il va falloir accepter une certaine élasticité des revenus. Et puis, il va falloir se créer un mindset, un état d’esprit de gagnant.

Pour ça, il y a deux choses sur lesquelles vous pouvez appuyer.


  1. La première, c’est essayer dès le début, dès le tout début, de vous forger vraiment une bonne réputation vis-à-vis des autres. C’est quelque chose qui vous servira de toute façon tout au long de votre parcours.
  2. Puis, la deuxième chose que vous pouvez vous ancrer dans la tête pour essayer d’avancer sur ce deuxième défi, c’est tout simplement de devenir un état dans l’état, c’est-à-dire essayer de faire en sorte que vos clients soient extrêmement satisfaits et même votre tout premier client devrait être un objectif pour vous. Votre tout premier client devrait être tout simplement une personne qui sera tellement satisfaite qu’elle vous apportera un véritable bon témoignage pour vous.

Il y a même des gens qui commencent par ne pas faire payer leur prestation au début, juste pour essayer de collecter de très bons témoignages. C’est ce que j’ai fait aussi au départ. 


J’ai fait payer ma toute première prestation, mais j’ai fait du si bon boulot que cette personne a accepté de continuer avec moi. Une fois que j’ai eu suffisamment de prestations établies avec elle, j’ai demandé un témoignage pour aller voir son concurrent direct. Et c’est comme ça que, petit à petit, vous allez pouvoir poser les pierres du succès.

Le Conseil

Premier conseil que j’ai envie de vous donner, c’est tout simplement de suivre votre cœur. Vous laisser vivre de votre passion. Laisser aller votre élan du cœur, il sera bien plus puissant pour vous amener au succès que toutes les réflexions du monde.

2. Comment developper son business en ligne

Deuxième décision la plus dure à prendre, c’est de passer en entreprise. Personnellement, j’ai commencé comme prestataire de services, freelance. Ça va, ce n’était pas trop difficile, puis les deux pieds sur le frein. Et dans ma tête, je me disais qu’il allait falloir passer en entreprise. 


Changer de statut juridique ? Non, surtout pas. Essayons de rester calme. On est très bien dans ce petit confort-là. Ça fonctionne très bien comme ça. Pourquoi aller plus loin ? Parce que ça pousse derrière, si vous faites du bon boulot. Au début, je faisais juste la radio, puis les bandes-son télé, puis la télé, puis la presse, puis le ciné, puis l’internet.

Au bout d’un moment, les contrats tombent et vous ne pouvez plus les refuser. Si vous les refusez, vous ouvrez la porte à d’autres concurrents et c’est autant dire au revoir à votre business. Vous êtes poussé d’un côté. Vous êtes poussé de l’autre. Je ne veux pas me mettre en entreprise. Je ne veux pas. Laissez-moi tranquille. Il y a un moment où vous êtes obligé d’y passer.

Entreprise, ça veut dire pas-de-porte, ça veut dire salariés, ça veut dire administratif, ça veut dire contraintes horaires. Vous y êtes. En 2000, quand j’ai monté mon agence-conseil en communication, c’est peut-être ce que vous pouvez faire finalement pour commencer au tout début, c’est plutôt de vous aider au coude à coude par des prestataires de services, tout simplement, des freelances qui vont venir vous donner des coups de main sur des points très particuliers.

Le Conseil

Le deuxième conseil, la pire des situations qui pourrait vous arriver, c’est de passer du rien à tout. Vous êtes juste prestataire freelance, puis du jour au lendemain, vous décidez de monter une entreprise, plein de salariés avec des contrats, l'administratifs...
C’est compliqué à mettre en place. Il vaut mieux encore une fois suivre votre cœur puis monter les choses, pierre après pierre, en douceur, en gérant son trop plein d’ambition.

Formation en ligne : Comment ça marche ? (Le Résumé Complet)

Comment créer votre formation rentable en partant de 0
Lancez votre Business en ligne avec cette formation offerte :

3. Comment éviter les pièges d’un business en ligne

Troisième chose à savoir, c’est qu’il va falloir que vous sachiez éviter les pièges qui vont se présenter tout au long de votre parcours sur votre business en ligne. Il va y avoir des freins. Alors, je vous le dis tout de suite, il va falloir accepter qu’il y ait des freins à votre progression.


  • Premier piège, que vous travaillez à la maison ou en parcourant le monde avec votre ordinateur sous le bras pour votre business en ligne, il faut savoir que vous allez devoir devenir votre plus sévère gendarme. Il ne faut pas se laisser aller. Il n’y a plus personne, plus de patron pour vous dire : telle heure au boulot, telle heure vous avez fini, telle heure vous… Non, là maintenant, c’est vous tout seul en face de vous-même. Il va donc falloir savoir vous “policer“.

  • Deuxième piège, qui me vient en tête comme ça, c’est que vous risquez d’avoir, par exemple, dans votre vie, des changements de statuts matrimoniaux, rencontrer une femme ou un homme. Ça peut changer un peu la vie et vous pouvez vous retrouver avec de nouvelles contraintes qui apparaissent, notamment si vous fondez un foyer avec des enfants. Vous allez allez être bouleversé au niveau de votre rythme de travail. Il va falloir en tenir compte et savoir vous adapter.

  • Troisième piège classique, se faire balader, un coup à droite ou à gauche sur telle ou telle opportunité qui se présente à nous. Vous avez votre objectif en tête, vous ne dérivez pas, vous êtes sur votre objectif, vous ne lâchez rien. 

Le Conseil

Il y a évidemment encore beaucoup d’autres pièges à éviter, mais le conseil à retenir, c’est qu’il va y avoir des contraintes et certainement des contraintes radicalement différentes de celles que vous avez connues dans le salariat. Il va falloir absolument réussir à vous adapter face à ces contraintes qui peuvent être des contraintes horaires, qui peuvent être des contraintes géographiques. Mais dans tous les cas, il faut être malléable.

4. A quel moment doit-on arrêter son business en ligne

Quatrième décision difficile à prendre, c’est de savoir si vous allez devoir vous arrêter ou pas.
Tant que le business tourne, tant que tout va bien, tant que votre société fonctionne, il n’y a pas de questions à se poser. Tout vous sourit. Tout est juste parfait. Seulement, sur les quinze années où j’ai eu mon agence-conseil en communication, ça m’est arrivé au moins trois grosses fois pendant lesquelles je me suis posé vraiment la question : qu’est-ce qu’on fait là ? Parce que là, ça va moins bien quand même, les affaires. Qu’est-ce qu’on fait ?

Ce sont des moments où il va falloir vous réinventer. Et ça, c’est dur à prendre comme décision. Vous allez voir que mettre un coup de collier pour chercher à se renouveler, ce n’est pas une chose facile. Bien souvent, ce qui va se passer, c’est que vous allez être face à un genre de carrefour, de possibilités, de choix. La première possibilité, c’est tout simplement de mettre un petit coup de boost dans tout ça, puis de relancer la machine.

Puis, l’autre possibilité, laisser votre business mourir de sa plus belle mort en douceur, lentement. En 2005, c’est ce qui m’est arrivé. Moi, clairement, je n’ai pas accepté. Pour le coup, j’étais obligé de sortir un peu de mon petit confort, de me mettre un coup de pied aux fesses, de chercher des idées. J’ai trouvé cette idée qui, juste, était pour moi le concept le plus réussi, qui était tout simplement un genre de réseau social. Mais ça ne fonctionnait pas tout à fait comme ça. 


À l’époque. En 2005, c’était un site portail, ce qu’on appelait un portail immobilier, avec des annonces immobilières relayées par une campagne télé, ciné, radio, presse. Ça faisait un genre de réseau social. Sauf que c’était dans la vie réelle et sur le site Internet. 


Donc, c’est grâce finalement à ce souci que j’avais eu en 2005 en me disant que c’est en train de mourir petit à petit. C’est grâce à ça que j’ai trouvé ma meilleure idée et c’est ce qui m’a véritablement propulsé pour la suite. Face au précipice, il y a des solutions. À vous de voir si, oui ou non, ça vaut le coup de se bouger. 

Le Conseil

Le conseil que j’ai envie de vous donner, si vous sentez vraiment que votre business est en train de fléchir, forcez-vous, ne serait-ce que pour ne pas avoir de regrets.

C’est un peu comme un noyé qui est en train de sombrer petit à petit au fond de la piscine. Mais quand vous êtes au fond, mettez-moi ce bon gros coup de pied pour vous faire remonter à la surface. Parce que si vous ne le faites pas, votre business risque de fondre comme neige au soleil.

5. Quand faut-il partir à la retraite ?

Cinquième décision difficile à prendre, à quel moment il va falloir prendre votre retraite ? Quand faut-il bien la prendre ? Non, ne riez pas parce qu’effectivement, c’est une décision assez difficile à prendre. Ça m’est arrivé personnellement.


J’ai été confronté à ça. Je me suis dit : « Je peux très bien m’arrêter de travailler, m’appuyer sur mes revenus immobiliers, me garder un petit deux heures par jour de travail, ce serait juste parfait. » J’ai testé. Ça ne va pas du tout. J’ai dit tout de suite : « non, mais on est carrément en marge de la société. » Vous avez un mode de vie qui est carrément différent de vos amis. Vous êtes marginalisé.

Alors au début, c’est super. Ça fait du bien. On va là. On fait du sport. C’est magique, c’est magnifique. Mais il y a un moment, non, il manque un petit quelque chose dans sa vie.


C’est la raison pour laquelle j’ai repris mon bâton de pèlerin et j’ai créé ce business de formation en ligne rentable. Si vous aussi vous cherchez à créer votre propre business de formation en ligne rentable, il vous suffit simplement de cliquer sur cette Formation Offerte.

    Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>