Je ne veux plus JAMAIS FAIRE LE BUZZ sur YouTube. Vous devriez aussi

Je ne veux plus JAMAIS FAIRE LE BUZZ sur YouTube. Vous devriez aussi.

More...

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

Je ne veux plus jamais faire le buzz sur YouTube. 

À l’heure où je vous parle, j’ai plus de 500 vidéos sur cette chaine ! Et il y en a une que vous n’aimeriez pas avoir sur votre chaine.


Qu’est-ce qu’elle a ? Tout ce que vous ne voulez pas...

Comment j’ai débuté ma chaine Youtube

Steph, toi aussi, tu devais galérer au début pour avoir des vues quand tu as commencé ta chaine...

Bien sûr que j’ai galéré ! En plus, on vous dit près de 1400 fois par jour que pour qu’elle décolle, qu’elle explose votre chaine, il faudrait un bon gros buzz


Alors, j’ai cherché le buzz. C’est vrai, c’est plutôt logique. Imaginez juste que YouTube s’empare d’une de vos vidéos et se mette à balancer des impressions et des impressions partout. Eh bien, ça va vous faire décoller ! Et ça m’est arrivé sur une vidéo.


Vous n’imaginez même pas le buzz que ça peut faire, ça fait instantanément fois 100 sur votre vidéo. Votre vidéo fait plus que les 200 vidéos précédentes. Et encore, c’était juste un nano buzz, un buzz nain.

Avoir des vues ou pas ?

OK, tu l’as eu alors ton buzz !

Non, je te le dis, ce n’était même pas un buzz, c’était un buzzinet éventuellement.


Un bon gros vieux buzz, c’est bien plus puissant que ça. Et un bon gros vieux bad buzz, ça peut carrément aller jusqu’à te ruiner ton business... ou le moral d’ailleurs. Te ruiner le moral si tu es sensible à ça et ça peut mal finir d’ailleurs pour certains !


Mais il y a des bad-buzz qui peuvent aussi tourner en ta faveur. Ça peut même carrément devenir ta plus belle publicité si tu sais retourner le machin. Parce que ce que ne savent pas les super vilains qui lancent des boules de feu, c’est ce qu’on disait déjà dans les années 80 en matière de pub : 
Qu’on parle de toi en bien ou en mal, l’essentiel, c’est qu’on parle de toi !

Quel type de buzz ?

Et tu penses qu’il vaut mieux un bad buzz qu’un “pas de buzz“ ?

Pas de buzz ? Ah... je me demandais quand même à l’époque. C’était la troisième possibilité, finalement la plus courante pour les chaines et je me demandais même si ce n’était pas la pire.

Jean-Jacques Goldman chantait il y a bien longtemps, “Tout mais pas l’indifférence.“ Il n’avait pas tort. L’indifférence, c’est finalement ce qu’il y a de pire. Avoir une chaîne et faire des vidéos quand personne ne les regarde, c’est super frustrant. S’il y a bien une chose dont on n’a pas envie, c’est de rester anonyme.


La chaine de l’homme invisible n’est pas une position enviable !

Lancer sa chaine

Tu sais alors pourquoi tes débuts ont été compliqué comme ça ?

Sans doute parce que je ne cherchais pas les bons ingrédients.


En 2015, je cherchais surtout des astuces. J’étais persuadé que l’Astuce allait faire réussir ma chaine et mes vidéos. J’étais persuadé qu’il n’y avait pas besoin d’apprendre quoi que ce soit. En même temps, en 2015, le niveau était un peu moins élevé quand même qu’aujourd’hui. Donc, penser à se former, ça m’est venu un peu moins naturellement.

Le problème pour devenir YouTubeur

Donc, il y avait un problème... et tu as trouvé le fond de ce problème ?

Le fond du problème, ce sont les vues. Que tu le veuilles ou non, quand tu fais une chaine YouTube, tu commences à rentrer dans la case artistes, au minimum créateur de contenus et au max si tu es créatif, c’est artiste. Un artiste qui se produit sur scène avec trois spectateurs dans la salle, c’est la déprime assurée.

  • Alors règle numéro une à suivre, il faut absolument réussir à garder l’envie. Parce que si on n’a pas l’envie, évidemment, on s’arrête de produire. Du coup, on arrête de progresser. 
  • Et la règle numéro deux, c’est de trouver le bon chemin pour avoir des vues ou au moins essayer d’éviter le mauvais chemin. Alors, c’est précisément ce que je vais te montrer et je vais même en plus tout te prouver.

REVENUS YOUTUBE : J'ARRÊTE LA MONETISATION !

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

Quels sont mes enjeux

Mais c’était plus facile pour toi puisque tu as dit que ta chaine, c’était juste un plus pour toi dans ta vie, que tu n’avais pas de pression ?

Oui, pas de pression financière. Je faisais ça pour le fun, c’est vrai, mais j’avais mon petit challenge à moi quand même.


Qui a envie de se lancer sur une opération et puis de se planter derrière ? Personne. On est d’accord. On a tous son petit ego ou simplement ses rêves. Donc, comme tout le monde, j’avais envie de réussir ma chaine et mon business en ligne. Et si je me plantais, c’était pour moi à la retraite assurée, une petite mort pour ceux qui ont envie encore de faire des choses, de relever des défis dans leur vie. 


Le challenge, en fait, c’était juste un challenge intérieur, un challenge perso, rester en vie et essayer d’éloigner le plus possible ce moment de l’âge de la retraite où on vieillit un petit peu trop vite parfois.

Quelle solution pour réussir ?

Alors, tu as fait quoi du coup ?

Les six premiers mois de ma chaine, j’ai fait un peu n’importe quoi. Je cherchais à avoir absolument des vues tous azimuts. Je cherchais à faire le buzz. En fait, j’étais dans le noir. Mais voilà, chercher à faire le buzz, quelquefois, ça peut être une véritable catastrophe. Je te montre. Regarde.

Là, tu as une vidéo qui a fait le buzz. Tu vois la marche là ? Voilà, c’est un coup de buzz. C’est là que tu te dis c’est génial et que tu te trompes. Regarde cette courbe de rétention d’audience, c’est une cata. Durée moyenne de vues, je n’ai jamais encore eu si peu. Pourcentage moyen de vidéos regardées, je ne pensais pas avoir un score si mini un jour.


Résultat, courbe des vues plate, plus de vues. Ça, c’est une vidéo morte. En clair, le buzz que tu as vu a tué ma vidéo : Une bonne poignée d’heures de boulot pour rien.

Comment analyser sa chaine

Tu as compris d’où ça venait ?

Oui, bien sûr. Je me suis jeté sur mes stats. Toute personne qui sait un peu analyser ses stats ne va pas s’appuyer sur des trucs ésotériques ! Premier réflexe que cette personne va avoir, c’est chercher à isoler l’événement pour mieux pouvoir l’analyser. 


Donc si ça vous arrive, cherchez à isoler l’événement pour mieux le comprendre. Et à partir de là, par exemple dans mon cas précis, je me rends compte que c’est un lien externe extérieur à YouTube. Certainement quelqu’un qui a promu par exemple le lien de ma vidéo dans sa liste email. C’est ce qui a fait que j’ai eu un bond de vue sur cette vidéo. Tiens, regarde.

Alors bien sûr, on commence à chercher quel est le jour exact de cette marche particulière. Et ensuite, on cherche à savoir qui nous a envoyé ces vues. D’où vient le trafic ? Source directe ou inconnue ? Plus 1000 vues d’un coup en quelques heures, mais ce sont des vues de 0,26 seconde. Une cata pour ma vidéo. D’où viennent ces vues particulièrement en ce 6 avril 2022 ? Eh bien, de Russie, de Biélorussie, d’Ukraine. Et pourtant, je n’ai absolument fait aucune traduction dans ces langues-là sur ma vidéo.

Alors pourquoi ma vidéo a été diffusée en Russie ? Aucune idée. Par contre, ce qui est sûr, c’est que YouTube a bel et bien interprété cette vidéo comme étant nulle. Il faut dire qu’avec un temps de rétention d’une minute et quelques secondes, il ne pouvait pas en être autrement.


Ce qui veut dire clairement que cette personne qui a choisi de diffuser cette vidéo certainement auprès des mauvais spectateurs, des gens qui ne s’intéressaient pas au sujet tout simplement, ne m’a absolument pas rendu service. Buzz pourri !

Conclusion à savoir sur le buzz d’une vidéo

Bon, mais ce n’est qu’une vidéo. Ce n’est pas grave mon loulou.

Ouais, mais enfin, s’il y a bien une chose que j’ai comprise, c’est que faire le buzz pour faire le buzz, c’est absolument sans intérêt. Et même qu’un buzz, ça pouvait être une malédiction pour une vidéo !


En fait, le plus important, ce n’est pas le buzz, ni même le nombre de vues, c’est bel et bien la qualité des vues. Si cette personne m’avait envoyé dix vues, mais sur ces dix vues, il y avait un client qui achète une de mes formations, ça aurait été évidemment beaucoup plus profitable que ces 1000 personnes qui ont littéralement tué ma vidéo.

Autre point extrêmement positif dans cette affaire de cette vidéo qui a fait le buzz, c’est qu’elle m’a permis de rebondir et de créer cet article que vous êtes en train de lire. Alors si évidemment, vous cherchez à avoir beaucoup de vues parce que vous courrez après le nombre d’heures de visionnage pour votre monétisation, tant qu’à faire, faites les choses bien avec cette formation offerte.

    Version Podcast

Des millions de YouTubeurs SE TROMPENT sur ça…

Il y a un problème !

Sur YouTube, nos chaînes ont un problème. On ne peut pas mesurer la qualité de nos vues. Et ne me parlez pas des likes, des abonnements, des commentaires. C’est loin d’être suffisant ! La preuve, YouTube fait lui-même ses propres sondages pour savoir si la vidéo que vous venez de regarder vous a plus ou moins satisfait. Ça, ça a une vraie valeur !

Donc ce qu’il faudrait, c’est qu’on ait accès à ces données, que YouTube se garde jalousement et qui valent de l’or. Parce que chez YouTube, c’est vrai  qu'ils font tout pour nous proposer les données analytiques certainement les plus performantes de tous les réseaux sociaux, mais on n’en veut plus. Tu en veux plus ? En tous les cas, moi j’en veux plus.

Réussir sa chaine YouTube

OK Stef, mais par contre, tu veux quoi de plus exactement ?

Je veux du solide !
Je veux du concret pour savoir exactement ce que je dois faire pour que ma chaîne me rapporte encore plus d’argent. Il y a plein de Youtubeurs sur YouTube qui ne gagnent pas un sou. Ils sont persuadés, pour la plupart, que ce qui fait la véritable valeur de leur chaîne, c’est le nombre de vues ou le nombre d’abonnés.

Si tu fais partie de cette catégorie, je te le dis tout de suite qu’il vaut mieux que tu quittes cette vidéo parce que ce que je vais te dire risque de ne pas trop te plaire.

Vivre de sa chaîne YouTube

Oh là, non, je reste ! Je fais partie de ceux qui aimeraient vivre de leur chaîne YouTube...

Tant mieux. D’ailleurs, si tu regardes bien, si tu observes bien ce qui se passe sur YouTube, tu vas voir qu’en fait il y a deux groupes.


  • Il y a ceux qui peuvent se former. Et en général, on ne va pas se mentir, ce sont ceux qui réussissent.
  • Puis, il y a ceux qui ne peuvent pas se former et ceux-là, ils galèrent. Ils galèrent avec leurs chaînes.

Ces sondages, ils en disent tellement plus la seule donnée qui compte finalement, la seule qui compte réellement pour nos vidéos, à savoir le taux de satisfaction de nos spectateurs. Ils pourraient nous faire un petit compte rendu sur les retours qu’ils ont eu sur nos vidéos et ça nous permettrait de nous améliorer, de modifier en fonction pour essayer de satisfaire encore plus nos spectateurs.

Alors, je sais que vous allez me dire : “ouais, on a de quoi le faire nous-mêmes nos sondages avec cet onglet, l’onglet Communauté.“ Mais ça n’a rien à voir avec la portée que peut avoir ce type de sondage sur l’ensemble de YouTube. Vous vous rendez bien compte qu’il y a une vraie différence là. Alors, bien sûr, je milite notamment pour les petites chaînes, pour qu’elles aient accès à ce type de renseignement. Parce que là, vous allez avoir véritablement la valeur que vous arrivez à distribuer à vos spectateurs et c’est ce qui va vous faire réellement progresser.

Devenir YouTubeur

Pas faux, mais le problème selon toi, c’est qu’on a déjà vu.

Ah oui, mais je suis persuadé que malgré tous les efforts que fait YouTube effectivement en terme de données analytiques, je suis persuadé que la plupart des petites chaînes, voire toutes les petites chaînes, ont l’impression un peu d’être dans le noir.


Le truc, c’est d’avoir une chaîne qui rapporte, c’est un vrai boulot. Ça demande de l’investissement en goutte de sueur. Un investissement financier aussi pour avoir un bon matos. Puisqu’en fait si on y réfléchit bien, on veut tous avoir un bon matos. Et il y en a qui y passent des heures. Il y en a même d’ailleurs qui vont jusqu’au burn-out pour gagner un concombre et trois pissenlits !


 Aujourd’hui, le problème, il est simple pour les petits Youtubeurs. Soit on leur dit clairement exactement ce qu’ils doivent faire, soit ils vont finir par se décourager. Ils n’ont pas tous les moyens de se former. Donc, au bout d’un moment, ils vont finir par se retrouver laissés sur le bas-côté.

Être YouTubeur

Je vois le truc. Par contre Stef, tu ne penses pas qu’il faut d’abord essayer peut-être de me situer le problème ?

Ouais, tu as raison. Je pense que pour faire marcher nos chaînes, il ne faut pas se tromper de combat.


Je répète, il y a des millions de Youtubeurs qui pensent que ce qui est important, c’est d’avoir des likes, d’avoir des vues, d’avoir des commentaires, d’avoir des abonnés alors que ça ne se joue pas du tout sur ça quand il s’agit de générer des revenus. Pour moi, il y a trois problèmes.

10 Façons de gagner de l'argent sur YouTube

(spécial petites chaines)

Gagnez des € avec YouTube - Formation offerte :
Comment vivre de votre chaîne même en partant de 0

Avoir une chaîne YouTube et gagner de l’argent

Ah, montre-moi ça. Parce que quand il s’agit d’avoir une chaîne qui marche et qui me rapporte, je suis prêt à tout entendre.

Alors, c’est vrai que d’abord, savoir si ce qu’on fait, ça plaît. Si, mais c’est la base quand même. Savoir si les spectateurs qui regardent vos vidéos ont envie de revenir voir d’autres de vos vidéos. Ça tombe bien parce que justement, on a quelques données analytiques qui nous montrent ça.

Vous allez dans Données analytiques, dans Audience, Mode Avancé en haut à droite. Puis vous cliquez sur Comparer à, ça aussi en haut à droite. Et là, vous allez voir les performances de la vidéo. Pourquoi ? Tout simplement parce que ça nous permet de faire un genre de sondage et de voir un petit peu sur cette longue durée de 28 jours. S’il y a beaucoup de spectateurs qui reviennent. C’est un petit peu plus significatif quand même sur cette période de temps là.

Ensuite, on va cliquer sur Nouveaux spectateurs qui sont revenus et là, vous allez pouvoir voir quelles sont les vidéos qui ont réellement donné envie à de nouveaux spectateurs de revenir.
C’est l’opération séduction, voir si l’opération séduction a fonctionné et surtout grâce à quels appels du pied.

Créer une communauté YouTube

Oui, mais enfin, il faudrait peut-être savoir quand même si cette tendance se confirme.

Oui, parce que le problème, c’est de réussir à créer une communauté sur YouTube. Il va falloir faire en sorte que chacun des spectateurs ait envie de revoir chacune de vos vidéos, que vous deveniez carrément leur créateur préféré pour qu’ils reviennent voir systématiquement et qu’ils ne loupent rien de votre contenu. C’est ce que j’appelle l’opération mariage.

Quand vous rencontrez votre moitié, il y a une phase de séduction et si vous arrivez à partager suffisamment avec, vous pouvez même en arriver à vous marier. Ça, on peut le voir dans vos analytiques. On peut voir combien de spectateurs vous avez réussi à fidéliser sur votre chaîne.


Là, je suis sur les sept derniers jours, mais vous mettez la durée que vous voulez, évidemment. Puis vous avez ici vos spectateurs réguliers. Et là, c'est le cœur de votre chaîne, ceux qui vous suivent de très près. Un peu comme aurait tendance à le faire une mariée. Ce qu’on appelle en football, le marquage à la culotte.

Gagner de l’argent YouTube

Super Stef, la séduction, le mariage... enfin, je crains quand même un peu le pire pour la suite de cette vidéo !

Oui, mais non ! La suite de l’histoire, c’est qu’il faut emménager. Puis il faut créer une famille, évidemment. Et pour tout ça, il faut gagner de l'argent. On ne va pas tourner autour du pot, pour vivre, même modestement, sur cette terre, il nous faut absolument de l’argent. Et l’argent, ça ne pousse pas sous le pied d’un cheval. En revanche, ça pousse dans votre liste email !


Ne cherchez pas, si vraiment vous voulez gagner de l’argent sur Internet, il vous faut absolument une liste email dans laquelle vous allez pouvoir regrouper une communauté. Votre communauté. Des gens qui vous font confiance, qui sont suffisamment alertés sur ce que vous faites pour pouvoir prendre le temps à chaque fois que vous allez leur proposer un produit au travers d’un email, prendre le temps de l’étudier ce produit.

Où est-ce qu’on peut trouver ce type d’information sur notre chaîne YouTube pour pouvoir juger si oui ou non on fait du bon travail à ce niveau-là ? C’est l’opération que j’ai appelée : chérie, qu’est-ce qu’on mange ce soir ? 


Alors, on était sur les spectateurs réguliers. On va dans le mode avancé. On clique sur plus, type d’éléments d’écran de fin et on va aller voir le lien de votre site web. Moi pour une raison indéterminée, il est division en deux. Je ne sais pas pourquoi, mais ce n’est pas grave. On va cliquer sur celui-ci et on est sur les sept derniers jours par exemple. On voit exactement quelle vidéo attire des visiteurs sur ma page de capture, celle qui va me permettre donc de collecter des contacts, des adresses email et quelles sont les vidéos les plus efficaces pour m’emmener à avoir ce qu’on appelle des prospects.

Oui, ces chiffres ne sont pas tout à fait exacts, parce que c’est vrai qu’il nous manque tous ceux qui cliquent à partir des descriptions ou même dans les i comme info sur les fiches. C’est vrai que ça manque un petit peu, mais ça vous donne quand même une indication suffisamment précise pour pouvoir savoir quelles sont les vidéos qui vous permettent le plus de collecter des adresses email grâce à votre chaîne YouTube. C’est vrai que j’aurais pu l’appeler l’opération frigo.

Comment réussir YouTube ?

OK, là j’ai bien compris les trois chiffres réellement importants sur lesquels il faut se concentrer pour réussir.

Et avec ces trois chiffres, j’ai personnellement compris trois choses :

  • que la séduction ne fait pas tout, savoir faire venir les spectateurs, c’est une bonne chose...
  • ... mais il faut aussi savoir les fidéliser ! Ce n’est pas forcément la chose la plus facile le mariage.
  • Bien sûr, une fois fait, il faut remplir le frigo pour faire vivre le couple. Sauf que là, il faut le remplir à coup d’adresses email.

Sachant que de toute façon, YouTube ne donne pas accès (en tous les cas, ce n’est pas prévu dans un avenir très proche) à ces quelques sondages qu’ils sont en train de faire et qui nous seraient bien utiles, il ne vous reste plus qu’à vous appuyer sur ces trois chiffres tout à fait concrets.

Évidemment, le mieux, ce serait quand même d’aller plus loin et d’aller directement sur cette
Formation offerte pour vivre de votre chaîne YouTube.

    Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>
Success message!
Warning message!
Error message!