Référencement Wordpress pour les nuls - SEO pour débutant (13 Clés)

Référencement WordPress pour les nuls – SEO pour débutant (13 Clés)

More...

Comment transformer votre blog en un tremplin à ventes :


Référencement WordPress pour les nuls
Le SEO pour débutant en 13 clés

Le SEO, kézako ?  Vous savez qu’il est indispensable pour augmenter sa visibilité sur internet, mais quand on n’y connaît rien, quelle galère ! Si vous voulez créer un blog ou un business en ligne, cet article tombe à pic. Et s’il est déjà en ligne, il est plus que tant de vous y mettre. Référencement WordPress pour les nuls, SEO pour débutant, je vous dis tout sans tabou avec ces 13 (+1 bonus) choses à faire et ne pas faire. C’est parti !

1. Le référencement WordPress pour les nuls et mobiles

  • À faire : vérifier que le site web s’adapte à tous les écrans.
  • À ne pas faire : oublier ce “détail” qui n’en est pas un.

Pourquoi ?

Même un débutant sur WordPress devrait savoir cela : un site doit être OBLIGATOIREMENT responsive, c’est-à-dire adaptable à tous les écrans. Imaginez que vous passez du temps à choisir le thème de votre site, puis que vous vous apercevez que le rendu n’est pas joli sur les tablettes et smartphones. Il va falloir tout reprendre à zéro, quand on sait que 4 personnes sur 10 utilisent uniquement leur téléphone.

2. Le réglage des URLs : à faire dès la création du site

  • À faire : paramétrer ses URLs dès le début.
  • À ne pas faire : avoir des URLs incompréhensibles.

Pourquoi ?

Les URLs sont les adresses des pages web, vous en avez donc beaucoup sur votre site. Savez-vous qu’ils ont une importance pour bien positionner son site sur internet ? L’URL doit être compréhensible pour Google. Il ne doit donc pas y avoir de sigles et chiffres, mais le nom de la page. C’est une des erreurs de débutant sur WordPress qui pourrait facilement être évitée. Il suffit d’aller dans réglages, puis permaliens.

3. Les plugins WordPress, à consommer avec modération

  • À faire : paramétrer ses URLs dès le début.
  • À ne pas faire : avoir des URLs incompréhensibles.

Pourquoi ?

Voilà un conseil en référencement WordPress pour les nuls indispensable si vous voulez créer un blog facilement. Les plugins sont comparables aux applications à installer, et il y en a beaucoup ! Curieux comme vous êtes, vous avez forcément jeté un œil à tout ce qui existe…, et avez fini par installer des plugins inutiles (ou presque).

Sauf que toutes ces extensions ralentissent énormément le téléchargement des pages web. Et à votre avis, que fait le lecteur si le site est trop long ? Il fait demi-tour, bonjour le taux de rebond ! (lorsque le visiteur quitte une page rapidement). Et on ne parle pas des mises à jour régulières et des plantages à cause des incompatibilités entre plugins et autres portes d'entrée pour les virus. Conclusion : limitez-vous à 10 extensions grand maximum.

4. Le planning éditorial : stratégie SEO pour débutant

  • À faire : publier au moins 1 fois par semaine.
  • À ne pas faire : publier trop ou pas assez.

Pourquoi ?

Comprendre le SEO pour débutant et bien référencer son site sur Google, c’est aussi savoir qu’il faut jouer sur la régularité. L’idéal est de 1 ou 2 articles par semaine. Au-delà, les lecteurs n’arrivent plus à suivre et se lassent. Pour ne pas vous retrouver le bec dans l’eau et rester zen, je vous conseille vivement de réaliser un planning éditorial pour planifier vos articles de blog à l’avance.

5.  Le lecteur, la priorité pour attirer du trafic sur son site

  • À faire : définir sa cible et adapter son langage en fonction.
  • À ne pas faire : employer des termes trop techniques que peu de gens vont comprendre.

Pourquoi ?

Un des éléments clés pour réussir son blog ou son business en ligne, c’est de bien connaître sa cible. De cette façon, vous pouvez adapter votre langage, en partant toujours du principe que la personne qui vous lit est novice en la matière. Si je vous parle de SERP, de lien nofollow ou de fil d’ariane, alors que mon but ici, c’est d’aider les débutants à faire du SEO, vous allez vite vous dire : “C’est bien gentil Stéphane, mais là, on comprend rien !”.

6.  Le choix des mots-clés pour un bon référencement naturel

  • À faire : bien choisir ses mots-clés.
  • À ne pas faire : utiliser la méthode du bourrage de mots-clés.

Pourquoi ?

Si vous pensez que pour faire un article optimisé SEO, il suffit d’insérer le même mot-clé 20 fois, vous vous trompez. Ça a marché à une époque, mais plus maintenant. Aujourd’hui, les algorithmes de Google sont assez intelligents pour comprendre ce que recherche l’internaute.

La bonne méthode, c’est de choisir une requête clé principale, pertinente (volume de recherche important et peu de concurrence, si possible) et de longue traîne (une suite de plusieurs mots pour une cible précise). Pour cela, vous pouvez vous servir de
Google Keyword Planner, outil gratuit en ligne (en collaboration avec Google Ads). Ensuite, vous devez développer le champ lexical de celui-ci et tous les mots-clés qui sont associés.

7. Des informations pertinentes et une structure à respecter

  • À faire : écrire un contenu de qualité qui a une forte valeur ajoutée.
  • À ne pas faire : faire du remplissage avec des phrases répétitives et qui ont peu d’intérêt.

Pourquoi ?

La particularité de l’internaute, c’est qu’il lit rapidement, souvent en diagonale. Il faut donc le tenir éveillé le plus longtemps possible avec des informations pertinentes et un ton dynamique. Vous pouvez jouer sur les émotions pour capter son attention. Il faut également qu’il y ait une structure cohérente avec les célèbres balises Hn. Eh oui, écrire un bon article de blog ne s’improvise pas !

Comment créer un Article de Blog (Méthode 5 étapes rapides)

Comment transformer votre blog en un tremplin à ventes :

8. L’authenticité sur le web, ça paye !

  • À faire : s’inspirer de sources différentes pour créer un article unique.
  • À ne pas faire : utiliser le copié-collé, appelé aussi duplicate content.

Pourquoi ?

En matière de référencement WordPress pour les nuls, c’est la règle d’or ! PAS DE DUPLICATE CONTENT ! Ok, c’est tentant et beaucoup plus rapide, mais strictement interdit. D’une, vous vous moquez clairement du lecteur. De deux, votre crédibilité peut être réduite à néant si on s’en aperçoit. Et de trois, Google pénalise cette pratique et peut désindexer vos pages, c’est-à-dire les rendre invisibles sur le web. Vous avez votre propre personnalité, alors pourquoi copier ?

9. Les fichiers multimédias : oui, mais...

  • À faire : insérer du multimédia à l’intérieur des articles (images, vidéos, podcasts).
  • À ne pas faire : abuser du multimédia et surcharger la page.

Pourquoi ?

Les images et vidéos sont un excellent moyen d’attirer l’attention, mais cela peut aussi faire l’effet inverse s’il y en a trop. D’autant plus que ces fichiers ont un poids non négligeable et ralentissent considérablement le téléchargement des pages. C’est le même principe que l’histoire des plugins.

10. La longueur d’un article, ça compte

  • À faire : privilégier les articles longs pour un bon référencement naturel.
  • À ne pas faire : écrire des textes trop courts, inférieurs à 1 000 mots.

Pourquoi ?

“Quelle est la longueur idéale pour un article ?” Voilà une des questions en SEO pour débutant qui revient régulièrement. Notre ami Google aime bien nous jouer des tours à ce propos. Il est clair qu’en dessous de 300 mots, il ne faut pas espérer être bien positionné. Cela dépend de la cible, du sujet, de l’objectif, etc.

Mais ce qui est sûr, c’est que plus un article est long, et plus vous avez de chances d’apparaître sur la première page de Google. Concrètement, je vous recommande un minimum de 1 000 mots pouvant aller jusqu’à 2 000, 3 000 mots et plus encore. Quoi qu’il en soit, visez toujours la qualité (pas de remplissage, j’en ai déjà parlé).

11. Le maillage interne, indispensable pour optimiser son site

  • À faire : travailler le maillage interne, c’est-à-dire les liens qui redirigent vers une autre page du site.
  • À ne pas faire : ajouter des liens sans réfléchir à la stratégie, juste parce qu’il faut en mettre.

Pourquoi ?

Insérer des liens dans vos articles vous permet d’inciter les lecteurs à visiter une autre page de votre propre site ou d’un site extérieur, d’autorité de préférence (site officiel ou populaire). Par exemple, si vous parlez d’hébergement pour créer un site, vous pouvez renvoyer vers OVH.

Non seulement vous répondez aux questions que se pose le visiteur, mais en plus il reste plus longtemps sur votre site et ça vaut des points dans le référencement Google. Il n’y a pas de règle absolue en terme de quantité, mais il ne faut pas surcharger non plus. Un conseil : relisez-vous et mettez-vous à la place du lecteur.

12. Les backlinks : la guerre pour être en première position sur Google

  • À faire : obtenir des backlinks, des liens qui pointent vers votre site.
  • À ne pas faire : acheter ce type de liens.

Pourquoi ?

Google accorde une grande importance aux liens extérieurs qui pointent vers votre site. C’est ce qui en fait sa notoriété. L’objectif, c’est donc d’obtenir un maximum de backlinks pour augmenter la visibilité de son site. Or, beaucoup de gens le savent et abusent de cette pratique, amenant parfois à des sanctions. Il ne vaut mieux donc pas acheter de backlinks, trop risqué.

Ce qui fonctionne bien, ce sont les articles invités (vous écrivez un article sur un autre site et vous avez le droit en échange d’ajouter un lien pointant vers le vôtre). Bien sûr, vous devez toujours viser un site populaire pour profiter de son audience.

13. Les réseaux sociaux : l'art de promouvoir

  • À faire : communiquer sur les réseaux sociaux.
  • À ne pas faire : ignorer cette source de trafic.

Pourquoi ?

Les réseaux sociaux n’ont pas un impact direct sur le SEO, car Google ne les analyse pas de la même façon. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut les mettre de côté. En fait, Facebook, Twitter, Instagram ou Pinterest vont quand même jouer sur votre visibilité en apportant une source de trafic supplémentaire. De plus, ils permettent de fidéliser votre audience et de vous apporter une certaine crédibilité. Développer son business avec Facebook et compagnie, c’est un vrai plus !

Bonus. SEO pour les nuls et analyse des statistiques

  • À faire : ​analyser les statistiques de votre site.
  • À ne pas faire : ​ignorer les chiffres et foncer tête baissée.

Pourquoi ?

Rassurez-vous, les débutants sont aussi capables d’analyser les statistiques. Mieux que ça, ça devrait être une obligation pour avoir un site rentable. Google Analytics est un outil gratuit qui vous permet d’avoir accès à une mine d’informations essentielles à tous blogueurs ou web entrepreneurs. Vous avez le nombre de visiteurs par jour, les pages vues, la durée, les mots-clés que les internautes ont tapés dans la barre de recherche avant d’atterrir sur votre site, etc. 


On peut aussi citer Google Search Console, indispensable pour créer un site internet à succès.


Je crois que tout est dit, du moins le principal en terme de conseils pour optimiser son site web. Quoi qu’il en soit, le SEO demande du temps, soyez patient ! 


Et si vous voulez passer à l’étape supérieure et booster le trafic de votre blog, je vous laisse découvrir comment 
transformer votre blog en un véritable tremplin à ventes avec ma formation offerte : Blog Rentable ➤ Blog Turbo

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>