L’intelligence artificielle : Le Danger se rapproche ?

L’intelligence artificielle : Le Danger se rapproche ?

More...

Créez votre business en ligne en partant de zéro :

L’Intelligence Artificielle  = Danger ?

Ça fait peur.
Même si pour l’intelligence artificielle, on n’en est pas encore à Terminator, ça fait peur. Google, Apple, Facebook, IBM, Microsoft, les GAFAM et bien d’autres grosses entreprises font la course à l’intelligence artificielle. La poule aux œufs d’or des temps modernes.

On sait qu’ils en ont les moyens financiers, les ressources en matière grise et le champ d’expérimentation : nous ! Nous... sur les réseaux sociaux principalement.
Alors, la question reste posée : qu’est-ce qu’ils vont faire de cette intelligence artificielle ? Le meilleur ou le pire ? De quoi nous aider ou de quoi nous manipuler ?

Mais d’abord, de quoi parle-t-on ?

L’intelligence artificielle, c’est quoi ?

L’intelligence artificielle, l’IA est l’ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence humaine. Je ne sais pas vous, mais moi, ça ne me dit rien de bon.

C’est pourquoi faire au juste ?
Son but est de permettre à des ordinateurs de penser et d’agir comme des êtres humains.


Évidemment, la première interrogation qui nous vient, c’est de se dire : j’espère que je ne vais pas perdre mon boulot au profit d’un tas de boulons et de métaux allégés ! Ou au contraire, est-ce que ça va pouvoir m’aider ? Par exemple, dans mon business en ligne, ou encore est-ce que ça va m’aider concrètement et à faire quoi d’ailleurs ?

Première réponse à ces quelques questions, elle nous vient tout simplement de l’endroit où sont déjà cachées les intelligences artificielles.


  • D’abord, l’IA (Intelligence Artificielle) qu’on connait tous dans nos smartphones. Elle permet d’adapter les réglages pour filmer en pleine nuit, histoire de nous aider un petit peu à sortir de belles images.
     
  • Dans nos appareils photo aussi, ils ont quelquefois des réglages un peu compliqués pour stabiliser les images ou alors avoir une mise au point un peu plus précise ou alors faire un zoom millimétré, mais aussi dans la reconnaissance faciale.
     
  • Tout le monde sait que dans certains endroits sensibles, comme les aéroports, par exemple, on est filmé.
     
  • Dans certains pays comme la Chine par exemple, on est filmé.

  • Mais l’intelligence artificielle, ce n’est pas que ça, c’est aussi les drones.
     
  • Dans le domaine militaire, par exemple, où ils peuvent aller jusqu’à se piloter eux-mêmes.
     
  • Dans le domaine des armes, évidemment, avec la robotique notamment, où on trouve de l’IA.
     
  • Mais aussi dans l’industrie, avec des systèmes capables de s’autoréparer.
     
  • Dans la médecine, avec la vision artificielle.
     
  • Dans les transports, dans les finances et même dans les jeux vidéo


Par exemple une vidéo que j’ai créée récemment sur comment créer un logo ? IA pour nous y aider ! Comment créer une publication Facebook, une publication Instagram, bref des textes ? IA !

IA absolument partout ! Dans nos business, maintenant, on est assisté de plus en plus par l’IA, que ce soit du texte, que ce soit de l’image ou de la vidéo : IA.


Comment ça marche au juste ?
Le truc s’appelle machine learning, en français des machines qui apprennent, elles apprennent par cœur des comportements et se crée grâce à ça une expérience. Une expérience qui va leur permettre de s’adapter et de résoudre les problèmes après avoir étudié, bien sûr, les différentes solutions possibles.

Ce qui fait peur c'est ça :
 Nos scientifiques sont en train de former ces machines à non seulement agir de façon intelligente, mais aussi à avoir des réactions déjà aujourd’hui toute proche de nos sentiments humains.

Je vous l’ai souvent dit en marketing, nous sommes avant tout des êtres émotionnels. Alors si on arrive à nous fabriquer des intelligences artificielles qui arrivent à simuler l’intelligence humaine, qui ont en plus des genre d'émotions, des sentiments et puis un petit début de conscience, ça fait peur.

Finie l’époque des chatbots. Nous sommes passés à l’époque de l’intelligence artificielle. Alors, j’ai envie de vous dire “Qu’on m’amène le responsable !“

L’IA, danger pour l’humanité ?

Le responsable, c’est lui : 
1950, le mathématicien Alan Turing, le précurseur de l’intelligence artificielle. Il est retrouvé d’ailleurs mort allongé sur son lit à l’âge de 41 ans. Près de lui, une pomme empoisonnée au cyanure à moitié entamé. Un suicide...

La thèse du suicide a été retenue. Il faut dire que dans une Angleterre extrêmement conservatrice et puritaine, il avait été accusé d’homosexualité et la loi condamnait ces préférences. La justice lui avait proposé tout simplement d’échapper à la prison, à condition d’accepter la castration chimique.

Bref, on ferme la parenthèse sur ce tragique destin et revenons-en à notre propre destin, avec cette histoire d’intelligence artificielle. Il y a déjà eu quelques problèmes, visiblement.


Selon Le Monde, à peine lancée une intelligence artificielle, Microsoft dérape sur Twitter. Tay, l’IA de Microsoft a récolté plus de 23 000 abonnés en moins de 24 heures, mais Tay a complètement dérapé en répétant les paroles d’autres utilisateurs poussées dans ses extrémités par certains de ses internautes à propos d’Hitler, à propos de Bush, à propos des féministes. Mais ça, c’était en 2016...

Parce qu’en 2017, ça va déjà mieux (!) GloVe, une intelligence artificielle développée par l’Université Stanford en Californie, s’entraîne pour détecter les associations les plus logiques. Résultat, stéréotypes sexistes et racistes.


Intéressante aussi, cette petite expérience. D’après le site de France Info sur de la reconnaissance faciale, les activistes américains ont pris le visage de 500 membres du Congrès et les ont comparés aux visages de criminels. Résultat, 28 d’entre eux ont été considérés comme des repris de justice. Bon, là, ce n’est pas brillant, mais c’était il y a plus de 5 ans, donc depuis, la technologie a évolué quand même.

Peut-être. En tous les cas, tout là-haut, on s’inquiète un peu. D’après Capital.fr, à propos de l’intelligence artificielle, l’ONU lance un avertissement sur la reconnaissance faciale, les droits de l’homme en danger. Les dysfonctionnements de l’intelligence artificielle ont empêché des gens de toucher des aides sociales, de trouver un emploi ou encore emmener à des arrestations d’innocents sur la base de systèmes de reconnaissance faciale mal entrainés et incapables de reconnaître correctement des personnes aux traits physiques africains, par exemple.

Alors là, ça ne va pas du tout le machin. Mais bon, vu qu’on nous en met un petit peu partout, dans toutes nos applications, par exemple, quand on a créé un business en ligne, on est en droit de se poser quelques questions. Malgré tout, il y a quelque chose de très particulier qu’il faut comprendre.

Truth Social :

Le Nouveau Réseau Social Business en Ligne de Trump ?

Créez votre business en ligne en partant de zéro :

Intelligence artificielle et marketing pour nos business en ligne

D’abord, on aimerait comprendre qu'est-ce qui cloche dans le système. L’explication la plus simple que j’ai pu trouver, c’est celle-ci :

Si on sait que l’IA se construit à partir d’exemples, elle va évidemment avoir besoin, d’un grand nombre d’exemples pour nourrir sa base, une base de données carrément gigantesque. Plus on élargit ce cercle, plus on peut arriver à des résultats extrêmes. C’est un petit peu ce qui s’est passé avec GloVe et ses propos racistes. Un des dangers, évidemment, serait donc d’avoir la tentation d’épurer ces données pour éviter ça. Sauf que j’aimerais savoir qui va décider ce qu’il faut garder et ne pas garder.

Autre danger, on risque de se retrouver tous plus ou moins d’ailleurs épié pour alimenter cette base de données. À moins que ce ne soit déjà fait.


Il faut savoir d’ailleurs que dans les années 80, on avait déjà eu ce même type de peur, notamment avec l’avènement des micro-ordinateurs, de l’informatique en général. On nous promettait le chômage technologique, une ère de chaos total où les hommes seraient remplacés par les machines et où chacun d’entre nous finirait par perdre son travail au profit de ces machines.

Au final, oui, c’est vrai, il y a des métiers qui ont disparu, mais il y en a d’autres qui se sont créés derrière. Et puis, avec cette intelligence artificielle, quelquefois, on peut faire de très belles choses. Il paraît qu’on pourrait bientôt parler aux baleines, mais ça, c’est chouette ça. On va pouvoir apprendre deux ou trois trucs. J’ai quelques questions à poser à propos de Pinocchio... 


Évidemment, dans nos business en ligne, on a plutôt droit à des machines learning qui sont relativement simples. Mais quand même, quand vous demandez à Jarvis, application sur internet, de vous écrire un article de blog, il faut savoir que ce texte sera écrit suite à un scan d’autres articles de blog.

Je ne suis pas en train de vous dire que ça va être un plagiat. C’est du contenu original. Ce ne sera pas non plus du contenu dupliqué. Mais cela dit, à vous de voir si, oui ou non, vous ne préférerez pas créer quelque chose qui soit un petit peu plus personnalisé, un petit plus à votre couleur, un petit peu plus créatif. Chacun voit midi à sa porte.

Ce qui est sûr, c’est que si vous voulez aller plus loin et créer votre propre business en ligne, même en partant de zéro, voici une formation offerte.

    Version Podcast

Suivre

A Propos

Bonjour, je m'appelle Stéphane. Trois chiffres pour me présenter : 28 ans de Marketing, 15 ans directeur Agence Conseil en Communication et 2005 première expérience Web. Petite Astuce : Cliquez sur la clochette grise à droite quand vous vous abonnez à la chaîne. Vous recevrez des Notifications de nouvelles vidéos... histoire d'être les premiers servis ! Stéphane Lacoste (Aiguilleur dans une botte de foin)

>
Success message!
Warning message!
Error message!